(Crédit photo : Courtoisie)

COMMUNAUTÉ. L’Oasis de Lotbinière se réjouit du succès qu’a rencontré son Projet nichoir auprès de la population. En deux ans, 438 nichoirs fabriqués par des participants au programme d’intégration sociale ont été vendus, majoritairement à des citoyens de la MRC de Lotbinière.

En 2019, 233 nichoirs ont trouvé preneurs et en 2018, il y en a eu 205. Ces chiffres sont au-delà des espérances de l’Oasis.

«Je ne pensais pas qu’il y aurait une telle réponse de la population. Depuis quelques années, il y a une préoccupation plus grande pour l’environnement. Le projet est arrivé à un bon moment. […] Pour nos acheteurs, ce sont trois bonnes actions qu’ils posent en un seul geste : ils encouragent le travail de gens en réinsertion, ils contribuent au retour de certaines espèces d’oiseaux dans la région et ils aident au financement du programme», a résumé la directrice générale de l’Oasis de Lotbinière, Édith Lambert.

Ces abris sont adaptés aux besoins de deux espèces d’oiseaux en déclin : les hirondelles bicolores et les Merlebleus de l’Est. D’ailleurs, des témoignages reçus à l’Oasis font état d'une augmentation des observations de ces deux types d’oiseaux, a mentionné Mme Lambert.

L’Oasis de Lotbinière a le soutien de la MRC de Lotbinière pour poursuivre le projet en 2020 et a déjà en réserve une soixantaine de nichoirs. Cependant, toutes les activités de l’organisme communautaire sont sur pause en raison de la COVID-19. Le retour à la normale dépendra d’abord et avant tout des consignes gouvernementales, a rappelé Mme Lambert.

«Pour les organismes communautaires, qui sont des lieux de rassemblements, c’est un défi colossal de trouver une façon de demeurer actifs et présents pour les personnes. Pour ceux qui venaient au programme, c’est difficile. Tout est mis sur pause. Ils ont hâte que ça reprenne. Nous suivons l’actualité de près pour voir comment nous pourrons nous organiser», a précisé Édith Lambert.

Se reconstruire

Le Projet nichoir s’inscrit dans le programme d’intégration sociale de l’Oasis de Lotbinière. Il vise le développement des compétences des participants et la mise en valeur de leurs talents. Depuis deux ans, à raison de trois jours par semaine, c’est une dizaine de participants qui se sont réunis dans l’atelier de l’Oasis et qui ont fabriqué les fameux nichoirs.

«Pour certains des participants, on sent que le retour en emploi s’en vient. On constate de beaux progrès chez eux. Nous avons vu de belles avancées pour ces personnes au cours des deux dernières années. Malheureusement, avec ce qui se passe, tout cela est retardé», a observé Mme Lambert.

Pour l’une des participantes, Julie Asselin, le Projet nichoir lui a permis, au cours des deux dernières années, de s’épanouir et de reprendre confiance en elle. D’ailleurs, tout juste avant la crise de la COVID-19, elle se préparait à suivre un stage en cuisine.

«Ça m’a apporté beaucoup de choses : la sécurité, être en mesure de respecter un horaire. Je suis arrivée à l’Oasis complètement démolie, mais j’ai réussi à prendre confiance et à rebâtir mon estime de soi. Grâce à l’Oasis, je m’en sors.»

Au fil du temps, d’autres se sont joints au groupe et Mme Asselin a pris l’un des nouveaux sous son aile. «Je suis la perfectionniste du groupe, je m’occupe de la finition des nichoirs. […] J’ai pris le temps de lui expliquer comment je procédais et il a appris à la perfection. Il est vraiment bon», a-t-elle lancé.

Demander de l’aide

Julie Asselin a profité de la tribune qui lui a été offerte pour inviter les personnes qui ressentent de la détresse psychologique en raison de la situation actuelle, à ne pas hésiter et à contacter l’Oasis. «Présentement, on vit quelque chose de dur. […] Les intervenants sont là pour écouter, sans te juger. Il ne faut pas avoir peur d’appeler. À l’Oasis, tout le monde est égal.»

 

 

 

Les plus lus

L’accès au compte d’urgence pour les entreprises élargit

POLITIQUE. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a confirmé ce matin l’élargissement des critères d’admissibilité au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC).

Accident mortel à Lotbinière

FAITS DIVERS. Un homme de 34 ans originaire de Sainte-Croix, Dave Martel-Viziau, a perdu la vie hier (26 avril), alors qu’il a perdu le contrôle de la moto sur laquelle il se trouvait. L’accident est survenu sur la route 132, dans la municipalité de Lotbinière.

Se réinventer pour faire face à la crise

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise sanitaire, Le Porc de Beaurivage a vu fondre une bonne partie de sa clientèle composée de restaurateurs, de chefs et de bouchers. Toutefois, une décision d’affaires prise l’automne dernier leur permet maintenant de combler une part de ce vide.

Des fleurs pour la fête des Mères

COMMUNAUTÉ. Annie Charest a donné le sourire à une centaine de femmes de la MRC de Lotbinière, de Lévis et de Québec pendant la fin de semaine de la fête des Mères. Celle qui possède son salon de coiffure à Laurier-Station a parcouru près de 400 km en voiture pendant deux jours pour surprendre certaines de ses clientes, qui sont également des mamans, avec un bouquet de fleurs.

Une photographe de Saint-Apollinaire se distingue

CULTURE. Le talent d’une photographe de Saint-Apollinaire, Josée Talbot, a récemment été reconnu par ses pairs. Elle a reçu, le 25 avril dernier, le titre d’Artisan des arts photographiques (Craftman of Photographic Arts) décerné par les Photographes professionnels du Canada. Cette distinction lui a été remise par la présidente de l’association, Louise Vessey, lors du gala virtuel de l’association...

COVID-19 : l'état de la situation à 14h

CORONAVIRUS. Voici un résumé des derniers développements, autant régionaux que nationaux, portant sur la crise de la COVID-19.

Deux nouveaux cas de COVID-19 en Lotbinière

SANTÉ. Dans le bilan quotidien du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), on constate l’apparition de deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte le total de personnes qui ont été infectées par la maladie, depuis le début de la crise, à 20.

De nouveaux cas dans Lotbinière

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte maintenant le nombre de personnes infectées à 22 dans la région.

Un projet de réinsertion sociale populaire

COMMUNAUTÉ. L’Oasis de Lotbinière se réjouit du succès qu’a rencontré son Projet nichoir auprès de la population. En deux ans, 438 nichoirs fabriqués par des participants au programme d’intégration sociale ont été vendus, majoritairement à des citoyens de la MRC de Lotbinière.

Le maire de Leclercville quitte ses fonctions

POLITIQUE. Le maire de Leclercville, Marcel Richard, s’est retiré de la vie politique. Il en a fait l’annonce aux citoyens de la municipalité, par le biais du journal municipal, au début du mois.