Gilles Boisvert, Hélène Caron et Jean-Louis Lessard ont travaillé à la concrétisation du projet. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

PATRIMOINE. La Société du patrimoine de Saint-Antoine-de-Tilly a procédé au lancement, le 1er décembre, d’un ouvrage retraçant l’histoire de l’ancienne Seigneurie de Tilly.

L’histoire de la Seigneurie de Tilly, écrit par Julie Noël de Tilly, petite-fille du dernier seigneur de Tilly, avait été publiée une première fois en 1941 et tirée à une poignée de copies artisanales. Aujourd’hui, il n’existerait qu’un seul exemplaire de l’œuvre originale ainsi que quelques photocopies.

Souhaitant que le travail de Julie Noël de Tilly ne tombe pas dans l’oubli, la Société du patrimoine de Saint-Antoine-de-Tilly a décidé de le rééditer.

«C’est un document extraordinaire pour Saint-Antoine-de-Tilly. C’est l’histoire de notre paroisse et de ses débuts. Nous sommes très chanceux d’avoir ça. Il n’y en a pas beaucoup qui peuvent se vanter d’avoir des documents comme ceux-ci», a indiqué Jean-Louis Lessard, l’un des membres de la Société qui a contribué à la réédition du recueil.

Divisé en deux sections on y retrouve d’abord l’histoire de la seigneurie, à travers celles des trois grandes familles qui l’ont possédée de sa fondation, en 1672, jusqu’à l’abolition du régime seigneurial, en 1854. Elle est passée entre les mains des De Villieu, Le Gardeur de Tilly et Noël.

«Dans la deuxième partie, ce sont des documents juridiques : des inventaires, des legs, des donations, des testaments, des ventes. Parfois, c’est écrit en ancien français et Julie Noël de Tilly en a fait la transcription. On a respecté son travail et nous ne sommes pas retournés dans les documents originaux», a ajouté M. Lessard.

Travail de moine

La réalisation du recueil a nécessité un effort «colossal», a simplement décrit le président de la Société du patrimoine, Gilles Boisvert. Il aura fallu un an afin de mener ce projet à bien.

Jean-Louis Lessard raconte qu’au départ, ils ont travaillé à partir d’une photocopie. «On ne savait pas que l’original existait. On l’a appris tardivement et heureusement. Dans les photocopies, les images étaient devenues illisibles», a-t-il relevé.

Les interventions sur le manuscrit de l’auteure ont été minimales, a-t-il précisé, afin de respecter le travail qu’elle a réalisé. «Nous nous sommes quand même permis une liberté, celle d’ajouter cinq ou six photos disponibles à la Bibliothèque nationale ou au Petit Séminaire de Québec. […] on a aussi retouché la typographie et la mise en page.»

A également suivi un long travail de correction. La numérisation du livre a engendré un nombre important de coquilles. Jean-Louis Lessard et Hélène Caron ont donc révisé les textes de façon minutieuse pour s’assurer de toutes les retirer.

Cent copies de L’histoire de la Seigneurie de Tilly ont été imprimées, déjà plus de la moitié ont trouvé preneur. La Société pense à une réimpression. Des exemplaires sont disponibles au bureau municipal.

 

 

 

 

Les plus lus

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

Collision mortelle à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Deux personnes ont perdu la vie cet après-midi, à Saint-Gilles, lors d’une collision impliquant une moto à trois roues et une voiture. Les événements sont survenus vers 13h45 sur la route 273.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Norah et Romy Carpentier : le bureau du coroner précise son rôle

ENQUÊTE. L’enquête du coroner sur les morts des Lévisiens Norah et Romy Carpentier ainsi que de leur père, Martin, survenues à Saint-Apollinaire a été confiée à la coroner et avocate Sophie Régnière. Son rapport devrait être déposé dans environ un an.

Martin Carpentier : nouvelle stratégie de communication

FAITS DIVERS. Quatre jours après le début de la chasse à l’homme pour mettre la main au collet de Martin Carpentier, 44 ans, de Lévis, la Sûreté du Québec a décidé, hier soir, de rester muette sur la suite de l’opération de recherche. Ce dernier est recherché par les autorités depuis samedi après la découverte des corps de ses deux filles Norah et Romy dans un boisé de Saint-Apollinaire.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

Les recherches se poursuivent pour mettre la main sur Martin Carpentier

CHASSE À L'HOMME. Après une nuit de recherches sans résultats, les policiers poursuivent ce matin leurs recherches dans le boisé situé dans le quadrilatère formé par le rang Bois-Joly, la route de l'Ormière, le rang Saint-Lazare et la route des Ruisseaux, à Saint-Apollinaire, afin de retrouver Martin Carpentier. Le Lévisien de 44 ans est le suspect principal en lien avec la découverte des corps sa...

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

FAITS DIVERS. Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de p...

La SQ déploie plus d'effectifs afin de localiser Martin Carpentier

CHASSE À L'HOMME. C'est sous la pluie que s'amorce vendredi la huitième journée de recherche afin de trouver Martin Carpentier, ce Lévisien de 44 ans activement recherché par la Sûreté du Québec (SQ) en lien avec les décès de deux fillettes lévisiennes, Norah et Romy.