Les députés conservateurs Pierre Paul-Hus, Jacques Gourde et Richard Lehoux demandent au gouvernement d’agir rapidement afin de régler le conflit de travail au CN. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

ÉCONONIE. La grève des quelque 3 200 employés du Canadien National (CN), déclenchée le 19 novembre pourrait, si elle perdure, avoir des répercussions importantes dans l’économie locale. C’est pour cette raison que les députés conservateurs à la Chambre des communes, Jacques Gourde (Lévis-Lotbinière), Richard Lehoux (Beauce) et Pierre Paul-Hus (Charlesbourg-Haute-Saint-Charles) ainsi que des représentants des milieux agricoles et du propane demandent au nouveau gouvernement de se réunir d’urgence afin de trouver une solution au conflit de travail.

Le transport ferroviaire étant interrompu, l’approvisionnement du Québec en gaz propane l’est également, ce qui fragilise plusieurs secteurs de l’économie.

«Depuis lundi, notre approvisionnement est amputé de 90%. Nous devons gérer nos inventaires, étirer nos livraisons. Nous avons coupé certains clients et priorisé ceux avec du vivant: les fermes avec des animaux. Malheureusement, si la situation continue, on sera probablement dans l’impossibilité de tous les servir ce qui pourrait avoir des conséquences vraiment désastreuses pour les producteurs qui pourraient perdre des animaux, des usines pourraient fermer», a décrié le président-directeur général de Propane GRG, Michel Breton.

Déjà, les impacts de cette pénurie affectent les producteurs agricoles. Ces derniers doivent faire des choix difficiles. «On a du propane pour chauffer nos bâtiments pendant une semaine encore. On a du grain qui n’est pas séché. On a mis ça de côté pour se concentrer sur les animaux, mais d’ici quelques jours, si on n’a pas de propane, ce grain deviendra une perte nette puisqu’il va pourrir», a illustré le copropriétaire de la ferme Lorge de Saint-Narcisse-de-Beaurivage, Pascal Boivin.

Urgence

«On parle de pertes de centaines de millions de dollars à venir dans les prochains jours pour les agriculteurs et elles ne seront pas compensées par aucune compagnie d’assurance. Ce sera désastreux pour l’économie locale. Ensuite, ce seront les secteurs industriels et résidentiels qui seront touchés», a lancé le député de Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde.

Pour les élus conservateurs, il est impératif que le premier ministre, Justin Trudeau, agisse rapidement. «Justin Trudeau a le choix, soit qu’il est en mesure de trouver une solution avec le conseil des ministres ou qu’il rappelle le parlement pour faire voter une loi», a poursuivi le député de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles, Pierre Paul-Hus.

Ce dernier ajoute qu’il s’agit d’une question de sécurité. «Au Québec, on compte 300 000 résidences unifamiliales qui ont besoin de propane pour le chauffage. Il y a aussi les maisons pour personnes âgées et la restauration.» 

Les trois députés conservateurs indiquent qu’eux et leurs collègues sont prêts à se rendre à Ottawa dans les prochaines heures afin de siéger et d’enclencher un processus législatif qui mettrait fin à la crise. D’ailleurs, ils lancent un appel aux autres partis d’opposition afin qu’ils les appuient dans cette démarche.

 

 

Les plus lus

Collision mortelle à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Deux adolescents, un jeune homme et une jeune femme de 17 ans ont perdu la vie, le 2 janvier, lorsque la voiture dans laquelle ils prenaient place a été impliquée dans une collision sur la route 2018, à Saint-Gilles.

Le Carrefour de Tilly a fermé ses portes

ÉCONOMIE. Le Carrefour de Tilly a définitivement fermé ses portes le 29 décembre dernier. Les propriétaires du restaurant et de la salle de spectacle situés à l’entrée de Saint-Antoine-de-Tilly ont confirmé la fermeture de l’établissement sur le site Internet de l’entreprise.

Le village de Noël de retour à Lotbinière

COMMUNAUTÉ. Déjà impressionnant, le village de Noël installé dans l’église de Lotbinière a encore pris de l’expansion. Cette année, on y retrouve plus de 90 bâtiments, des reproductions à l’échelle de maisons et d’édifices de la municipalité.

Ouvert ou fermé pendant la période des Fêtes

CONSOMMATION. Le ministère de l'Économie et de l'Innovation a publié un rappel informant que les heures et les jours d'ouverture des établissements commerciaux en vigueur durant le temps des fêtes sont les suivants :

Une solution écologique pour la tonte des espaces verts

ENVIRONNEMENT. Si cette pratique ancestrale est populaire en Europe, l’écopâturage est désormais quasi inexistant au Québec. Mais la situation pourrait bientôt changer grâce aux efforts de deux entrepreneurs lotbiniérois qui veulent offrir ce service aux gens de la région.

Les enfants fêtent Noël à Saint-Agapit

COMMUNAUTÉ. Pour une quarantième année consécutive, le Club Lions de Saint-Agapit a égayé la période des fêtes des enfants de la municipalité. Le 40e Noël des enfants s’est déroulé le 22 décembre dernier au Complexe des Seigneuries devant plus de 800 personnes, enfants et parents réunis.

Les médecins prennent en charge plus de 1 000 nouveaux patients

SANTÉ. Le Centre intégré de Santé et de Services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a confirmé, le 23 décembre, que les médecins de famille du territoire ont pris en charge plus de 1 000 patients orphelins sur le territoire Alphonse-Desjardins.

Noël des enfants à Saint-Apollinaire

COMMUNAUTÉ. Près de 600 personnes, dont 270 enfants, se sont réunies le 14 décembre au Centre multifonctionnel de Saint-Apollinaire. Ils ont participé au Noël des enfants organisé par les Chevaliers de Colomb.

Réflexion sur la forêt seigneuriale

ENVIRONNEMENT. Un groupe d’étudiants en dernière année au baccalauréat intégré en Environnements naturels et aménagés de l’Université Laval s’est penché sur l’avenir de la Forêt seigneuriale Joly de Lotbinière et la mise en place d’un parc régional. Ils sont venus présenter les conclusions de leurs recherches le 17 décembre, à Leclercville, devant des élus et des citoyens de la région.

Les dragons reprennent du service

AFFAIRES. Les jeunes entrepreneurs de la région pourront de nouveau présenter leurs projets devant les dragons de Lotbinière. L’activité sera de retour pour une septième année en 2020 et aura lieu le 13 mars prochain à l’auditorium de l’École Beaurivage.