(Crédit photo: Courtoisie)

GOLF. Les golfeurs de la région pourront arpenter de nouveau le parcours du Club de golf Les Boisés de Joly lors des prochains mois. Un groupe d’hommes d’affaires de Lotbinière a récemment acquis les actifs de la coopérative qui gérait auparavant le club et qui était en faillite depuis l’automne. Les nouveaux actionnaires veulent que les activités du club reprennent dès mai.

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale

Rappelons d’emblée qu’après s’être placé sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité en juillet, le Club de golf Les Boisés de Joly avait officiellement été mis en faillite le 30 septembre dernier. Le syndic responsable de la gestion du dossier, Lemieux Nolet, avait alors rejeté une offre de rachat de 425 000 $ d’un groupe d’acheteurs lors de l’appel d’offres initial.

Finalement, il y a deux semaines, le syndic a accepté l’offre d’un groupe composé de Hamel Construction, l’un des créanciers garantis lors de la faillite avec Promutuel, ainsi que de Gino Demers et Rémi Chartrand, copropriétaires d’Automobiles Guy Beaudoin de Laurier Station. Si le groupe d’actionnaires ne veut pas dévoiler le montant qu’il a dépensé pour acheter les actifs du club, il estime qu’il mettra sur la table plus de 1 M$ pour le rachat et d’autres investissements à venir qui seront consentis pour le club.

Rencontré par Le Peuple Lotbinière le 5 mars, Gino Demers, l’un des actionnaires du Club de golf Les Boisés de Joly 2020, l’entreprise privée qui possédera désormais le golf, a expliqué qu’il ne s’imaginait pas voir disparaître le club.

«On voulait sauver ce très bel actif pour la région de Lotbinière. Nous sommes des joueurs de golf et nous désirons développer ce bel actif pour qu’il soit viable à long terme. Nous aurions trouvé cela désolant de perdre un terrain qui a accueilli un tournoi provincial junior et qui a récolté plusieurs éloges pour sa qualité», a partagé celui qui est le président-directeur général d’Automobiles Guy Beaudoin.

Du pain sur la planche

Et déjà, les nouveaux actionnaires ont entamé leur travail pour relancer les activités du club qui a ouvert ses portes en 2011. L’ancien directeur général, Daniel Lafrance, a été réembauché à ce poste pour gérer les opérations quotidiennes. De plus, les actionnaires ont pris contact avec les anciens employés, mis eux aussi à pied en raison de la faillite, pour voir s’ils ont un intérêt à revenir travailler pour le club.

Au total, les nouveaux actionnaires veulent embaucher une quinzaine de personnes qui travailleront sur le parcours de 18 trous dessiné par Graham Cooke, la boutique et le restaurant du club.

«On rappelle tout le monde. Le terrain était beau et les anciens employés offraient un service qui était agréable pour les golfeurs. Nous voulons offrir une certaine continuité, mais nous mettrons également en place des façons de faire qui sont les nôtres et que nous allons inculquer à nos gens. Je suis copropriétaire d’une concession automobile qui se démarque grâce à son service personnalisé. C’est cette philosophie que je veux transférer au club de golf», a affirmé Gino Demers.

De plus, le groupe désormais à la tête du Club de golf Les Boisés de Joly contactera les membres de l’an dernier pour leur demander de renouveler leur membership. Bien au courant que certains membres ont entre-temps joint d’autres clubs, les nouveaux actionnaires espèrent qu’environ 200 golfeurs seront membres de leur club en 2020.

Éviter une nouvelle descente

Désirant que leur nouvelle entreprise atteigne la rentabilité, le groupe consentira à des investissements progressifs pour modifier et aménager le terrain du club de golf de Joly ainsi qu’améliorer ses équipements.

De plus, le club lancera une opération séduction pour attirer les golfeurs de Lévis et de Québec à venir jouer des rondes à Joly et tiendra plusieurs tournois et événements au cours de la saison.

