Steve Julien. (Crédit photo: Courtoisie)

ÉDUCATION. Enseignant en sciences à l’École secondaire Beaurivage de Saint-Agapit depuis 15 ans, Steve Julien a vu son approche pédagogique être saluée par un prix national il y a quelques mois. Le professeur qui cumule 25 ans d’expérience a en effet reçu le Prix du premier ministre du Canada pour l’excellence dans l’enseignement des sciences, à la technologie, à l’ingénierie et aux mathématiques (STIM).

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale

«Je suis vraiment très touché d’avoir reçu cet honneur. Ce fut une belle surprise puisque la directrice adjointe m’a inscrit sans me le dire. C’est une belle reconnaissance [...], mais si je n’avais pas eu la reconnaissance de mes pairs, de la direction et de mes élèves, jamais je n’aurais remporté ce prix. C’est ce qui m’a permis d’être un meilleur enseignant», partage d’emblée M. Julien.

Surnommé le «Mini-Wheat de l’enseignement des sciences», le professeur de Beaurivage a pu obtenir cet honneur prestigieux dans le monde de l’enseignement grâce à ses talents de vulgarisateur, sa grande implication au sein de l’établissement (il a créé un programme de RCR ainsi qu’un concours interétablissements de chimie ainsi que travaillé sur la mise sur pied du programme hockey) et son approche humaine. En classe, il alterne côté sérieux pour accompagner les élèves en difficulté et côté chaleureux avec lequel il crée un lien avec chaque élève de sa classe.

«Je personnalise beaucoup mes explications et c’est important pour moi de développer un lien fort avec tous mes élèves. Je ne reste pas en avant pendant tout mon cours à réciter ce qu’il y a dans le manuel. Je passe beaucoup par l’humour. Cela rend les cours plus dynamiques. De plus, en raison de cette approche humaine, les élèves n’ont pas peur de me dire ou de me montrer qu’ils n’ont pas compris. Je peux ainsi mieux les aider», explique Steve Julien.

Les relations au cœur de la réussite

L’enseignant en sciences est aussi bien connu à l’École secondaire Beaurivage pour son côté givré. Il n’hésite notamment pas à être la vedette de capsules humoristiques pour soulever l’enthousiasme des troupes lors des traditionnels matchs de hockey enseignants-élèves.

Des blagues qui permettent à Steve Julien de continuer de mettre à l’avant-plan l’importance des relations humaines dans la pédagogie et la vie étudiante. Si les outils technologiques ont changé bien des façons de faire en enseignement depuis quelques années, l’enseignant en sciences demeure convaincu que l’humain doit demeurer au cœur de l’éducation.

«On parle beaucoup de technologie. Oui, il faut l’utiliser, mais les relations humaines sont primordiales. Par exemple, juste le fait que je raconte une anecdote, ils trouvent ça plus captivant que certaines choses qu’ils peuvent lire sur leurs cellulaires et je m’en fais parler longtemps. Quand tu les accroches, tu peux capter leur attention malgré ces outils. Le côté humain est encore très présent et leur tient à coeur», illustre-t-il.

Former la relève

Cette sensibilité se reflète également auprès de ses collègues puisque Steve Julien est un mentor réputé et impliqué. Il est l'instigateur du Programme d'accueil et d'intégration des enseignants qui vise l'intégration à l'école Beaurivage des enseignants ayant moins de cinq années d'expérience, programme qui a fait des petits au sein d’autres écoles de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN).

«C’est un projet qui me tient à cœur. Il y a un besoin criant pour supporter les jeunes enseignants. Dans le cadre du programme, je peux les aider en parlant de mon vécu et en présentant des données probantes sur l’enseignement. Il me reste moins d’années que j’en ai fait dans l’enseignement et ce sera mon gros bébé pour les prochaines années», conclut Steve Julien.

Les plus lus

Collision mortelle à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Deux adolescents, un jeune homme et une jeune femme de 17 ans ont perdu la vie, le 2 janvier, lorsque la voiture dans laquelle ils prenaient place a été impliquée dans une collision sur la route 2018, à Saint-Gilles.

Le Carrefour de Tilly a fermé ses portes

ÉCONOMIE. Le Carrefour de Tilly a définitivement fermé ses portes le 29 décembre dernier. Les propriétaires du restaurant et de la salle de spectacle situés à l’entrée de Saint-Antoine-de-Tilly ont confirmé la fermeture de l’établissement sur le site Internet de l’entreprise.

Le village de Noël de retour à Lotbinière

COMMUNAUTÉ. Déjà impressionnant, le village de Noël installé dans l’église de Lotbinière a encore pris de l’expansion. Cette année, on y retrouve plus de 90 bâtiments, des reproductions à l’échelle de maisons et d’édifices de la municipalité.

Ouvert ou fermé pendant la période des Fêtes

CONSOMMATION. Le ministère de l'Économie et de l'Innovation a publié un rappel informant que les heures et les jours d'ouverture des établissements commerciaux en vigueur durant le temps des fêtes sont les suivants :

Une solution écologique pour la tonte des espaces verts

ENVIRONNEMENT. Si cette pratique ancestrale est populaire en Europe, l’écopâturage est désormais quasi inexistant au Québec. Mais la situation pourrait bientôt changer grâce aux efforts de deux entrepreneurs lotbiniérois qui veulent offrir ce service aux gens de la région.

Les enfants fêtent Noël à Saint-Agapit

COMMUNAUTÉ. Pour une quarantième année consécutive, le Club Lions de Saint-Agapit a égayé la période des fêtes des enfants de la municipalité. Le 40e Noël des enfants s’est déroulé le 22 décembre dernier au Complexe des Seigneuries devant plus de 800 personnes, enfants et parents réunis.

Les médecins prennent en charge plus de 1 000 nouveaux patients

SANTÉ. Le Centre intégré de Santé et de Services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a confirmé, le 23 décembre, que les médecins de famille du territoire ont pris en charge plus de 1 000 patients orphelins sur le territoire Alphonse-Desjardins.

Noël des enfants à Saint-Apollinaire

COMMUNAUTÉ. Près de 600 personnes, dont 270 enfants, se sont réunies le 14 décembre au Centre multifonctionnel de Saint-Apollinaire. Ils ont participé au Noël des enfants organisé par les Chevaliers de Colomb.

Réflexion sur la forêt seigneuriale

ENVIRONNEMENT. Un groupe d’étudiants en dernière année au baccalauréat intégré en Environnements naturels et aménagés de l’Université Laval s’est penché sur l’avenir de la Forêt seigneuriale Joly de Lotbinière et la mise en place d’un parc régional. Ils sont venus présenter les conclusions de leurs recherches le 17 décembre, à Leclercville, devant des élus et des citoyens de la région.

Les dragons reprennent du service

AFFAIRES. Les jeunes entrepreneurs de la région pourront de nouveau présenter leurs projets devant les dragons de Lotbinière. L’activité sera de retour pour une septième année en 2020 et aura lieu le 13 mars prochain à l’auditorium de l’École Beaurivage.