Le ministre de l’Agriculture a présenté une réforme de la taxation foncière sur les terres agricoles. (Crédit photo : Archives)

AGRICULTURE. Le gouvernement a confirmé son intention, le 5 novembre, avec le dépôt du projet de loi 48, de contrôler le coût de la taxe foncière agricole et de simplifier l’accès au crédit de taxes foncières agricoles.

Cette réforme proposée par le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, a comme objectif de protéger les producteurs agricoles contre les augmentations extrêmes de la valeur des terres agricoles.

«Le principal bien productif d’un agriculteur, c’est sa terre. La croissance importante du prix des terres, observée au cours des dernières années, s’est traduite par une hausse du fardeau foncier des entreprises agricoles et a nui à leur compétitivité», a indiqué le ministre Lamontagne, lors d’un point de presse tenu à l’Assemblée nationale en compagnie de son collègue, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, du président de l’Union des producteurs agricoles du Québec, Marcel Groleau, ainsi que du président de la Fédération des producteurs forestiers du Québec, Pierre-Maurice Gagnon.

Concrètement, le projet de loi vise à plafonner les valeurs imposables des terres agricoles, notamment en élargissant le bassin des comparables pour les évaluateurs municipaux. Il simplifiera aussi les modalités d’accès au programme de crédit de taxes foncières agricoles et son administration.

«Les terres agricoles ont augmenté de 8% par année depuis les 20 dernières années. Alors, le poste de dépenses d’une entreprise agricole […] le plus important ou qui a augmenté le plus, c’est de poste-là. C’est sûr que la spéculation autour des villes a fait augmenter la valeur des terres agricoles. La rareté des terres agricoles au Québec aussi fait que les producteurs, lorsqu’il y a une terre à vendre, se l’arrachent. Ça fait monter les prix», a, pour sa part, relevé Marcel Groleau.

De plus, les communications nécessaires entre le ministère et les producteurs seront réduites des deux tiers et le fardeau réglementaire de ces derniers va diminuer de 40%. Le projet de loi vient également jeter les bases d’un guichet unique de collecte de données entre le ministère et la Financière agricole du Québec.

Des aides financières transitoires, destinées aux municipalités leur permettront dans un premier temps d’adapter leur système informatique et de compenser le manque à gagner pour celles qui seront les plus affectées par l’application du programme.

Milieu forestier

Toute cette réforme ne concerne pas uniquement le secteur agricole. «Le projet de loi vient créer une catégorie d’immeubles forestiers afin d’offrir aux municipalités la possibilité d’appliquer un taux de taxation distinct pour les propriétaires de boisés privés dans le but de favoriser l’aménagement de nos forêts», a ajouté le ministre Lamontagne. Cette demande du secteur forestier remonte à 1979.

Ces nouvelles mesures toucheront 25 000 producteurs agricoles et 29 000 producteurs forestiers.

 

 

 

Les plus lus

Une jeune conductrice perd la vie à la suite d'un accident à Sainte-Agathe

ACCIDENT. Une automobiliste âgée de 25 ans de Sainte-Marie, Irmina Szymanski, est décédée après avoir été impliquée dans un accident survenu le 14 novembre sur la rue Saint-Pierre (route 271), à Sainte-Agathe-de-Lotbinière.

Le Camping du Lac Georges récompensé

SOCIÉTÉ. Le Camping du Lac Georges de Val-Alain a été primé à l’occasion de la 23e remise des Prix de l’Excellence de Camping Québec et de l’Association des terrains de camping du Québec. La cérémonie s’est déroulée le 26 octobre dernier, à Sherbrooke.

Deux individus arrêtés pour un vol à Saint-Apollinaire

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a mis la main au collet de deux individus de 19 ans originaires de Lévis, le 3 novembre, en lien avec un vol qualifié survenu à Saint-Apollinaire la journée même.

Rester debout malgré les épreuves

COMMUNAUTÉ. Depuis le 7 mai, la vie de la famille Turcotte-Rivard de Saint-Agapit est complètement mise en veilleuse. Le père, Ian Turcotte, est cloué à un lit d’hôpital, paralysé, incapable de respirer seul et de parler.

La Fromagerie Bergeron procède au rappel de plusieurs produits

SANTÉ. La Fromagerie Bergeron a procédé au rappel de plusieurs de ses produits Brins de Gouda et Le Populaire. Ces fromages vendus au Québec et en Ontario pourraient être contaminés par la bactérie Salmonella.

La construction du Dollarama débutera bientôt

AFFAIRES. C’est la fin d’une époque à Saint-Apollinaire, l’édifice qui a longtemps abrité le bar Chez Lizon est tombé sous le pic des démolisseurs, le 7 novembre. Il laissera place, dans les mois à venir à un magasin Dollarama. L’arrivée de la bannière à Saint-Apollinaire génèrera un investissement de 2 M$ de la part des promoteurs.

Saint-Agapit pourra aller de l’avant avec son projet

AFFAIRES. Saint-Agapit a maintenant les coudées franches pour l’acquisition d’un terrain de plus d’un million de pieds carrés situé dans le prolongement de l’avenue Bergeron. Avant d’aller de l’avant, la municipalité devait ouvrir ses registres afin de donner l'occasion à ceux qui s’opposaient à la dépense de 1,4 M$ de réclamer un référendum. À leur fermeture, le 23 octobre, il n’y a pas suffisamm...

Solugen inaugure ses installations

ENVIRONNEMENT. L’entreprise lévisienne Solugen a inauguré officiellement, le 29 octobre, ses premières installations de traitement du lisier de porc. Situées à Sainte-Agathe-de-Lotbinière, elles permettent de filtrer les déjections animales, d’en extraire l’eau et de valoriser la matière résiduelle.

Cétal ouvre ses portes à la population

COMMUNAUTÉ. L’entreprise Cétal de Laurier-Station ouvrira ses portes à la population le 22 novembre prochain, dans ses locaux de la rue Olivier. L’organisme, qui emploie principalement des personnes handicapées, profitera de l’occasion pour inaugurer officiellement la nouvelle usine érigée au coût de 4 M$.

Feu vert pour la radio de Portneuf et de Lotbinière

RADIO. Dans une décision rendue le 25 octobre dernier, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, le CRTC, a donné le feu vert au projet de radio commerciale couvrant les régions de Portneuf et de Lotbinière.