Enfin, les nouveaux actionnaires veulent développer les activités corporatives du club. Pour ce faire, le club espère être l’hôte de tournois de golf d’entreprises en misant notamment sur un service de traiteur pour les repas lors de ce type d’événement. Également, il désire vendre des espaces publicitaires à son chalet ou sur son terrain pour faire connaître les entreprises de la région.

Soulignons finalement que les personnes intéressées à en savoir plus sur ses activités peuvent consulter la page Facebook Golf Les Boisés de Joly. Le site Internet du club ainsi que sa ligne téléphonique devraient être réactivés cette semaine.

Les plus lus

Le club de golf de Joly est sauvé

GOLF. Les golfeurs de la région pourront arpenter de nouveau le parcours du Club de golf Les Boisés de Joly lors des prochains mois. Un groupe d’hommes d’affaires de Lotbinière a récemment acquis les actifs de la coopérative qui gérait auparavant le club et qui était en faillite depuis l’automne. Les nouveaux actionnaires veulent que les activités du club reprennent dès mai.

Décès d’Anaïs Renaud à Saint-Flavien : la coroner rend publiques ses recommandations

PRÉVENTION. Le Bureau du coroner du Québec a rendu publiques, le 5 mars, les conclusions de la coroner Géhane Kamel sur le décès accidentel d’Anaïs Renaud, une fillette de 11 ans, survenu en 2018 à Saint-Flavien. Dans son rapport d’investigation, Me Kamel propose plusieurs recommandations aux autorités pour éviter qu’une telle tragédie se reproduise.

Deux nouveaux cas de coronavirus en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Dans son plus récent bilan du nombre de cas confirmés de la COVID-19 dans la province, publié à 15h dimanche, le gouvernement du Québec a dévoilé que deux nouvelles personnes souffrent du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches.

Une hockeyeuse de talent

HOCKEY. C’est pour faire comme ses deux grands frères que la hockeyeuse Jade Picard, originaire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage, a enfilé, à 4 ans, des patins de hockey pour la première fois. Aujourd’hui, la défenseure porte les couleurs des Cougars du Collège Champlain Lennoxville et d’Équipe Québec.

L’érable au féminin

ÉCONOMIE. C’est le désir d’être entrepreneure qui a poussé Lucie Leclerc à quitter son emploi d’adjointe administrative chez Desjardins au tournant des années 2010 pour se diriger vers l’acériculture. Elle a vu l'occasion parfaite de réaliser son rêve, en 2012, avec l’érablière de son conjoint Claude.

Alcide Frenette a été retrouvé

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec confirme avoir retrouvé l'Issoudunois Alcide Frenette ce matin, dans le secteur de Rivière-du-Loup. Il est sain et sauf.

Un premier cas confirmé de coronavirus en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Un résident de la Chaudière-Appalaches a été testé positif au Covid-19. En raison de son état qui est «bon», la personne est en isolement à son domicile.

De Saint-Agapit à Haïti

SOCIÉTÉ. Des colis bien particuliers prendront la mer dans quelques semaines à direction d’Haïti. À l’intérieur, on y retrouve deux chaises de dentiste, un don de la Clinique dentaire Bouchard Goulet, qui seront livrées à Limbé afin que ces citoyens aient accès à des soins à peu de frais.

Accident de travail à Saint-Flavien : la CNESST présente les conclusions de son enquête

SÉCURITÉ. Par voie de communiqué, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a rendu publiques, le 3 mars, les conclusions de son enquête sur l’accident du travail qui a coûté la vie à Mathieu Mathieu-Pépin, soudeur pour l’entreprise Carrière Ray-Car, une division de Sintra, le 22 octobre 2018, à Saint-Flavien.

Une clinique de dépistage de la COVID-19 dans la région

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Chaudière-Appalaches a confirmé, le 17 mars, l’ouverture d’une première clinique de dépistage de la COVID-19 dans la région. Elle sera située au Centre Paul-Gilbert de Charny et offrira, de 8h à 20h, un service de dépistage à l’auto.