ÉCONOMIE. La direction de l’entreprise Les Bois de plancher PG a fait savoir, le 8 novembre, qu’elle a écrit à Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie du Québec, pour lui faire part que ses employés, clients et fournisseurs avaient apprécié que lui et le premier ministre du Québec, François Legault, aient récemment affirmé devant les médias leur désir d’acheter québécois dans les quincailleries. Toutefois, l’entreprise de Saint-Édouard-de-Lotbinière a aussi demandé que le tout se matérialise par un soutien concret.

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale

«Dans les faits, ce n’est pas facile pour les consommateurs de choisir des articles de quincaillerie et des matériaux faits dans des usines au Québec, car nos produits sont généralement d’une qualité qui les rend plus chers que la plupart des produits importés. Depuis son élection, votre gouvernement n’a eu de cesse de marteler son appui à l’emploi, au vivre-ensemble, à l’importance du secteur manufacturier, à la solidarité envers les régions, etc. Nous tenons à ce que vous sachiez que nous croyons aussi à l’État de droit, à la recherche et développement, donc au respect des brevets, à la qualité des produits et au concept de bon citoyen corporatif», a fait savoir la direction de PG dans sa lettre

Pour ce faire, l’entreprise lotbiniéroise participe au programme Bien fait ici, une accréditation qui permet de répertorier les produits de construction «de qualité et fabriqués au Canada».

La direction de l’entreprise a tenu à rappeler à M. Fitzgibbon qu’elle compte sur «un soutien constructif de l’État aux fabricants qui œuvrent au Québec, et par à-coup, aux réseaux de quincailleries et centres de rénovation indépendants affiliés à diverses bannières».

 

 

Les plus lus

Collision mortelle à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Deux adolescents, un jeune homme et une jeune femme de 17 ans ont perdu la vie, le 2 janvier, lorsque la voiture dans laquelle ils prenaient place a été impliquée dans une collision sur la route 2018, à Saint-Gilles.

Le Carrefour de Tilly a fermé ses portes

ÉCONOMIE. Le Carrefour de Tilly a définitivement fermé ses portes le 29 décembre dernier. Les propriétaires du restaurant et de la salle de spectacle situés à l’entrée de Saint-Antoine-de-Tilly ont confirmé la fermeture de l’établissement sur le site Internet de l’entreprise.

Le village de Noël de retour à Lotbinière

COMMUNAUTÉ. Déjà impressionnant, le village de Noël installé dans l’église de Lotbinière a encore pris de l’expansion. Cette année, on y retrouve plus de 90 bâtiments, des reproductions à l’échelle de maisons et d’édifices de la municipalité.

Une solution écologique pour la tonte des espaces verts

ENVIRONNEMENT. Si cette pratique ancestrale est populaire en Europe, l’écopâturage est désormais quasi inexistant au Québec. Mais la situation pourrait bientôt changer grâce aux efforts de deux entrepreneurs lotbiniérois qui veulent offrir ce service aux gens de la région.

Ouvert ou fermé pendant la période des Fêtes

CONSOMMATION. Le ministère de l'Économie et de l'Innovation a publié un rappel informant que les heures et les jours d'ouverture des établissements commerciaux en vigueur durant le temps des fêtes sont les suivants :

Les enfants fêtent Noël à Saint-Agapit

COMMUNAUTÉ. Pour une quarantième année consécutive, le Club Lions de Saint-Agapit a égayé la période des fêtes des enfants de la municipalité. Le 40e Noël des enfants s’est déroulé le 22 décembre dernier au Complexe des Seigneuries devant plus de 800 personnes, enfants et parents réunis.

Les médecins prennent en charge plus de 1 000 nouveaux patients

SANTÉ. Le Centre intégré de Santé et de Services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a confirmé, le 23 décembre, que les médecins de famille du territoire ont pris en charge plus de 1 000 patients orphelins sur le territoire Alphonse-Desjardins.

Noël des enfants à Saint-Apollinaire

COMMUNAUTÉ. Près de 600 personnes, dont 270 enfants, se sont réunies le 14 décembre au Centre multifonctionnel de Saint-Apollinaire. Ils ont participé au Noël des enfants organisé par les Chevaliers de Colomb.

Réflexion sur la forêt seigneuriale

ENVIRONNEMENT. Un groupe d’étudiants en dernière année au baccalauréat intégré en Environnements naturels et aménagés de l’Université Laval s’est penché sur l’avenir de la Forêt seigneuriale Joly de Lotbinière et la mise en place d’un parc régional. Ils sont venus présenter les conclusions de leurs recherches le 17 décembre, à Leclercville, devant des élus et des citoyens de la région.

Les dragons reprennent du service

AFFAIRES. Les jeunes entrepreneurs de la région pourront de nouveau présenter leurs projets devant les dragons de Lotbinière. L’activité sera de retour pour une septième année en 2020 et aura lieu le 13 mars prochain à l’auditorium de l’École Beaurivage.