René Blais, président du C.A. de Cétal, en compagnie de l’un des 5 lauréats 2020 des Prix reconnaissance Roger Pedneault, Éric St-Hilaire. (Crédit photo : Courtoisie)

COMMUNAUTÉ. Le 23 septembre dernier, le Conseil québécois des entreprises adaptées (CQEA) a procédé à la remise des septièmes prix Roger Pedneault. Cinq personnes se sont distinguées, dont Éric St-Hilaire, qui travaille chez Cétal, à Laurier-Station.

Depuis qu’il a 18 ans, Éric a dû surmonter plusieurs obstacles pour réussir à occuper un emploi qui le valorise. Son parcours qui l’a mené au poste de chef d’équipe dans le département de câblage chez Cétal n’a pas été un long fleuve tranquille.

En raison d’un trouble de bipolarité et des épisodes psychotiques ainsi que des hospitalisations qui en découlaient, il a eu plusieurs difficultés à s’intégrer et à se maintenir sur le marché du travail.  Son lien d’emploi se concluait bien souvent par un congédiement ou par un arrêt de travail pour maladie.

Trouver sa place

Un changement de médication ne lui permettait plus d’occuper des emplois dans le secteur de la construction. Ce faisant, les démarches pour trouver du travail devenaient plus difficiles. Finalement, il a commencé à travailler chez Cétal en ayant en tête l’objectif de réintégrer le marché du travail régulier.

Confiant en ses capacités et habilités professionnelles, il a souhaité obtenir plus de responsabilités. Toutefois, ce dernier se mettait de la pression sur les épaules, ce qui affectait son estime et sa confiance. Se sont ajoutés des troubles de mémoire et une anxiété omniprésente.

Pourtant, il ne s’est pas laissé abattre. Il a commencé un travail sur lui-même, s’est fait accompagner dans sa démarche par l’Oasis de Lotbinière et a suivi des cours offerts par le Centre d’éducation des adultes des Navigateurs.

«Pour plusieurs, entrer dans une entreprise adaptée peut être considéré comme un échec dans un premier temps. Finalement, ils se rendent compte que l’entreprise lui donne et procure tout ce dont ils ont besoin pour être entièrement fonctionnels, évoluer, se développer et grandir», a expliqué la directrice adjointe du CQEA, Christine Moisan.

Souligner la réussite

Avec les prix Roger Pedneault, le CQEA souhaite reconnaître la valeur de ces personnes qui se lèvent tous les matins, font face à des obstacles importants et qui vont travailler et apprendre pour devenir des travailleurs à part entière.

«L’objectif, c’est de reconnaître le processus d’intégration au travail exceptionnel de certaines personnes. Nous demandons chaque année à chacune de nos entreprises de choisir un travailleur d’exception au sein de leur organisation qui se démarque autant par son parcours personnel que professionnel», a poursuivi Mme Moisan.

Les prix Roger Pedneault sont donnés par le CQEA en collaboration avec l’Office des personnes handicapées du Québec. C’est le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, qui a remis les prix ainsi qu’une bourse de 1 000 $ aux lauréats dans une formule adaptée au contexte de cette année.

Pour l’édition de cette année, 21 candidatures, d’autant d’entreprises de partout au Québec, ont été proposées. Il s’agit de personnes, estime Mme Moisan, qui ont toutes un «parcours exceptionnel», même si elles n’ont pas reçu de prix. Le CQEA regroupe 38 entreprises adaptées dans la province.

 

 

 

 

Les plus lus

Un homme barricadé possiblement armé à Sainte-Croix

À 8h ce matin, la Sûreté du Québec (SQ) a effectué un déploiement policier important sur la rue des Chutes, à Sainte-Croix, puisqu’un homme en crise et possiblement armé s’est barricadé dans sa résidence. L’opération s’est conclue vers midi lors d’une intervention du groupe d’intervention tactique du corps policier, l’individu a été retrouvé inanimé dans sa résidence.

Guy Laroche victime d’un grave accident à Montmagny

FAITS DIVERS. Le photographe originaire de Sainte-Croix, Guy Laroche, a subi d’importantes blessures, le 3 juillet dernier. Il était à l’Autodrome de Montmagny pour capturer en images les différents programmes de courses de la journée. Il a été percuté par une voiture qui entrait dans les puits.

De la cuisine de rue à Saint-Apollinaire

AFFAIRES. Michael Roy entretient depuis plusieurs années une passion pour la cuisine de rue et les camions de cuisine de rue. Au début de l’année, avec la fermeture des restaurants, il a vu l’occasion de combiner sa passion avec un projet de se lancer en affaires dans le domaine.

Un projet qui ne fait pas l’unanimité

SÉCURITÉ. La construction d’un trottoir à Saint-Flavien repose maintenant entre les mains de la population. Lors d’une rencontre d’information qui s’est tenue le 21 juin, le conseil municipal a présenté le projet à la population et expliqué ce qui l’a mené à l’adoption d’un règlement d’emprunt de près de 1,2 M$.

Pro-Fab vendu à des intérêts québécois

ÉCONOMIE. Le Fonds québécois d’investissement privé, Kairos Capital Management a confirmé, le 23 juin dernier, l’acquisition de Groupe Pro-Fab. Depuis 10 ans, l’entreprise dont le siège social se trouve à Saint-Apollinaire était dans le giron de l’américain Wynnchurch Capital, un autre fonds d’investissement privé.

L’histoire de la LHJMQ racontée à Leclercville

SPORT. En 52 ans, la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a recensé bon nombre de records et d’exploits et vu plusieurs de ses joueurs accéder à la Ligue nationale de hockey (LNH). Ce sont ces histoires hors du commun que le statisticien en chef de la ligue, Denis Demers, a voulu mettre en lumière dans l’exposition Histoire et records de la LHJMQ présentée au Centre communautaire de Lec...

Le ministre André Lamontagne visite la région

POLITIQUE. Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, André Lamontagne, a visité la MRC de Lotbinière le 28 juin dernier. En compagnie de la députée, Isabelle Lecours, il a visité deux entreprises de la région.

Trois nouveaux cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'être faible en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement trois résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-1...

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis bondée

SANTÉ. Comme dans d’autres hôpitaux du Québec, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis est présentement victime de débordement, ce qui met ce service sous haute pression.