(Crédit photo : Archives)

SANTÉ. Le taux de suicide était en légère diminution au Québec, en 2017, d’après des données compilées par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et rendues publiques le 3 février dernier. Toutefois, en Chaudière-Appalaches, l’organisme a plutôt noté une légère augmentation.

Alors qu’en 2017, le taux s’établissait à 12 pour 100 000 habitants au Québec (12,8 en 2016), il était de 19,5 par 100 000 personnes en Chaudière-Appalaches (16,4 en 2016).

«C’est une situation qui nous préoccupe et que nous suivons de près. La nuance que j’amènerais c’est que ce n’est pas inhabituel d’observer un nombre de décès différent d’une année à l’autre. Il y a toujours des variations», a assuré la spécialiste de la prévention du suicide à la direction de la santé publique de la Chaudière-Appalaches, Édith St-Hilaire.

L’INSPQ a compté, en Chaudière-Appalaches, 81 suicides en 2017, 72 en 2016, 79 en 2015 et en 2014, 75 en 2013 et 80 en 2012. «Lorsque l’on regarde les moyennes sur quelques années, c’est plutôt stable. […] Le nombre de 2017 est préoccupant, mais peut-être qu’en 2018 il aura diminué et qu’on pourra continuer de dire que le taux est stable sur une période de cinq ans.»

Causes

D’après Édith St-Hilaire, il est difficile de mettre le doigt sur la ou les causes qui pourraient expliquer un taux de suicide plus élevé en Chaudière-Appalaches. «S’il y avait une raison, on s’y serait attaqué depuis longtemps. […] C’est quelque chose que l’on prend très au sérieux. Il y a probablement plusieurs facteurs», a rappelé Mme St-Hilaire.

Au nombre de ces facteurs, elle mentionne que l’on retrouve souvent un taux plus élevé dans les régions rurales. Les hommes, dont le taux de suicide est plus élevé, ont également moins tendance à demander de l’aide lorsqu’ils en auraient besoin.

Prévention

Face à cette situation, le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches ne reste pas les bras croisés et mise beaucoup sur la prévention. Il a adopté, en 2017, un plan d’action régional pour prévenir les suicides.

«Il y a plusieurs formations visant différents types d’intervenants. Il y a celles qui sont plus poussées pour ceux qui doivent intervenir auprès de la personne suicidaire à l’aide des bonnes pratiques. […] Il y a une nouvelle formation qu’on appelle Repérage qui s’adresse aux intervenants sociaux qui n’ont pas nécessairement à intervenir auprès des personnes suicidaires, mais qui pourraient en repérer parmi leur clientèle. On parle notamment d’infirmières, d’ergothérapeutes ou des préposés aux bénéficiaires», a mentionné Mme St-Hilaire.

S’ajoute également le réseau des sentinelles, ce groupe d’adultes bénévoles formés pour établir le contact entre les personnes en détresse et les ressources d’aide. On en retrouve plus de 1 000 sur tout le territoire du CISSS de Chaudière-Appalaches.

Toutefois, tout n’est pas tout noir dans ce rapport. Mme St-Hilaire voit dans ces données une lueur d’espoir. Le taux de suicide chez les plus jeunes (adolescents et jeunes adultes) connaît une légère diminution. «La bonne nouvelle, c’est que les plus jeunes ont un peu plus entendu le message que c’est important de demander de l’aide lorsque ça ne va pas bien, qu’il y a toujours des solutions.»

Édith St-Hilaire rappelle qu’il existe plusieurs ressources disponibles pour les personnes qui auraient besoin d’aide. Il y a, entre autres, la ligne téléphonique 1 866 APPELLE (1 866 277-3553) ou Info Santé (811). Un intervenant social y offre un soutien confidentiel 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

 

 

Les plus lus

Une lapine de Saint-Sylvestre en vedette à Animania

TÉLÉVISION. L'angora anglais de Josée Maher, de Saint-Sylvestre, Miss New de BerMah, sera l’une des vedettes de l’émission Animania, présentée à TVA. La lapine au pelage étonnant tentera de séduire les artistes et le public présents sur le plateau, lors de l’émission qui sera diffusée le 5 février, pour devenir l’animal de compagnie préféré du Québec.

La programmation du Festival country de Lotbinière dévoilée

SPECTACLE. Les responsables du Festival country de Lotbinière ont dévoilé aujourd’hui la programmation de la sixième édition de l’événement qui se déroulera à Saint-Agapit du 19 au 21 juin. À Granger Smith, qui avait été confirmé il y a quelques semaines, s’ajoutent le duo canadien High Valley et Matt Lang.

La relève agricole récompensée au gala de LARACA

AGRICULTURE. Trois entreprises agricoles de la MRC et Lotbinière et leurs propriétaires ont été récompensés lors de la septième Soirée hommage de la Relève agricole de la Chaudière-Appalaches (LARACA). L’événement qui a réuni plus de 160 personnes a eu lieu le 1er février, à Saint-Bernard.

Projet de patinoire couverte à Saint-Apollinaire

LOISIRS. Afin de prolonger la saison de patinage, la Municipalité de Saint-Apollinaire souhaite se doter d’une patinoire extérieure couverte. Le projet, qui pour l’instant est estimé à plus ou moins 3 M$, pourrait voir le jour en 2021.

Une bourse pour une hockeyeuse de Saint-Narcisse

HOCKEY. La Fondation de l’athlète de l’excellence et les Canadiens de Montréal ont décerné 28 bourses de 1 500$ chacune à de jeunes espoirs du hockey québécois. Parmi les boursiers, on retrouve Jade Picard de Saint-Narcisse-de-Beaurivage.

Saint-Narcisse prépare son 150e anniversaire

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Narcisse-de-Beaurivage travaille sur les célébrations entourant son 150e anniversaire. Un comité a été mis sur pied le 29 janvier dernier pour élaborer sur les festivités qui se dérouleront en 2022.

Une fleuriste pas comme les autres

ARTISANAT. Constatant que la beauté des arrangements floraux est toujours éphémère, l’Issoudunoise Amélie Saucier souhaitait plutôt les voir durer dans le temps. C’est ainsi qu’elle a décidé d’utiliser le papier afin de créer de toute pièce des fleurs qui ne faneront jamais.

Les patineuses du CPA Les Dorisseaux se distinguent

PATINAGE. Quatre patineuses du Club de patinage artistique (CPA) Les Dorisseaux de Saint-Agapit se sont distinguées lors des Finales régionales de patinage STAR / Michel Proulx 2020. La compétition a eu lieu au CPA de Beauport, du 10 au 12 janvier derniers.

La Ferme Chalyne championne de la qualité du lait

AGRICULTURE. Les producteurs laitiers Jocelyn Labrecque et Chantale Dancause de la Ferme Chalyne de Saint-Antoine-de-Tilly sont au nombre des 16 champions régionaux nommés par Agropur. Ils ont reçu cette distinction à l’occasion du 31e Gala du Club de l’Excellence d’Agropur qui s’est tenu à Québec, le 31 janvier.

Les courses de bazous célèbrent leur 50e anniversaire

COMMUNAUTÉ. Cette année, les traditionnelles courses de bazous d’Issoudun célèbreront leur cinquantième anniversaire. L’activité, organisée par le sous-conseil d’Issoudun des Chevaliers de Colomb, aura lieu les 9 et 23 février.