(Crédit photo: Courtoisie)

GOLF. Les golfeurs de la région pourront arpenter de nouveau le parcours du Club de golf Les Boisés de Joly lors des prochains mois. Un groupe d’hommes d’affaires de Lotbinière a récemment acquis les actifs de la coopérative qui gérait auparavant le club et qui était en faillite depuis l’automne. Les nouveaux actionnaires veulent que les activités du club reprennent dès mai.

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale

Rappelons d’emblée qu’après s’être placé sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité en juillet, le Club de golf Les Boisés de Joly avait officiellement été mis en faillite le 30 septembre dernier. Le syndic responsable de la gestion du dossier, Lemieux Nolet, avait alors rejeté une offre de rachat de 425 000 $ d’un groupe d’acheteurs lors de l’appel d’offres initial.

Finalement, il y a deux semaines, le syndic a accepté l’offre d’un groupe composé de Hamel Construction, l’un des créanciers garantis lors de la faillite avec Promutuel, ainsi que de Gino Demers et Rémi Chartrand, copropriétaires d’Automobiles Guy Beaudoin de Laurier Station. Si le groupe d’actionnaires ne veut pas dévoiler le montant qu’il a dépensé pour acheter les actifs du club, il estime qu’il mettra sur la table plus de 1 M$ pour le rachat et d’autres investissements à venir qui seront consentis pour le club.

Rencontré par Le Peuple Lotbinière le 5 mars, Gino Demers, l’un des actionnaires du Club de golf Les Boisés de Joly 2020, l’entreprise privée qui possédera désormais le golf, a expliqué qu’il ne s’imaginait pas voir disparaître le club.

«On voulait sauver ce très bel actif pour la région de Lotbinière. Nous sommes des joueurs de golf et nous désirons développer ce bel actif pour qu’il soit viable à long terme. Nous aurions trouvé cela désolant de perdre un terrain qui a accueilli un tournoi provincial junior et qui a récolté plusieurs éloges pour sa qualité», a partagé celui qui est le président-directeur général d’Automobiles Guy Beaudoin.

Du pain sur la planche

Et déjà, les nouveaux actionnaires ont entamé leur travail pour relancer les activités du club qui a ouvert ses portes en 2011. L’ancien directeur général, Daniel Lafrance, a été réembauché à ce poste pour gérer les opérations quotidiennes. De plus, les actionnaires ont pris contact avec les anciens employés, mis eux aussi à pied en raison de la faillite, pour voir s’ils ont un intérêt à revenir travailler pour le club.

Au total, les nouveaux actionnaires veulent embaucher une quinzaine de personnes qui travailleront sur le parcours de 18 trous dessiné par Graham Cooke, la boutique et le restaurant du club.

«On rappelle tout le monde. Le terrain était beau et les anciens employés offraient un service qui était agréable pour les golfeurs. Nous voulons offrir une certaine continuité, mais nous mettrons également en place des façons de faire qui sont les nôtres et que nous allons inculquer à nos gens. Je suis copropriétaire d’une concession automobile qui se démarque grâce à son service personnalisé. C’est cette philosophie que je veux transférer au club de golf», a affirmé Gino Demers.

De plus, le groupe désormais à la tête du Club de golf Les Boisés de Joly contactera les membres de l’an dernier pour leur demander de renouveler leur membership. Bien au courant que certains membres ont entre-temps joint d’autres clubs, les nouveaux actionnaires espèrent qu’environ 200 golfeurs seront membres de leur club en 2020.

Éviter une nouvelle descente

Désirant que leur nouvelle entreprise atteigne la rentabilité, le groupe consentira à des investissements progressifs pour modifier et aménager le terrain du club de golf de Joly ainsi qu’améliorer ses équipements.

De plus, le club lancera une opération séduction pour attirer les golfeurs de Lévis et de Québec à venir jouer des rondes à Joly et tiendra plusieurs tournois et événements au cours de la saison.

Enfin, les nouveaux actionnaires veulent développer les activités corporatives du club. Pour ce faire, le club espère être l’hôte de tournois de golf d’entreprises en misant notamment sur un service de traiteur pour les repas lors de ce type d’événement. Également, il désire vendre des espaces publicitaires à son chalet ou sur son terrain pour faire connaître les entreprises de la région.

Soulignons finalement que les personnes intéressées à en savoir plus sur ses activités peuvent consulter la page Facebook Golf Les Boisés de Joly. Le site Internet du club ainsi que sa ligne téléphonique devraient être réactivés cette semaine.

Les plus lus

L’accès au compte d’urgence pour les entreprises élargit

POLITIQUE. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a confirmé ce matin l’élargissement des critères d’admissibilité au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC).

Accident mortel à Lotbinière

FAITS DIVERS. Un homme de 34 ans originaire de Sainte-Croix, Dave Martel-Viziau, a perdu la vie hier (26 avril), alors qu’il a perdu le contrôle de la moto sur laquelle il se trouvait. L’accident est survenu sur la route 132, dans la municipalité de Lotbinière.

Se réinventer pour faire face à la crise

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise sanitaire, Le Porc de Beaurivage a vu fondre une bonne partie de sa clientèle composée de restaurateurs, de chefs et de bouchers. Toutefois, une décision d’affaires prise l’automne dernier leur permet maintenant de combler une part de ce vide.

Des fleurs pour la fête des Mères

COMMUNAUTÉ. Annie Charest a donné le sourire à une centaine de femmes de la MRC de Lotbinière, de Lévis et de Québec pendant la fin de semaine de la fête des Mères. Celle qui possède son salon de coiffure à Laurier-Station a parcouru près de 400 km en voiture pendant deux jours pour surprendre certaines de ses clientes, qui sont également des mamans, avec un bouquet de fleurs.

Une photographe de Saint-Apollinaire se distingue

CULTURE. Le talent d’une photographe de Saint-Apollinaire, Josée Talbot, a récemment été reconnu par ses pairs. Elle a reçu, le 25 avril dernier, le titre d’Artisan des arts photographiques (Craftman of Photographic Arts) décerné par les Photographes professionnels du Canada. Cette distinction lui a été remise par la présidente de l’association, Louise Vessey, lors du gala virtuel de l’association...

COVID-19 : l'état de la situation à 14h

CORONAVIRUS. Voici un résumé des derniers développements, autant régionaux que nationaux, portant sur la crise de la COVID-19.

Deux nouveaux cas de COVID-19 en Lotbinière

SANTÉ. Dans le bilan quotidien du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), on constate l’apparition de deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte le total de personnes qui ont été infectées par la maladie, depuis le début de la crise, à 20.

De nouveaux cas dans Lotbinière

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte maintenant le nombre de personnes infectées à 22 dans la région.

Un projet de réinsertion sociale populaire

COMMUNAUTÉ. L’Oasis de Lotbinière se réjouit du succès qu’a rencontré son Projet nichoir auprès de la population. En deux ans, 438 nichoirs fabriqués par des participants au programme d’intégration sociale ont été vendus, majoritairement à des citoyens de la MRC de Lotbinière.

Un virage web payant

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise de la COVID-19, certaines entreprises québécoises ont réussi à tirer leur épingle du jeu. C’est notamment le cas de Meubles South Shore. Le fabricant de meubles basé à Sainte-Croix a vu ses ventes en ligne bondir de 90%.