Anaïs Renaud a été percutée par un véhicule sur la rue Principale à Saint-Flavien, accident qui a provoqué son décès plus tard. Crédit photo : Guy Laroche - Archives

PRÉVENTION. Le Bureau du coroner du Québec a rendu publiques, le 5 mars, les conclusions de la coroner Géhane Kamel sur le décès accidentel d’Anaïs Renaud, une fillette de 11 ans, survenu en 2018 à Saint-Flavien. Dans son rapport d’investigation, Me Kamel propose plusieurs recommandations aux autorités pour éviter qu’une telle tragédie se reproduise.

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale

Rappelons d’emblée que c’est en raison d’un accident survenu le 1er mars 2018 que la jeune Anaïs est décédée. Vers 7h25, alors qu’elle marchait en bordure est de la rue Principale (route 271) à Saint-Flavien pour se rendre à son école, la fille de 11 ans a été percutée par un VUS.

Anaïs a alors été heurtée à la tête par le miroir côté passager, a été projetée sur un autre enfant et s’est retrouvée au sol. Les premiers soins ont été administrés par une passante et, à l’arrivée des ambulanciers, la jeune fille était inconsciente. Elle a été transportée au CHUL à Québec où, en dépit des efforts de l’équipe médicale, son décès a été constaté à 21h45 par un médecin du centre hospitalier.

Un peu plus d’un an après la tragédie, la coroner en chef a transmis le dossier à Géhane Kamel, le 19 août 2019, afin d’éclaircir les causes et les circonstances ayant mené au décès de la jeune fille.

Améliorer la sécurité

Si Me Kamel conclut, dans son rapport déposé le 14 février dernier, que la mort d’Anaïs Renaud est un décès accidentel, la coroner a toutefois émis plusieurs recommandations à la Municipalité de Saint-Flavien, à la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), à la Sûreté du Québec (SQ), à la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et au ministère des Transports du Québec (MTQ).

D’abord, Me Kamel suggère à la CSDN d’offrir le transport scolaire gratuitement aux enfants qui doivent utiliser la route principale pour se rendre à l’école, et ce jusqu’à l’installation d’un trottoir par la municipalité.

D’ailleurs, la coroner attitrée au dossier demande à la Municipalité de Saint-Flavien de reconstruire un trottoir le long de la rue Principale, une infrastructure retirée en 2002 pour permettre l’aménagement d’une piste cyclable.

«En 2002, la Municipalité de Saint-Flavien a fait le choix de retirer le trottoir existant pour prévoir un accotement plus large et y aménager une piste cyclable. Bien que l’intention fût louable, un trottoir demeure une infrastructure qui délimite de manière plus sécuritaire la marche pour les piétons», écrit notamment Me Kamel dans son rapport.

Enfin, Géhane Kamel recommande à la SQ d’être plus vigilante quant au respect des limites de vitesse et des interdictions de stationner sur la rue Principale, au MTQ d’installer «dans les meilleurs délais» un feu clignotant à la demande en face de l’École de la Caravelle afin de s’assurer d’un passage sécuritaire pour les piétons ainsi que de repeindre les lignes jaunes de la traverse piétonne en face de l’école primaire ainsi qu’à la SAAQ de poursuivre ses efforts à l’aide de campagnes de sensibilisation auprès des automobilistes concernant la sécurité des personnes vulnérables et le respect des mesures leur étant adressées. 

Les plus lus

Le club de golf de Joly est sauvé

GOLF. Les golfeurs de la région pourront arpenter de nouveau le parcours du Club de golf Les Boisés de Joly lors des prochains mois. Un groupe d’hommes d’affaires de Lotbinière a récemment acquis les actifs de la coopérative qui gérait auparavant le club et qui était en faillite depuis l’automne. Les nouveaux actionnaires veulent que les activités du club reprennent dès mai.

Décès d’Anaïs Renaud à Saint-Flavien : la coroner rend publiques ses recommandations

PRÉVENTION. Le Bureau du coroner du Québec a rendu publiques, le 5 mars, les conclusions de la coroner Géhane Kamel sur le décès accidentel d’Anaïs Renaud, une fillette de 11 ans, survenu en 2018 à Saint-Flavien. Dans son rapport d’investigation, Me Kamel propose plusieurs recommandations aux autorités pour éviter qu’une telle tragédie se reproduise.

Deux nouveaux cas de coronavirus en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Dans son plus récent bilan du nombre de cas confirmés de la COVID-19 dans la province, publié à 15h dimanche, le gouvernement du Québec a dévoilé que deux nouvelles personnes souffrent du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches.

Une hockeyeuse de talent

HOCKEY. C’est pour faire comme ses deux grands frères que la hockeyeuse Jade Picard, originaire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage, a enfilé, à 4 ans, des patins de hockey pour la première fois. Aujourd’hui, la défenseure porte les couleurs des Cougars du Collège Champlain Lennoxville et d’Équipe Québec.

L’érable au féminin

ÉCONOMIE. C’est le désir d’être entrepreneure qui a poussé Lucie Leclerc à quitter son emploi d’adjointe administrative chez Desjardins au tournant des années 2010 pour se diriger vers l’acériculture. Elle a vu l'occasion parfaite de réaliser son rêve, en 2012, avec l’érablière de son conjoint Claude.

Alcide Frenette a été retrouvé

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec confirme avoir retrouvé l'Issoudunois Alcide Frenette ce matin, dans le secteur de Rivière-du-Loup. Il est sain et sauf.

Un premier cas confirmé de coronavirus en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Un résident de la Chaudière-Appalaches a été testé positif au Covid-19. En raison de son état qui est «bon», la personne est en isolement à son domicile.

De Saint-Agapit à Haïti

SOCIÉTÉ. Des colis bien particuliers prendront la mer dans quelques semaines à direction d’Haïti. À l’intérieur, on y retrouve deux chaises de dentiste, un don de la Clinique dentaire Bouchard Goulet, qui seront livrées à Limbé afin que ces citoyens aient accès à des soins à peu de frais.

Accident de travail à Saint-Flavien : la CNESST présente les conclusions de son enquête

SÉCURITÉ. Par voie de communiqué, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a rendu publiques, le 3 mars, les conclusions de son enquête sur l’accident du travail qui a coûté la vie à Mathieu Mathieu-Pépin, soudeur pour l’entreprise Carrière Ray-Car, une division de Sintra, le 22 octobre 2018, à Saint-Flavien.

Une clinique de dépistage de la COVID-19 dans la région

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Chaudière-Appalaches a confirmé, le 17 mars, l’ouverture d’une première clinique de dépistage de la COVID-19 dans la région. Elle sera située au Centre Paul-Gilbert de Charny et offrira, de 8h à 20h, un service de dépistage à l’auto.