Vincent Roy et Kathleen Boutin en compagnie de Matthieu Pagé et de Yannick Bourgault (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

ÉCONOMIE. L’entreprise Multi-Services Roy (MSR) de Saint-Agapit a changé de main. La transaction a été officialisée le 1er décembre dernier.

Les fondateurs et anciens copropriétaires, Vincent Roy et Kathleen Boutin, resteront impliqués dans l’entreprise afin de faciliter la transition. La vente de leur compagnie n’était pas planifiée, mais l’occasion idéale s’est présentée plus tôt cette année. Ils ont pris la décision de vendre à Matthieu Pagé et Yannick Bourgault après des négociations qui ont débuté cet été.

«Notre but, c’est de faire grandir l’entreprise, de la faire croître. Nous voulons qu’elle demeure à Saint-Agapit et qu’elle conserve le même nom. Aussi, nous trouvons important de garder les employés actuels. Notre objectif, c’est d’agrandir, d’offrir plus de services et d’être capable d’accroître le chiffre d’affaires», a expliqué M. Pagé.

Multi-Services Roy est spécialisée dans la sous-traitance industrielle et la découpe au laser tube. L’entreprise offre également des services complémentaires comme le cintrage, le pliage, le taraudage, de la soudure, du filetage et de l’emballage.

«L’important pour nous, c’est de continuer à donner le service [à nos clients]. Il n’y aura pas de changement, nous demeurerons dans la sous-traitance. Dans 5 à 10 ans, Matthieu et moi aimerions créer notre propre produit afin de nous démarquer et offrir une solution dans les services essentiels», a rajouté M. Bourgault.

Pour les anciens propriétaires, la poursuite des activités dans le même créneau était importante. «Nous étions proches de nos employés et nous souhaitions qu’ils demeurent en poste et ne perdent rien», a indiqué Vincent Roy. «Nous n’aurions pas vendu à un groupe d’investisseurs qui aurait mis MSR dans une direction complètement différente», a renchéri Mme Boutin.

D’ailleurs, tous les employés de l’entreprise conservent leur emploi. «Nous voulons demeurer un employeur de choix à Saint-Agapit», a enchaîné M. Pagé. Il n’y a pas de nouvelles embauches prévues à court terme. D’autres travailleurs s’ajouteront lorsque la croissance des activités le nécessitera.

Se démarquer

L’entreprise fondée en 2009 par Vincent Roy et Kathleen Boutin était spécialisée dans le camionnage. Le virage vers la fabrication métallique s’est fait en 2014-2015, l’acquisition du laser tube en 2016 et le déménagement en 2019. Afin de rester compétitifs, ils ont choisi de développer un créneau qui n’était pas encore exploité dans la MRC de Lotbinière.

«En achetant notre laser tube, on savait qu’on toucherait un petit quelque chose que les autres n’avaient pas. Notre appareil nous permet de découper des tubes selon les besoins du client. Nous pouvons aller autant dans l’industriel ou dans l’agricole. Il n’a qu’à nous envoyer un dessin, on le programme et la machine fait la découpe comme le il le veut», a expliqué Kathleen Boutin.

COVID-19

Comme toutes les autres entreprises de la province, la COVID-19 a affecté les activités de l’entreprise au printemps. «Nous avons dû mettre nos employés au chômage / PCU. Kathleen et moi nous avons continué à faire de la production. Quelques-uns de nos clients se trouvaient dans les services essentiels. On ne pouvait pas fermer, mais on ne pouvait pas demeurer ouvert. Il fallait fournir seulement ce qui était nécessaire à la chaîne d’approvisionnement», a expliqué Vincent Roy.

La reprise des activités en avril a permis de ramener tous les employés dans un environnement sécuritaire respectueux des normes sanitaires, assure-t-il. Par exemple, puisqu’il y a peu d’employés dans l’usine et que les postes de travail sont suffisamment espacés, il est plus facile de maintenir une distance d’au moins deux mètres entre les travailleurs.

S’il devait y avoir un nouveau confinement, les impacts seraient moindres puisque l’entreprise se met déjà sur pause pendant la période des Fêtes, entre le 23 décembre à 16h et le 4 janvier.

 

 

 

 

Les plus lus

COVID-19 : l’état de la situation en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données compilées au cours des dernières 24 heures concernant la COVID-19, 96 nouveaux cas infectés ont été découverts en Chaudière-Appalaches, ce 28 décembre. Depuis le 24 décembre, ce sont 343 nouveaux cas et 10 décès reliés à la maladie qui ont été constatés sur le territoire.

COVID-19 : mise à jour de la situation après deux jours de relâche

En raison des jours fériés du temps des Fêtes, Québec a fait relâche de ses bilans quotidiens de la situation de la COVID-19 dans la province les 25 et 26 décembre. Ce sont 6 783 nouveaux cas qui ont été découverts entre le 24 et le 26 décembre derniers.

Décès de l’ancien député Jean-Guy Paré

POLITIQUE. L’ancien député de Lotbinière à l’Assemblée nationale, Jean-Guy Paré, est décédé le 26 décembre dernier à l'âge de 73 ans. M. Paré avait représenté le Parti québécois de 1994 à 2003.

COVID-19 : hausse importante des nouveaux cas dans la région

Selon le bilan des données des 24 dernières heures concernant la situation de la COVID-19, 178 nouveaux cas infectés au coronavirus ont été décelés en Chaudière-Appalaches et 4 nouveaux décès reliés à la maladie ont malheureusement été enregistrés, ce 5 janvier.

Garage détruit par les flammes

FAITS DIVERS. Un garage résidentiel situé à Laurier-Station a complètement été détruit par les flammes dans l’après-midi du 20 janvier.

COVID-19 : 8 autres résidents de la région emportés par la maladie

SANTÉ. Selon les plus récentes données publiées par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19, huit autres résidents de la Chaudière-Appalaches ont succombé des suites d'une infection au nouveau coronavirus au cours des trois derniers jours.

COVID-19 : 134 nouveaux cas découverts et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon les plus récentes données dévoilées par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 dans la province, 134 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris hier qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus. De plus, la maladie a dernièrement emporté une autre personne demeurant dans la région.

COVID-19 : 127 nouveaux cas et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon le plus bilan portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 au Québec publié par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) le 4 janvier, 127 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris le 3 janvier qu'ils avaient contracté la COVID-19. De plus, un autre décès provoqué par la maladie a été enregistré dans la région.

COVID-19 : la nouvelle variante détectée au Québec

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 109 nouveaux cas et 3 décès supplémentaires en Chaudière-Appalaches, ce 29 décembre. Une première personne au Québec a été infectée par la nouvelle souche de la COVID-19,

Poussières noires : Saint-Flavien veut la création d’un comité intersectoriel

POLITIQUE. La municipalité de Saint-Flavien veut faire la lumière sur les épisodes de poussières noires survenues dans les derniers mois sur son territoire et à Laurier-Station. Elle a fait savoir, le 11 janvier, qu’elle souhaitait la création d’un comité intersectoriel qui réunirait les différents intervenants impliqués.