(Crédit photo : Courtoisie)

ENVIRONNEMENT. La municipalité de Saint-Apollinaire a aménagé les abords d’un bassin de rétention situé dans le secteur de la rue des Érables. Plus de 2 000 arbres et arbustes ont été plantés les 15, 16 et 17 septembre derniers.

Un an de travail a été nécessaire pour concrétiser ce projet qui compte 881 arbres et 1 229 arbustes. Ils ont été mis en terre par des professionnels d’Arbre-Évolution, des employés de la municipalité, des représentants de l’Organisme de bassin versant de la zone du Chêne et des bénévoles. La municipalité y aménagera aussi un sentier qui permettra aux citoyens du secteur de se promener dans un nouvel environnement.

«Nous sommes ravis d’avoir pu compléter cet important projet au cœur de notre milieu de vie. Nos investissements vont permettre de redonner accès à un site qui n’attendait que d’être mis en valeur. C’est important aussi pour nous de jouer notre rôle dans la lutte aux changements climatiques», a expliqué la directrice générale de la municipalité, Cathy Bergeron. Afin de permettre la concrétisation du projet, Saint-Apollinaire a investi 11 000 $.

Dans les prochaines années, la zone entourant le bassin de 27 000 mètres carrés sera bordée d’arbres de neuf variétés différentes, dont le tilleul d’Amérique, le saule noir, le chêne bicolore et l’érable rouge.

Compensation carbone

Le projet a été parrainé par la coopérative Arbre-Évolution de L’Islet qui a investi plus de 7 000 $ pour financer l’achat des arbres, la visite de caractérisation, la production du plan de reboisement une partie de la main-d’œuvre et des matériaux sylvicoles.

Cet argent provient du Programme Reboisement social qui permet aux citoyens et aux entreprises d’acheter une compensation carbone. «À travers ce programme, nous procédons à la compensation carbone au nom d’entreprises et de citoyens. Au retour d’un voyage par exemple, les gens se rendent sur notre site (www.calculcarbone.org), calcul leur pollution et achètent des arbres que l’on va planter là où ça compte, comme à Saint-Apollinaire », a souligné le coordonnateur de la coopérative, Simon Côté.

En tout, 591 arbres sur les 881 financés proviennent du site Internet de la coopérative. Ce projet de plantation a aussi permis au Mouvement Desjardins, à Femessor et au Conseil de bassin versant de la rivière du Lièvre de planter 290 arbres et compenser 60,32 tonnes de Co2.

 

 

Les plus lus

St-Agapit : un homme aurait été tué dans une fusillade

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) va enquêter sur les circonstances entourant une intervention policière de la Sûreté du Québec, menée à Saint-Agapit le 4 octobre, alors qu'un civil de 41 ans serait décédé au cours d'une fusillade. Huit enquêteurs du BEI ont été envoyés sur place.

Le raisin québécois en vedette

AGRICULTURE. Le raisin de table du Québec compte pour moins de 1 % des raisins consommés par les Québécois. Pour les viticulteurs de la province, il est temps que cela change. C’est pour cette raison qu’une vingtaine d’entre eux ont uni leurs forces et ont lancé officiellement la saison du raisin de table, le 17 septembre dernier.

Le cri du cœur d’une restauratrice

ÉCONOMIE. La région de la Chaudière-Appalaches basculera dans la zone rouge le 1er octobre. Ce niveau d’alerte signifie également un rehaussement des restrictions, notamment la fermeture des salles à manger des restaurants. À bout de souffle et confrontée au manque de personnel provoqué le contexte actuel, Sylvie Fisette, la propriétaire du restaurant Le St-Octave, à Dosquet, n’a pas attendu les c...

COVID-19 : 33 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La montée des cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. La région a dépassé hier la barre psychologique des 1 000 cas, avec 1 003 cas confirmés depuis mars. Aujourd’hui, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a comptabilisé 33 cas supplémentaires, pour 1 036 cas confirmés dans la région.

Restaurants de nouveau fermé une pilule difficile à avaler

ÉCONOMIE. L’annonce que la région de la Chaudière-Appalaches tomberait en zone rouge le 1er octobre, pour une période de 28 jours, a eu l’effet d’une douche froide pour les restaurateurs de la région. Déjà durement éprouvés par le confinement de mars, ces derniers devront une fois de plus user de créativité pour survivre à la fermeture des salles à manger.

COVID-19 : 50 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Au cours des 24 dernières heures, 50 nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus ont été découverts en Chaudière-Appalaches, selon le plus récent bilan régional du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

COVID-19 : 24 nouveaux cas et un décès enregistré dans la région

SANTÉ. Si pour une troisième journée le nombre de nouveaux cas de COVID-19 a diminué en Chaudière-Appalaches, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé jeudi qu'un quatorzième résident de la région a récemment perdu la vie en raison du coronavirus.

Délit de fuite mortel à Sainte-Eulalie: automobiliste arrêté à Saint-Apollinaire

FAITS DIVERS. Un homme dans la cinquantaine a qui travaillait sur le chantier de l’autoroute 20 est, à la hauteur à du kilomètre 215, à Sainte-Eulalie, a perdu la vie après qu’il ait été heurté par un véhicule vers 4h ce matin. Il a finalement été retrouvé et arrêté par les policiers de la Sûreté du Québec, à Saint-Apollinaire.

La ristourne Desjardins bientôt versée

ÉCONOMIE. Par voie de communiqué, Desjardins a annoncé, le 6 octobre, que les ristournes individuelles de ses membres seront versées au cours des prochaines semaines.

COVID-19 : nouveaux sommets de cas et d'hospitalisations en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet de nouveaux cas d'infection au coronavirus depuis le début de la crise sanitaire le printemps dernier. Hier, 68 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que 32 personnes sont hospitalisées dans la région en raison du coronavirus, un autre triste sommet.