Dana Beaudoin, APE Services d’aide à l’emploi et Éric Sedent, Générations au travail. (Crédit photo : Courtoisie)

ÉCONOMIE. L’embauche et le maintien en emploi des travailleurs expérimentés peuvent être des solutions à privilégier pour contrer la pénurie de main-d’œuvre que connait la région. Il en a été question, le 29 janvier, lors du forum Marché du travail Misons sur les 50 ans et + qui s’est arrêté en Chaudière-Appalaches, à Scott, en Beauce.

En tout, plus de 110 personnes, dirigeants d’entreprises, conseillers en ressources humaines, organisme en employabilité et partenaires du marché du travail ont participé à cette rencontre préparée par l’Association québécoise de Gérontologie et APE Services d’aide à l’emploi.

L’objectif était d’échanger sur les préoccupations et les pistes d’action pour attirer et maintenir en emploi ces travailleurs. «Ils ont des profils professionnels diversifiés, sont prêts et disponibles pour contribuer à l’activité économique de notre région à 55, 60 et même 65 ans et +», a souligné la directrice générale par intérim d’APE Services d’aide à l’emploi, Dana Beaudin. 

Au fil de la journée, plusieurs panélistes se sont succédé au micro et ont abordé les problématiques liées à la rareté de la main d’œuvre, la flexibilité organisationnelle et les coûts sociaux de l’âgisme.

Des représentants d’entreprises de la région ont aussi été invités à prendre la parole afin de partager avec les participants leurs pratiques d’embauche et de rétention.

«Il y a eu quelques programmes d’aménagement du temps de travail promus par le gouvernement du Québec il y a quelques années, mais les entreprises ne sont pas encore très innovatrices en matière de temps de travail alors que c’est ce que souhaitent les travailleurs vieillissants pour rester en emploi : semaine de 4 jours, semaine comprimée, aménagements sur l’année, télétravail, il faut innover pour les retenir !», a fait valoir, la professeure en gestion des ressources humaines à l’Université TÉLUQ, Diane-Gabrielle Tremblay.

S’est également ajouté le témoignage d’une travailleuse, Monique Bédard, qui a mentionné que la clé du succès reposait notamment dans l’écoute des besoins de la main-d’œuvre, la flexibilité d’horaire et un environnement de travail axé sur les relations humaines.

En janvier, en Chaudière-Appalaches, le taux de chômage se situait à 3,6% et plus de 7 600 postes étaient à combler.

Dans la MRC de Lotbinière, le Comité main-d’œuvre est déjà proactif sur la question. Depuis deux ans, il tient une activité spécifiquement dédiée aux chercheurs d’emploi âgés de 50 ans et plus. Le Café-Jasette pour les personnes de plus de 50 ans permet aux employeurs de faire du recrutement directement auprès de cette clientèle.

 

 

Les plus lus

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

SANTÉ. Au cours des 24 dernières heures, un nouveau cas d'infection au coronavirus a été découvert en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis. C'est ce qu'on peut lire dans le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) sur l'épidémie de COVID-19, publié mardi.

Fin tragique pour un quinquagénaire à Saint-Flavien

ACCIDENT MORTEL. Selon ce que rapportent des médias de Québec, un homme âgé dans la cinquantaine a été retrouvé sans vie, samedi matin, dans un conteneur de l'écocentre du lieu d'enfouissement technique de Saint-Flavien.

L'École de l'Épervière sera agrandie

ÉDUCATION. Lors d'une conférence de presse à Sainte-Marie le 4 septembre, la ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, a annoncé que l'École de l'Épervière de Saint-Agapit sera agrandie.

COVID-19 : ceux qui ont visité le zoo Miller le 17 août appelés à se faire tester

CORONAVIRUS. Deux personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de dix personnes. Au Québec, le dernier bilan fait état de 111 nouveaux cas.

Future «ange gardienne» à 61 ans

SOCIÉTÉ. À 61 ans, Claudette Simoneau, a répondu à l’appel lancé par le premier ministre du Québec, François Legault. En juin dernier, elle est retournée sur les bancs d’école, à l’instar de plus de 9 000 autres Québécois, et a commencé la formation accélérée pour devenir préposé aux bénéficiaires. Depuis plus de quatre semaines, elle partage son temps entre des cours à distance et son stage au CH...

COVID-19 : six nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), six nouveaux cas confirmés d'infection au nouveau coronavirus ont été découverts dans la région au cours des 24 dernières heures. La majorité de ces cas sont concentrés dans les MRC de Beauce-Sartigan (région de Saint-Georges) et des Appalaches (région de Thetford Mines).

L’émission Comédie sur mesure s’arrêtera à Val-Alain

CULTURE. Val-Alain accueillera les 11 et 12 septembre prochains l’équipe de tournage de l’émission Comédie sur mesure. Une grande fête au village sera organisée pour l’occasion afin de souligner le passage de Christine Morency, l’humoriste invitée, qui donnera un spectacle à la salle municipale.

COVID-19 : neuf nouveaux cas découverts dans la région pendant la fin de semaine

Depuis vendredi dernier, neuf nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches par les autorités sanitaires.

Traverser la Mongolie à dos de cheval

AVENTURE. Noémie Plante-Nappert vivra en 2022 une expérience que peu de Québécois auront la chance de vivre dans leur vie. La jeune femme originaire de Saint-Patrice-de-Beaurivage s’envolera alors pour la Mongolie où elle prendra part à la randonnée de charité Blue Wolf Totem, un périple de plus de 3 600 kilomètres.

Le talent d’Hélène Lauzé à l’écran

TÉLÉVISION. La couturière originaire de Sainte-Croix, Hélène Lauzé, est au nombre des artisans recrutés pour participer à la nouvelle émission de décoration, Pézie et Sansdrick dans l’décor. On a pu voir son travail dans l'émission qui a été diffusée le 15 septembre, à Canal Vie.