Les députés fédéraux Steven Blaney et Jacques Gourde en compagnie du président de Solugen, André Beaulieu Blanchette goûtent l’eau extraite de la filtration du lisier. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

ENVIRONNEMENT. L’entreprise lévisienne Solugen a inauguré officiellement, le 29 octobre, ses premières installations de traitement du lisier de porc. Situées à Sainte-Agathe-de-Lotbinière, elles permettent de filtrer les déjections animales, d’en extraire l’eau et de valoriser la matière résiduelle.

Concrètement, le procédé permettra de récupérer jusqu’à 84 % du volume de lisier sous forme d’eau potable. Les résidus, soit 16 %, pourront être transformés en fertilisants: phosphore, azote et potassium.

Ainsi, les éleveurs pourront augmenter leur production sans acquérir de nouvelles terres et minimiser leur impact environnemental. «Avec notre système, on va éliminer 95% des GES liés à l’entreposage et à l’épandage du lisier ce qui représente la source la plus importante des odeurs et des GES», a indiqué le président de l’entreprise, André Beaulieu Blanchette.

Cette première unité a été mise en service en septembre et pourra traiter jusqu’à 10 000 tonnes annuellement.

«Chez les éleveurs de porcs, on a une devise : responsable par nature. J’y adhère à 100 %. La réalisation de ce projet passait par l’acceptabilité sociale et environnementale. Il nous permettra d’augmenter notre cheptel. Actuellement, à notre site de Sainte-Agathe, on a une production de 600 truies en sevrage hâtif. On veut l’amener à 1 500 truies dans la prochaine année», a indiqué le propriétaire de la ferme SBGB, Sylvain Bouffard.

Ce dernier estime que ces nouvelles installations favoriseront une cohabitation harmonieuse avec ses concitoyens.

Développement

«Le développement durable, c’est l’équilibre entre l’environnement et l’économie. On a une belle preuve qu’il n’y a pas de frein à la production porcine quand on la fait de façon intelligente», a souligné le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis à la Chambre des communes, Steven Blaney.

La technologie mise au point par Solugen attire déjà l’attention d’autres producteurs de porcs de la Chaudière-Appalaches, mais aussi de municipalités qui y voient une réponse aux inquiétudes des citoyens en matière d’environnement et d’odeur.

Cet intérêt déborde également des frontières québécoises. «Nous sommes déjà en contact avec des gens en Europe. Là-bas, l’eau coûte cher. […] Il manque de terre et l’impact environnemental du lisier est plus important», a souligné M. Beaulieu Blanchette.

Erreur payante

Jusqu’à présent plus de 3 M$ ont été investis dans la mise au point de cette technologie. D’ailleurs, c’est un peu par hasard qu’elle a été découverte.

Le père de M. Beaulieu Blanchette travaillait dans le secteur de la pyrolyse. Au début des années 2000, ce dernier cherchait une façon de filtrer des eaux fortement contaminées. En travaillant sur son système, une erreur de manipulation lui a permis de réduire de 1 000 fois le taux de contamination alors qu’il visait un liquide 10 fois moins pollué.

 

 

 

Les plus lus

L’accès au compte d’urgence pour les entreprises élargit

POLITIQUE. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a confirmé ce matin l’élargissement des critères d’admissibilité au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC).

Accident mortel à Lotbinière

FAITS DIVERS. Un homme de 34 ans originaire de Sainte-Croix, Dave Martel-Viziau, a perdu la vie hier (26 avril), alors qu’il a perdu le contrôle de la moto sur laquelle il se trouvait. L’accident est survenu sur la route 132, dans la municipalité de Lotbinière.

Se réinventer pour faire face à la crise

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise sanitaire, Le Porc de Beaurivage a vu fondre une bonne partie de sa clientèle composée de restaurateurs, de chefs et de bouchers. Toutefois, une décision d’affaires prise l’automne dernier leur permet maintenant de combler une part de ce vide.

Des fleurs pour la fête des Mères

COMMUNAUTÉ. Annie Charest a donné le sourire à une centaine de femmes de la MRC de Lotbinière, de Lévis et de Québec pendant la fin de semaine de la fête des Mères. Celle qui possède son salon de coiffure à Laurier-Station a parcouru près de 400 km en voiture pendant deux jours pour surprendre certaines de ses clientes, qui sont également des mamans, avec un bouquet de fleurs.

Une photographe de Saint-Apollinaire se distingue

CULTURE. Le talent d’une photographe de Saint-Apollinaire, Josée Talbot, a récemment été reconnu par ses pairs. Elle a reçu, le 25 avril dernier, le titre d’Artisan des arts photographiques (Craftman of Photographic Arts) décerné par les Photographes professionnels du Canada. Cette distinction lui a été remise par la présidente de l’association, Louise Vessey, lors du gala virtuel de l’association...

COVID-19 : l'état de la situation à 14h

CORONAVIRUS. Voici un résumé des derniers développements, autant régionaux que nationaux, portant sur la crise de la COVID-19.

Deux nouveaux cas de COVID-19 en Lotbinière

SANTÉ. Dans le bilan quotidien du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), on constate l’apparition de deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte le total de personnes qui ont été infectées par la maladie, depuis le début de la crise, à 20.

De nouveaux cas dans Lotbinière

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte maintenant le nombre de personnes infectées à 22 dans la région.

Un projet de réinsertion sociale populaire

COMMUNAUTÉ. L’Oasis de Lotbinière se réjouit du succès qu’a rencontré son Projet nichoir auprès de la population. En deux ans, 438 nichoirs fabriqués par des participants au programme d’intégration sociale ont été vendus, majoritairement à des citoyens de la MRC de Lotbinière.

Un virage web payant

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise de la COVID-19, certaines entreprises québécoises ont réussi à tirer leur épingle du jeu. C’est notamment le cas de Meubles South Shore. Le fabricant de meubles basé à Sainte-Croix a vu ses ventes en ligne bondir de 90%.