Crédit photo : capture d'écran

Un couvre-feu sera instauré pendant un mois dès samedi 9 janvier pour l’ensemble de la province. Le premier ministre a détaillé des mesures supplémentaires dans les écoles et les lieux de culte, alors que les interdictions en vigueur sont maintenues voir renforcées.

Par Aude Malaret - collaboration spéciale

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé lors d'une conférence de presse ce 6 janvier la mise en place de mesures supplémentaires «pour casser la deuxième vague de la pandémie de la COVID-19,  protéger nos personnes âgées et soulager notre système de santé, dont l’état demeure plus que jamais critique dans plusieurs régions», aux côtés du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda.

Ces nouvelles mesures entreront en vigueur ce samedi et seront applicables pour quatre semaines, jusqu’au 8 février.

Dès samedi, un couvre-feu sera en vigueur. Entre 20 h et 5 h du matin, il sera interdit de se déplacer hors de son lieu de résidence, sauf exceptions justifiant le déplacement, «par exemple pour bénéficier de soins de santé, pour des raisons humanitaires ou pour effectuer un travail considéré prioritaire».

Des constats d'infraction pourront être donnés par les policiers aux personnes qui ne respectent pas le couvre-feu à moins que leur déplacement soit justifié.

Tous les commerces, y compris les épiceries et les dépanneurs, devront fermer leurs portes au plus tard à 19 h 30. Les restaurants pourront cependant continuer d’offrir un service de livraison.

Les pharmacies et les stations-service pourront aussi ouvrir selon leur horaire habituel. Les pharmacies ne pourront vendre que des médicaments et des produits essentiels, tandis que les stations-service ne pourront vendre que de la nourriture, de l’essence et des produits pour véhicules routiers.

La fermeture des commerces non essentiels est maintenue jusqu’au 8 février. La cueillette à la porte sera désormais autorisée. Ainsi, il sera possible d’acheter un produit en ligne et de le faire livrer ou d’aller le chercher sur place, sans entrer dans le commerce.

Les restaurants, gyms, théâtres, cinémas, salons de coiffure et lieux de culte resteront également fermés jusqu’au 8 février.

Les lieux de culte seront quant à eux fermés. Les cérémonies funéraires devront être repoussées ou encore limitées à un maximum de 10 personnes.

De plus, le télétravail continuera à être obligatoire dans les bureaux.

Également, il ne sera plus possible pour les personnes seules de se greffer à une bulle familiale. Dès le 8 janvier, elles pourront uniquement recevoir une personne seule, comme c’était le cas avant la période des Fêtes.

Des activités extérieures et individuelles

Toutes les activités récréatives ou sportives, devront désormais se limiter à la bulle familiale. Concrètement, des activités telles que la marche et la pratique du ski alpin et du ski de fond seront permises, à condition que ce ne soit pas en groupe.

Il ne sera donc plus permis de participer à des activités extérieures avec huit personnes, à moins que toutes fassent partie de la même bulle familiale et vivent ensemble dans le même lieu de résidence.

Les stations de ski alpin demeureront ouvertes, mais elles ne pourront offrir de ski de soirée jusqu’au 8 février.

Les activités sportives intérieures seront interdites à compter du 8 janvier, à l’exception des cours d’éducation physique et des programmes particuliers en contexte scolaire, de l’entraînement des athlètes identifiés et des sports professionnels qui ont reçu une autorisation de la Santé publique.

Mesures supplémentaires dans les écoles

Les écoles primaires ouvriront leurs portes comme prévu, le 11 janvier. Tous les enfants devront porter un couvre-visage dans les corridors et les aires communes. De plus, les élèves de 5e et 6e années devront le porter en classe.

Les écoles secondaires ouvriront une semaine plus tard, le 18 janvier. Deux masques de procédure par jour par élève et par enseignant seront distribués. Tous devront porter un masque en classe, sans exception.

À partir du 11 janvier, les enfants pourront, en respectant les consignes, aller étudier dans les bibliothèques municipales. Cette mesure vise à permettre aux jeunes qui n’ont pas Internet à la maison d’y avoir accès.

Les services de garde éducatifs à l’enfance, quant à eux, demeurent ouverts pour tous.

«Ce que je demande à tous les Québécois, c’est de rester chez eux, de sortir de chez eux seulement quand c’est absolument nécessaire. On est dans une course contre la montre et, en ce moment, le virus va plus vite que nous. On a besoin de donner un grand coup, si on veut sauver des vies et si on veut continuer d’être capables de soigner notre monde», a conclu François Legault qui estime que le prochain mois «va être critique».

Les plus lus

COVID-19 : l’état de la situation en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données compilées au cours des dernières 24 heures concernant la COVID-19, 96 nouveaux cas infectés ont été découverts en Chaudière-Appalaches, ce 28 décembre. Depuis le 24 décembre, ce sont 343 nouveaux cas et 10 décès reliés à la maladie qui ont été constatés sur le territoire.

COVID-19 : mise à jour de la situation après deux jours de relâche

En raison des jours fériés du temps des Fêtes, Québec a fait relâche de ses bilans quotidiens de la situation de la COVID-19 dans la province les 25 et 26 décembre. Ce sont 6 783 nouveaux cas qui ont été découverts entre le 24 et le 26 décembre derniers.

Décès de l’ancien député Jean-Guy Paré

POLITIQUE. L’ancien député de Lotbinière à l’Assemblée nationale, Jean-Guy Paré, est décédé le 26 décembre dernier à l'âge de 73 ans. M. Paré avait représenté le Parti québécois de 1994 à 2003.

COVID-19 : hausse importante des nouveaux cas dans la région

Selon le bilan des données des 24 dernières heures concernant la situation de la COVID-19, 178 nouveaux cas infectés au coronavirus ont été décelés en Chaudière-Appalaches et 4 nouveaux décès reliés à la maladie ont malheureusement été enregistrés, ce 5 janvier.

Garage détruit par les flammes

FAITS DIVERS. Un garage résidentiel situé à Laurier-Station a complètement été détruit par les flammes dans l’après-midi du 20 janvier.

COVID-19 : 8 autres résidents de la région emportés par la maladie

SANTÉ. Selon les plus récentes données publiées par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19, huit autres résidents de la Chaudière-Appalaches ont succombé des suites d'une infection au nouveau coronavirus au cours des trois derniers jours.

COVID-19 : 134 nouveaux cas découverts et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon les plus récentes données dévoilées par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 dans la province, 134 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris hier qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus. De plus, la maladie a dernièrement emporté une autre personne demeurant dans la région.

COVID-19 : 127 nouveaux cas et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon le plus bilan portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 au Québec publié par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) le 4 janvier, 127 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris le 3 janvier qu'ils avaient contracté la COVID-19. De plus, un autre décès provoqué par la maladie a été enregistré dans la région.

COVID-19 : la nouvelle variante détectée au Québec

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 109 nouveaux cas et 3 décès supplémentaires en Chaudière-Appalaches, ce 29 décembre. Une première personne au Québec a été infectée par la nouvelle souche de la COVID-19,

Poussières noires : Saint-Flavien veut la création d’un comité intersectoriel

POLITIQUE. La municipalité de Saint-Flavien veut faire la lumière sur les épisodes de poussières noires survenues dans les derniers mois sur son territoire et à Laurier-Station. Elle a fait savoir, le 11 janvier, qu’elle souhaitait la création d’un comité intersectoriel qui réunirait les différents intervenants impliqués.