(Crédit photo : Courtoisie et Gilles Boutin)

FESTIVAL. La tenue du Festival country de Lotbinière est assurée pour les cinq prochaines années. Les organisateurs et la municipalité de Saint-Agapit ont conclu un partenariat de collaboration d’une durée de cinq ans, le 5 décembre.

«La problématique qu’on avait, c’est que c’était des ententes annuelles. C’était bien au début, mais depuis l’événement a grossi. L’accord nous donne l'occasion de penser le développement sur un horizon de cinq ans au lieu d’un an», s’est réjoui le cofondateur de l’événement et responsable de la logistique et de la production, Sébastien Lemay.

En plus d’assurer la tenue du Festival pour les années à venir, cette entente permettra à l’organisation d’investir dans l’amélioration du site. Déjà, le Festival a injecté près 10 000 $ sur les terrains où se déroulent les spectacles extérieurs.

«Avant l’hiver, nous avons aménagé une grosse plateforme en gravier pour notre scène. Puisque l’événement grandit, nos équipements aussi, ce qui faisait que nous avons atteint le seuil maximal de la capacité portante du sol. Les travaux qu’on a faits nous ont permis de l’améliorer. Dans les prochaines années, nous devrons investir 20 000 $ pour niveler le site et aménager un second emplacement pour les spectacles.»

Ces investissements qui seront faits sur des terrains municipaux inutilisés seront réalisés en plusieurs phases, en collaboration avec la Ville.

Pour sa part, le maire de Saint-Agapit, Yves Gingras, se réjouit de la signature de cette entente qui amènera notamment une stabilité pour l’organisation du Festival et pour la municipalité.

«Le festival apporte beaucoup de visibilité et de notoriété, pour le plus grand plaisir de la population de la région. Nous sommes fiers de nous associer avec un événement de cette ampleur organisé par des gens de la région. Le festival est très important pour l’économie locale. Lors de la dernière édition, les retombées économiques pour nos commerçants ont été évaluées à près de 1M$», a souligné Yves Gingras.

La sixième édition du Festival country de Lotbinière aura lieu du 19 au 21 juin 2020. «L’année prochaine, on aura des spectacles extérieurs sur trois soirs», a-t-il mentionné ajoutant que la programmation devrait être dévoilée en janvier.

Sur la photo Guillaume Laflamme, cofondateur, responsable programmation et marketing, Sébastien Lemay, cofondateur, responsable logistique et production, Yves Gingras, maire et Pierre-Marc Champagne, cofondateur, président de l'organisme Country Lotbinière.  

 

 

Les plus lus

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

Collision mortelle à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Deux personnes ont perdu la vie cet après-midi, à Saint-Gilles, lors d’une collision impliquant une moto à trois roues et une voiture. Les événements sont survenus vers 13h45 sur la route 273.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

SANTÉ. Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

Mystérieuse sortie de route sur l’autoroute 20

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec enquêtent actuellement sur une mystérieuse sortie de route survenue le 8 juillet dernier, en soirée, sur l’autoroute 20 Est à la hauteur de Saint-Apollinaire. À l’arrivée des policiers, les occupants du véhicule étaient introuvables. Les recherches ont repris aujourd’hui afin d’éclaircir la question.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Incendie majeur dans une ferme de Saint-Agapit

FAITS DIVERS. Un incendie majeur survenu le 9 juillet, en après-midi, dans une ferme de Saint-Agapit a nécessité l’intervention de plus de 75 pompiers.

Norah et Romy Carpentier : le bureau du coroner précise son rôle

ENQUÊTE. L’enquête du coroner sur les morts des Lévisiens Norah et Romy Carpentier ainsi que de leur père, Martin, survenues à Saint-Apollinaire a été confiée à la coroner et avocate Sophie Régnière. Son rapport devrait être déposé dans environ un an.

Martin Carpentier : nouvelle stratégie de communication

FAITS DIVERS. Quatre jours après le début de la chasse à l’homme pour mettre la main au collet de Martin Carpentier, 44 ans, de Lévis, la Sûreté du Québec a décidé, hier soir, de rester muette sur la suite de l’opération de recherche. Ce dernier est recherché par les autorités depuis samedi après la découverte des corps de ses deux filles Norah et Romy dans un boisé de Saint-Apollinaire.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.