Avec le vidéoclip de sa chanson Les pieds dans le vide, Alicia Deschênes veut sensibiliser le public à la prématurité. Crédit photo : Karoline Boucher

​CHANSON. Originaire de Saint-Agapit, l’auteure-compositrice-interprète Alica Deschênes a récemment décidé de mettre l’une de ses œuvres au service d’une cause qui lui tient à cœur. Grâce au vidéoclip de sa chanson Les pieds dans le vide, la jeune artiste veut sensibiliser petits et grands au fait que naître prématurément ne signifie pas être affligé de lourdes séquelles plus tard.

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale

C’est Alicia Deschênes qui a elle-même approché Préma-Québec, un organisme qui a pour mission d'améliorer la qualité de vie des enfants prématurés en offrant un appui éducatif, psychologique et financier à leurs parents, pour faire quelque chose pour les soutenir.

Cette organisation touche particulièrement la jeune femme de 23 ans puisqu’elle est elle-même une prématurée. Née à 27 semaines de grossesse, Alicia Deschênes n’a subi aucune séquelle de son arrivée plus tôt que prévue dans notre monde.

«Ça faisait longtemps que je voulais m’impliquer pour les enfants prématurés. Mes parents m’ont parlé de cette épreuve difficile qu’ils ont vécus. Ce qui leur a permis de se raccrocher, c’est de voir des enfants prématurés plus grands qui n’avaient pas de problème. Et c’est ce que j’ai voulu mettre de l’avant», partage-t-elle.

Livrer un message positif

En effet, dans le vidéoclip de Les pieds dans le vide, Alicia Deschênes a demandé à plusieurs prématurés, désormais grands, d’être figurants afin de souligner que la naissance prématurée n’est pas qu’une épreuve, mais souvent le début de belles aventures.

«Les gens ne savent pas que 85 % des enfants prématurés iront très bien par la suite. Malheureusement, on pense souvent juste au négatif et aux cas qui se terminent mal. Mais il y a tellement d’amour et de ressources autour des bébés prématurés que souvent ça se termine bien», illustre celle qui est désormais ambassadrice pour Préma-Québec.

D’ailleurs, l’initiative d’Alicia Deschênes a touché plusieurs parents d’enfants prématurés comme elle l’a pu le constater au cours des dernières semaines.

«Au départ, je n’ai pas écrit cette chance avec cette situation en tête. Avec le vidéoclip, elle a toutefois pris du sens à ce niveau pour plusieurs familles touchées par la prématurité, qui ont toutes été plongées dans cet univers inconnu malgré eux», explique l’artiste originaire de la MRC de Lotbinière.

Notons que Préma-Québec a profité de la Journée mondiale de la prématurité, qui avait lieu le 17 novembre, pour faire appel à la générosité des Québécois afin de soutenir sa mission. Les personnes intéressées peuvent faire un don pour cette cause au www.jedonneenligne.org/premaquebec/DON/.

Rappelons finalement que quelque 6 000 familles québécoises sont confrontés, chaque année, à la naissance prématurée de leur bébé.

Les plus lus

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

Collision mortelle à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Deux personnes ont perdu la vie cet après-midi, à Saint-Gilles, lors d’une collision impliquant une moto à trois roues et une voiture. Les événements sont survenus vers 13h45 sur la route 273.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

SANTÉ. Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

Mystérieuse sortie de route sur l’autoroute 20

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec enquêtent actuellement sur une mystérieuse sortie de route survenue le 8 juillet dernier, en soirée, sur l’autoroute 20 Est à la hauteur de Saint-Apollinaire. À l’arrivée des policiers, les occupants du véhicule étaient introuvables. Les recherches ont repris aujourd’hui afin d’éclaircir la question.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Incendie majeur dans une ferme de Saint-Agapit

FAITS DIVERS. Un incendie majeur survenu le 9 juillet, en après-midi, dans une ferme de Saint-Agapit a nécessité l’intervention de plus de 75 pompiers.

Norah et Romy Carpentier : le bureau du coroner précise son rôle

ENQUÊTE. L’enquête du coroner sur les morts des Lévisiens Norah et Romy Carpentier ainsi que de leur père, Martin, survenues à Saint-Apollinaire a été confiée à la coroner et avocate Sophie Régnière. Son rapport devrait être déposé dans environ un an.

Martin Carpentier : nouvelle stratégie de communication

FAITS DIVERS. Quatre jours après le début de la chasse à l’homme pour mettre la main au collet de Martin Carpentier, 44 ans, de Lévis, la Sûreté du Québec a décidé, hier soir, de rester muette sur la suite de l’opération de recherche. Ce dernier est recherché par les autorités depuis samedi après la découverte des corps de ses deux filles Norah et Romy dans un boisé de Saint-Apollinaire.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.