La voiture montée spécialement pour le 50e anniversaire. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

COMMUNAUTÉ. Cette année, les traditionnelles courses de bazous d’Issoudun célèbreront leur cinquantième anniversaire. L’activité, organisée par le sous-conseil d’Issoudun des Chevaliers de Colomb, aura lieu les 9 et 23 février.

Pour souligner l’événement, a mentionné le président du sous-conseil d’Issoudun des Chevaliers de Colomb, Jean-Claude Brousseau, une voiture spéciale a été préparée. Elle est composée de deux moteurs et pourra accueillir deux chauffeurs. En raison de ses caractéristiques particulières, elle ne prendra pas part aux courses, mais offrira un spectacle de démonstration avant les premiers départs.

Quant aux courses, une centaine de véhicules et de 800 à 1 000 spectateurs sont attendus pour chacune des journées. Au programme, en plus des courses régulières, on retrouvera la course des femmes ainsi qu’une course spéciale de voitures huit cylindres.

Actuellement, une soixantaine de participants ont déjà confirmé leur présence.

Continuité

La recette de ce succès est relativement simple croit M. Brousseau. «Les Chevaliers de Colomb s’en sont toujours occupés et n’ont jamais lâché. […] On a toujours été là et les gens ont toujours bien répondu, donc on n’a jamais abandonné.»

Peu de choses ont changé au cours des cinquante dernières années sinon les véhicules qui sont passés d’une traction arrière à une traction avant. Par ailleurs, les organisateurs ont toujours misé sur la sécurité, autant celle des participants que celle du public.

«On veut faire des courses, on souhaite que les gens aient du plaisir, mais on ne veut pas qu’il arrive quelque chose. S’il y a un coureur qui se présente en état d’ébriété, si l'on juge qu’il n'est plus apte à conduire, on ne le laisse pas embarquer sur la piste. On essaie d’être au maximum dans la sécurité. Je ne dis pas qu’il n'arrivera jamais rien, mais en 50 ans on a été très chanceux. Il ne s’est jamais rien passé de grave.»

Bonnes causes

Cette année, l’événement s’est associé cette année avec le Relais pour la vie de Lotbinière. «Pour chaque billet d’entrée vendu, 1 $ sera donné à l’organisation du Relais pour la vie», a mentionné M. Brousseau.

Chaque année, rappelle-t-il, les profits des courses de bazous d’Issoudun sont remis à différents organismes de charité et réinvestis dans la communauté.

 

 

 

 

 

Les plus lus

Le club de golf de Joly est sauvé

GOLF. Les golfeurs de la région pourront arpenter de nouveau le parcours du Club de golf Les Boisés de Joly lors des prochains mois. Un groupe d’hommes d’affaires de Lotbinière a récemment acquis les actifs de la coopérative qui gérait auparavant le club et qui était en faillite depuis l’automne. Les nouveaux actionnaires veulent que les activités du club reprennent dès mai.

Décès d’Anaïs Renaud à Saint-Flavien : la coroner rend publiques ses recommandations

PRÉVENTION. Le Bureau du coroner du Québec a rendu publiques, le 5 mars, les conclusions de la coroner Géhane Kamel sur le décès accidentel d’Anaïs Renaud, une fillette de 11 ans, survenu en 2018 à Saint-Flavien. Dans son rapport d’investigation, Me Kamel propose plusieurs recommandations aux autorités pour éviter qu’une telle tragédie se reproduise.

Deux nouveaux cas de coronavirus en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Dans son plus récent bilan du nombre de cas confirmés de la COVID-19 dans la province, publié à 15h dimanche, le gouvernement du Québec a dévoilé que deux nouvelles personnes souffrent du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches.

Alcide Frenette a été retrouvé

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec confirme avoir retrouvé l'Issoudunois Alcide Frenette ce matin, dans le secteur de Rivière-du-Loup. Il est sain et sauf.

Un premier cas confirmé de coronavirus en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Un résident de la Chaudière-Appalaches a été testé positif au Covid-19. En raison de son état qui est «bon», la personne est en isolement à son domicile.

La MRC de Lotbinière compte 8 cas de COVID-19

SANTÉ. À ce jour, la Chaudière-Appalaches compte 130 cas déclarés de la COVID-19 sur son territoire. C’est ce qu’a indiqué aujourd’hui le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches dans son bilan quotidien. La nouveauté, c’est que le CISSS a commencé à ventiler les données par MRC. Ainsi, on retrouve 8 cas déclarés dans la MRC de Lotbinière.

Jacques Gourde apporte des précisions sur les mesures d’aide fédérales

POLITIQUE. Le député de Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde, a partagé, par voie de communiqué vendredi, les détails des mesures d’aides économiques annoncées par le gouvernement fédéral en lien avec le coronavirus (COVID-19).

Les pompiers ont été occupés

FAITS DIVERS. La journée du 26 mars a été passablement occupée pour les pompiers de Laurier-Station. Ces derniers ont eu à intervenir pour contenir un incendie spectaculaire dans le rang Bois de l’Ail, à Saint-Flavien, ainsi qu'un autre sur l’autoroute 20, à Issoudun.

Une clinique de dépistage de la COVID-19 dans la région

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Chaudière-Appalaches a confirmé, le 17 mars, l’ouverture d’une première clinique de dépistage de la COVID-19 dans la région. Elle sera située au Centre Paul-Gilbert de Charny et offrira, de 8h à 20h, un service de dépistage à l’auto.

Saint-Édouard veut lancer un mouvement de solidarité

SOCIÉTÉ. Dans le cadre du Défi Santé, la municipalité de Saint-Édouard avait organisé différentes activités de groupe tous les samedis du mois d’avril afin de faire bouger la population. Cependant, l’interdiction de tenir des rassemblements extérieurs et intérieurs l’a obligée à revoir ses plans. Les citoyens seront plutôt appelés à décorer leur résidence d’arcs-en-ciel.