(Crédit photo : Fondation de l’Université du Québec à Trois-Rivières)

POLITIQUE. L’ancien député de Lotbinière à l’Assemblée nationale, Jean-Guy Paré, est décédé le 26 décembre dernier à l'âge de 73 ans. M. Paré avait représenté le Parti québécois de 1994 à 2003.

«J'offre mes plus sincères condoléances à la famille de Jean-Guy Paré, décédé des suites d'un combat contre le cancer. Jean-Guy fut député du PQ de 1994 à 2003, puis maire de Saint-Pierre-les-Becquets. Il était un grand amoureux du Québec et des Québécois», a exprimé le chef de la formation politique, Paul Saint-Pierre Plamondon, sur sa page Twitter.

«Un homme charmant et très engagé. Un militant exemplaire de la cause indépendantiste», a indiqué, également sur Twitter, le chef parlementaire du Parti québécois, Pascal Bérubé.

Lors de son passage à l’Assemblée nationale, M. Paré a occupé différentes fonctions. Il a été délégué régional de la région de la Chaudière-Appalaches du 26 septembre 1994 au 29 janvier 1996. Ensuite, il a été secrétaire régional et adjoint parlementaire au ministre responsable de la Chaudière-Appalaches du 29 janvier 1996 au 28 octobre 1998. Il a été adjoint parlementaire de la ministre de l’Éducation du 4 septembre 1996 au 28 octobre 1998. Il a également été adjoint parlementaire au ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du 28 janvier 1999 au 21 mars 2001 et à la vice-première ministre et ministre d'État à l'Économie et aux Finances du 21 mars 2001 au 12 mars 2002. Enfin, il a été président de la Commission des finances publiques du 12 mars 2002 au 12 mars 2003.

Jean-Guy Paré a été défait lors des élections générales de 2003.

Au niveau municipal, Jean-Guy Paré avait été conseiller municipal de la municipalité de Les Bécquets de 1979 à 1989 et maire de Saint-Pierre-les-Becquets de 2008 à 2013.

Avant de faire le saut en politique provinciale, M. Paré s’est impliqué de façon active dans différentes sphères de la société, dont les milieux du sport et de l’éducation.

Il a été, entre autres, professeurs d’activité physique de 1972 à 1984, entraîneur-chef de l’équipe de football, les Diablos du Cégep de Trois-Rivières de 1978 à 1983. Il a également été directeur exécutif de la Société de formation et de développement au Cégep de Trois Rivières et coordonnateur des services de formation aux entreprises des cégeps de Drummondville, de Shawinigan, de Trois-Rivières et de Victoriaville (1986 à 1994).

Après sa défaite, il a été conseiller-cadre pour les cégeps de Drummondville, de Shawinigan, de Trois-Rivières et de Victoriaville et président du conseil d’administration de la Fondation de l’Université du Québec à Trois-Rivières (de 2009 à 2016).

Aussi, il a été membre du conseil d'administration de l'Association des manufacturiers et exportateurs de la Mauricie et du Centre-du-Québec et du Centre de santé et de services sociaux de Bécancour–Nicolet-Yamaska. Il a également été Président du Fonds de soutien à la réflexion et à l'action en matière de développement social (FRDS) en 2012.

 

Les plus lus

COVID-19 : les nouveaux cas continuent de grimper en Beauce

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 recensent 57 nouveaux cas infectés en Chaudière-Appalaches, dont 38 proviennent de la région de la Beauce, ce 13 février. Un résident de la Chaudière-Appalaches a également perdu la vie en raison de la maladie hier.

Le jardinier de Leclercville

SOCIÉTÉ. Jardinier amateur, Laval Labbé s’est découvert sur le tard une passion pour l’horticulture. Depuis 10 ans, il cultive minutieusement et prend soin des fleurs ainsi que des plantes qui peuplent la cour arrière de sa résidence de la route 226, à Leclercville. Lorsque les beaux jours reviendront dans quelques semaines, il se mettra de nouveau à la tâche pour faire revivre Les jardins au refr...

Maison rasée par les flammes à Saint-Apollinaire

FAITS DIVERS. Une résidence de Saint-Apollinaire a complètement été rasée par les flammes dans la soirée du 15 février.

Une retraite bien méritée

SOCIÉTÉ. À 60 ans, Robert Leclerc, a connu une carrière bien remplie. Après 40 ans de service pour le même employeur (d’Ambulance Benoît Desrochers à Paraxion), l’ambulancier a pris officiellement sa retraite le 31 décembre dernier.

Saint-Agapit aura sa nouvelle caserne

SÉCURITÉ. Après 20 ans d’attente, les pompiers de Saint-Agapit pourront finalement déménager dans des locaux adaptés à leurs besoins. La construction de la nouvelle caserne a été confirmée le 17 février avec l’octroi d’une subvention de 2,2 M$ du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation à la municipalité de Saint-Agapit pour la concrétisation de ce projet évalué à plus de 3 M$.

COVID-19 : encore peu de nouveaux cas découverts en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Seulement 14 personnes demeurant dans la région ont appris jeudi qu'ils avaient contracté la COVID-19, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

COVID-19 : 50 nouveaux cas et 2 décès supplémentaires dans la région

Le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) est sensiblement similaire à celui publié hier. 50 résidents de la région ont appris samedi qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que les décès de deux autres personnes des suites d'une infection au coronavirus ont été annoncés, pour une autre journée consé...

Un projet de CPE à Val-Alain

FAMILLE. Devant une problématique de disponibilité de places en garderie, la municipalité de Val-Alain a décidé de prendre le taureau par les cornes. Elle a récemment déposé au ministère de la Famille une demande pour obtenir 29 des 105 nouvelles places subventionnées accordées à la MRC de Lotbinière à l’automne dernier.

COVID-19 : importante baisse des nouveaux cas, mais deux autres décès enregistrés

Seulement 15 résidents de la région ont appris hier qu'ils avaient contracté la COVID-19, selon le plus récent bilan sur la pandémie publié par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA). Cependant, comme depuis quelques jours, l'organisation a annoncé que deux autres personnes demeurant en Chaudière-Appalaches ont perdu leur combat contre la maladie.

COVID-19 : 57 nouveaux cas et 2 autres décès dans la région

SANTÉ. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) sur l'évolution de la pandémie, 57 résidents de la région ont appris hier qu'ils avaient contracté la COVID-19. De plus, deux autres personnes demeurant en Chaudière-Appalaches ont dernièrement perdu leur combat contre la maladie.