(Crédit photo : Mélanie Labrecque)

SOCIÉTÉ. Robes de bal, beaux habits et tapis rouge; les finissants de l’école Beaurivage de Saint-Agapit ont été accueillis en grande pompe sous les applaudissements de leurs enseignants le 29 juin dernier.

COVID-19 oblige, le bal des finissants ainsi que la cérémonie de collation des grades ont été annulés. Par contre, le personnel de l’établissement a souhaité rendre inoubliable cette fin d’année scolaire qui l’était déjà par la force des choses.

«Nous nous étions beaucoup questionnés, mais nous voulions souligner la fin d’année de nos finissants tout en respectant les règles de la santé publique. […] On a fait des groupes de 10 à 12 jeunes comme c’était permis et nous leur avons donné de 30 à 40 minutes pour venir se parler une dernière fois», a expliqué le directeur de l’établissement, Bernard Demers.

Pour les élèves, l’attention était très appréciée. «C’est vraiment le fun! On en voyait beaucoup des initiatives comme celle-là aux nouvelles. C’est l’équivalent. En plus, tu as la chance d’être avec tes amis. C’est ce qu’il y a de mieux. Je suis vraiment content», a indiqué l'un des finissants, Alexis Corbeil.

Une fois le tapis rouge traversé et la station de désinfection des mains passée, les élèves se rassemblaient au premier étage, aménagé pour l’occasion en petite salle de bal intime. Ces derniers recevaient, un mortier, un diplôme attestant la réussite de leur parcours secondaire ainsi que l’album des finissants.

Résilience et persévérance

Bernard Demers a profité de l’occasion pour s’adresser une dernière fois à eux. «Vous méritez qu’on souligne vraiment votre fin d’année. Soyez fiers de ce que vous avez fait, soyez fiers de votre parcours.» D’ailleurs, il a expliqué, en entrevue, que les finissants avaient été assidus dès la reprise des cours de façon virtuelle, bien que certains aient commencé à travailler.

«Lorsqu’on a appris qu’on devait faire les cours en ligne, plusieurs ont hésité. Quand on a su que tout le monde allait passer, j’ai continué. J’ai essayé de garder la forme pour le cégep», a précisé Alexis Corbeil.

Pour lui, les derniers mois l'ont aidé à trouver sa voie. «La pandémie m’a permis de changer. J’ai commencé un nouveau travail, au terrain de jeu. Ce ne serait pas arrivé sans la pandémie. À cause de l’école et de tout ce qui s’est passé, j’ai choisi d’aller au terrain de jeu parce que je veux étudier en enseignement plus tard. Cette expérience me sera vraiment utile.»

Le plus difficile autant pour les élèves que pour le personnel, a ajouté Bernard Demers, était l’arrivée régulière de nouvelles consignes émanant du ministère de l’Éducation. «Je les comprends. La Santé publique a mis les règles. C’est partout pareil dans le monde, dans tous les pays. Ce n’est pas seulement ici que c’est comme ça», a-t-il tempéré.

Parallèlement, il indique que la direction et les enseignants ont beaucoup appris au cours des derniers mois. «Je n’avais jamais vécu ça. Je pense qu’il faut garder le bon qui ressort de tout ça. On a réalisé notre plan d’action numérique en trois mois. Il a fallu se réinventer. Ç’a été profitable. […] On a hâte de savoir comment cela se passera en août. La rentrée sera certainement différente.»

L’école a accueilli les 115 finissants de cinquième secondaire ainsi que les huit finissants du programme pré-DEP, lors de la douzaine de cérémonies.

 

 

Les plus lus

COVID-19 : deux nouveaux cas à Lévis

CORONAVIRUS. Dans son bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a indiqué, samedi, que deux autres résidents de la région, deux Lévisiens, ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Les rassemblements intérieurs bientôt permis

RASSEMBLEMENT. Lors d'une nouvelle conférence de presse portant sur l'évolution de la pandémie, le premier ministre du Québec, François Legault, a dévoilé que les rassemblements intérieurs seront bientôt de nouveau permis dans la province. Également, comme dévoilé par certains médias la semaine dernière, les restaurants pourront prochainement rouvrir leurs portes.

COVID-19 : deux nouveaux cas dans Lotbinière

CORONAVIRUS. Dans son bilan de dimanche portant sur l'évolution de la COVID-19 dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé que deux nouveaux cas d'infection ont été confirmés au cours des 24 dernières heures. Les deux nouvelles personnes touchées par le virus sont des résidentes de la MRC de Lotbinière.

Une façon originale de faire bouger les élèves

SPORT. Obligés de se conformer aux directives de la Direction de la santé publique, notamment celle de la distanciation physique, les enseignants doivent faire preuve de créativité pour faire bouger les élèves. C’est le cas à l’École du Chêne de Saint-Édouard. Depuis le 19 mai, les élèves peuvent se dégourdir les jambes dans un jeu de babyfoot géant.

COVID-19 : Trois nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon le bilan des 24 dernières heures du Centre intégré en santé et services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), trois nouveaux cas infectés par la COVID-19 ont été recensés, ce 4 juin.

COVID-19 : un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

COVID-19. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a indiqué, mercredi, qu'un nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus a été confirmé en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

Un cas de plus de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La région de la Chaudière-Appalaches compte à présent 509 personnes infectées par la COVID-19, soit une de plus qu’hier. C’est ce qui ressort du plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

Plus de 1 M$ en aide pour les PME de la MRC de Lotbinière

ÉCONOMIE. Le gouvernement fédéral a dévoilé aujourd’hui les détails concernant la distribution du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR). Une enveloppe de 5,2 M$ a été accordée à l’ensemble des Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) et aux Centres d’aide aux entreprises (CAE) de Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : la situation demeure stable dans Lotbinière

SANTÉ. On peut apprendre dans le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) que la situation demeure stable dans la MRC de Lotbinière.

L’industrie du textile a besoin de travailleurs

ÉCONOMIE. Depuis quelques semaines, l’industrie du textile fait face à un heureux problème. La signature de contrats avec le gouvernement fédéral pour la confection de matériel de protection pour le secteur médical a amené les entreprises à fonctionner à plein régime. C’est le cas de Logistik Unicorp dont les usines et sous-traitants doivent embaucher plus de personnel pour répondre à la demande.