(Crédit photo : Archives)

SPORT. Les clubs de golf de la province ont repris officiellement du service aujourd'hui. Comme partout au Québec, cette ouverture était très attendue dans la MRC de Lotbinière. Autant au Club de golf de Lotbinière qu’au Club Les Boisés de Joly, les golfeurs étaient au rendez-vous pour frapper leurs premières balles de la saison.

Le 13 mai dernier, la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest, a annoncé que la pratique de certains sports était de nouveau permise, dont le golf. Depuis, le téléphone n’a pas dérougi. Les gens avaient hâte de retourner sur les verts, a assuré le directeur général du Club les Boisés de Joly, Daniel Lafrance.

«C’est plein, mercredi, jeudi, vendredi et samedi. Les gens sont au rendez-vous. […] On est en haut des objectifs qu’on s’était fixés. Les golfeurs ont été fidèles et la majorité des anciens membres sont de retour», s’est réjoui M. Lafrance. Rappelons qu’il y a quelques mois à peine, le club passait aux mains de nouveaux propriétaires après un long processus de restructuration. M. Lafrance mentionne qu’ils sont plus que satisfaits de la réponse de la population.

«Nous avons un terrain d’un beau niveau. Les gens l’aiment, nous ne sommes pas loin de la qualité de la Tempête», a-t-il rappelé.

Au Club de golf de Lotbinière, à Saint-Gilles, plus de 500 personnes s'étaient inscrites pour cette première, 100 de plus qu’en moyenne pour une bonne journée d’été, a indiqué le directeur général, Christian Vermette. La situation sera la même dans les jours à venir. À la veille du lancement de la saison, le membership était pratiquement au niveau de l’année dernière. 

Plusieurs directives

«De notre côté, nous sommes prêts à appliquer les différentes mesures proposées», a mentionné Christian Vermette.

Les règles à respecter seront nombreuses. Parmi elles, lavage des mains et distanciation physique sont évidemment de rigueur. De plus, les golfeurs doivent se présenter 30 minutes avant leur départ pour passer à travers le processus d’arrivée. Aucun casier ne sera mis à la disposition des joueurs et ils devront mettre leurs souliers dans leur voiture.

S’ils louent une voiturette, ils devront être seuls à l’intérieur à moins que les partenaires de jeu ne partagent la même adresse. À ce propos, tant à Joly qu’à Saint-Gilles, on indique travailler à trouver une solution afin d’utiliser les véhicules à leur pleine capacité. L’installation de séparateurs de plastique serait privilégiée.

«Oui, c’est un peu stressant parce qu’on ne sait pas dans quoi on s’embarque, mais on le prend comme un défi à relever et on sera l’un des clubs de golf qui le fera le mieux. C’est le message que j’ai passé à mon équipe. C’est sûr qu’il faudra faire des ajustements», a poursuivi M. Vermette.

Aussi, les joueurs ne pourront pas se réunir après la partie et devront quitter immédiatement à la fin de leur ronde. «C’est le plus gros irritant en ce moment. Les gens ne pourront pas se rassembler après pour fraterniser», a indiqué Daniel Lafrance. La terrasse et le restaurant seront fermés. À Saint-Gilles, un casse-croûte offrira un certain service, mais le restaurant sera également fermé. «Nous souhaiterions faire comme dans plusieurs établissements et offrir un menu en take out pour ceux qui terminent leur ronde», a ajouté M. Vermette.

 

Les plus lus

L’accès au compte d’urgence pour les entreprises élargit

POLITIQUE. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a confirmé ce matin l’élargissement des critères d’admissibilité au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC).

Se réinventer pour faire face à la crise

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise sanitaire, Le Porc de Beaurivage a vu fondre une bonne partie de sa clientèle composée de restaurateurs, de chefs et de bouchers. Toutefois, une décision d’affaires prise l’automne dernier leur permet maintenant de combler une part de ce vide.

Des fleurs pour la fête des Mères

COMMUNAUTÉ. Annie Charest a donné le sourire à une centaine de femmes de la MRC de Lotbinière, de Lévis et de Québec pendant la fin de semaine de la fête des Mères. Celle qui possède son salon de coiffure à Laurier-Station a parcouru près de 400 km en voiture pendant deux jours pour surprendre certaines de ses clientes, qui sont également des mamans, avec un bouquet de fleurs.

Une photographe de Saint-Apollinaire se distingue

CULTURE. Le talent d’une photographe de Saint-Apollinaire, Josée Talbot, a récemment été reconnu par ses pairs. Elle a reçu, le 25 avril dernier, le titre d’Artisan des arts photographiques (Craftman of Photographic Arts) décerné par les Photographes professionnels du Canada. Cette distinction lui a été remise par la présidente de l’association, Louise Vessey, lors du gala virtuel de l’association...

COVID-19 : l'état de la situation à 14h

CORONAVIRUS. Voici un résumé des derniers développements, autant régionaux que nationaux, portant sur la crise de la COVID-19.

Deux nouveaux cas de COVID-19 en Lotbinière

SANTÉ. Dans le bilan quotidien du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), on constate l’apparition de deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte le total de personnes qui ont été infectées par la maladie, depuis le début de la crise, à 20.

De nouveaux cas dans Lotbinière

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte maintenant le nombre de personnes infectées à 22 dans la région.

Un projet de réinsertion sociale populaire

COMMUNAUTÉ. L’Oasis de Lotbinière se réjouit du succès qu’a rencontré son Projet nichoir auprès de la population. En deux ans, 438 nichoirs fabriqués par des participants au programme d’intégration sociale ont été vendus, majoritairement à des citoyens de la MRC de Lotbinière.

Le maire de Leclercville quitte ses fonctions

POLITIQUE. Le maire de Leclercville, Marcel Richard, s’est retiré de la vie politique. Il en a fait l’annonce aux citoyens de la municipalité, par le biais du journal municipal, au début du mois.

Un virage web payant

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise de la COVID-19, certaines entreprises québécoises ont réussi à tirer leur épingle du jeu. C’est notamment le cas de Meubles South Shore. Le fabricant de meubles basé à Sainte-Croix a vu ses ventes en ligne bondir de 90%.