Crédit photo : Capture d'écran

Dans le cadre d’une conférence de presse à Montréal, le 30 juin, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun à compter du 13 juillet. À partir du 27 juillet, les usagers de transports en commun sans masque se verront refuser l’accès.

«Plus on rouvre les entreprises, plus on rouvre les commerces, plus il y a du monde dans les transports en commun. […] On est rendu à une nouvelle étape. On l’a dit souvent, il y a des changements, c’est une évolution et ça va continuer à évoluer», a expliqué M. Legault.

Le port du masque sera obligatoire pour les usagers de transports en commun âgés de 12 ans et plus tandis qu’il sera fortement recommandé de porter un masque pour les enfants de 2 à 12 ans. Pour le moment, aucune sanction sous forme d’amende ne sera donnée aux récalcitrants, mais ces derniers ne pourront pas monter à bord du transport à compter du 27 juillet.

«On va laisser une période de transition. On va demander aux sociétés de transport à partir du 13 juillet d’aviser que c’est maintenant obligatoire, mais on va laisser un deux semaines de transition, jusqu’au 27 juillet, avant d’interdire les entrées aux personnes qui n’ont pas de masque», a assuré le premier ministre. Selon lui, ces deux semaines de transition permettront aux usagers qui n’ont pas de masque à la maison de s’en procurer un.

Par contre, des masques ne devraient pas être distribués aux entrées des transports, mais le gouvernement «va essayer d’aider à fournir des masques à certains endroits».

«C’est une question de respect. Le masque, c’est beaucoup plus pour protéger les autres que pour se protéger soi-même», a soutenu François Legault.

Le port du masque toujours pas obligatoire dans les commerces

Malgré que le port du masque sera désormais obligatoire dans les transports en commun, il ne sera pas obligatoire dans les commerces. Cependant, le premier ministre n’exclut pas la possibilité de le rendre obligatoire. «(Le port du masque) continue toujours d’être fortement recommandé, mais pour l’instant, je dis bien pour l’instant, ce n’est pas obligatoire. On n’exclut pas de rendre le masque obligatoire ailleurs que dans les transports en commun», a souligné ce dernier.

Cette décision sera prise en fonction de l’évolution de la maladie et du nombre de cas dans la province dans les prochaines semaines.

Les plus lus

COVID-19 : deux nouveaux cas à Lévis

CORONAVIRUS. Dans son bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a indiqué, samedi, que deux autres résidents de la région, deux Lévisiens, ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Les rassemblements intérieurs bientôt permis

RASSEMBLEMENT. Lors d'une nouvelle conférence de presse portant sur l'évolution de la pandémie, le premier ministre du Québec, François Legault, a dévoilé que les rassemblements intérieurs seront bientôt de nouveau permis dans la province. Également, comme dévoilé par certains médias la semaine dernière, les restaurants pourront prochainement rouvrir leurs portes.

COVID-19 : deux nouveaux cas dans Lotbinière

CORONAVIRUS. Dans son bilan de dimanche portant sur l'évolution de la COVID-19 dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé que deux nouveaux cas d'infection ont été confirmés au cours des 24 dernières heures. Les deux nouvelles personnes touchées par le virus sont des résidentes de la MRC de Lotbinière.

Une façon originale de faire bouger les élèves

SPORT. Obligés de se conformer aux directives de la Direction de la santé publique, notamment celle de la distanciation physique, les enseignants doivent faire preuve de créativité pour faire bouger les élèves. C’est le cas à l’École du Chêne de Saint-Édouard. Depuis le 19 mai, les élèves peuvent se dégourdir les jambes dans un jeu de babyfoot géant.

COVID-19 : Trois nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon le bilan des 24 dernières heures du Centre intégré en santé et services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), trois nouveaux cas infectés par la COVID-19 ont été recensés, ce 4 juin.

COVID-19 : un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

COVID-19. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a indiqué, mercredi, qu'un nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus a été confirmé en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

Un cas de plus de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La région de la Chaudière-Appalaches compte à présent 509 personnes infectées par la COVID-19, soit une de plus qu’hier. C’est ce qui ressort du plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

Plus de 1 M$ en aide pour les PME de la MRC de Lotbinière

ÉCONOMIE. Le gouvernement fédéral a dévoilé aujourd’hui les détails concernant la distribution du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR). Une enveloppe de 5,2 M$ a été accordée à l’ensemble des Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) et aux Centres d’aide aux entreprises (CAE) de Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : la situation demeure stable dans Lotbinière

SANTÉ. On peut apprendre dans le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) que la situation demeure stable dans la MRC de Lotbinière.

L’industrie du textile a besoin de travailleurs

ÉCONOMIE. Depuis quelques semaines, l’industrie du textile fait face à un heureux problème. La signature de contrats avec le gouvernement fédéral pour la confection de matériel de protection pour le secteur médical a amené les entreprises à fonctionner à plein régime. C’est le cas de Logistik Unicorp dont les usines et sous-traitants doivent embaucher plus de personnel pour répondre à la demande.