L’implantation de la plateforme de compostage et de la collecte à trois voies devrait être complétée d’ici 2021. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

ENVIRONNEMENT. Si tout va comme prévu, la construction de la plateforme de compostage de la MRC de Lotbinière, sur le site du lieu d’enfouissement technique (LET) de Saint-Flavien, devrait commencer à la fin de l’été 2020.

Le projet évalué à 2,6 M $ comprend la mise en service d’une plateforme semi-couverte de 6 360 m2 d’une capacité de stockage de près de 4 600 tonnes. S’ajoute aussi la construction d’un bassin de rétention de 1 200 m2 pour les lixiviats (liquides résiduels produits par la combinaison des eaux de pluie et de la fermentation des matières compostables).

D’ici quelques semaines, la MRC de Lotbinière devrait avoir en main toutes les études nécessaires (odeurs, caractérisation des sols, modélisation, etc.) au dépôt de la demande pour obtenir les certificats d’autorisation.

«Ultimement, c’est de faire un état de la situation, au niveau environnemental, de la zone où nous ferons les travaux, avoir une année zéro aux fins de comparaison. Le compostage se fera sur une dalle étanche pour préserver l’environnement. On ne contaminera pas plus le secteur que ce qu’il était à l’origine, mais il faut avoir ce point de référence avant de commencer», a expliqué le coordonnateur à l’environnement de la MRC de Lotbinière, Stéphane Breton.

La demande, quant à elle, doit être déposée avant le 31 décembre. Selon les prévisions, les certificats seront délivrés au printemps, ce qui permettra à la MRC de lancer les appels d’offres pour les plans et devis ainsi que pour la construction de l’infrastructure.

Inscrite au Plan de gestion des matières résiduelles de la MRC de Lotbinière, l’implantation de la plateforme de compostage et de la collecte à trois voies est en ligne directe avec la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles. D’ici 2022, l’ensemble des déchets organiques devrait être détournés des sites d’enfouissement.

Bacs bruns

La construction de la plateforme de compostage entraîne inévitablement la collecte des matières putrescibles. Stéphane Breton confirme que les fameux bacs bruns devraient être distribués aux citoyens dans les premiers mois de 2021 pour débuter la collecte au printemps.

«Nous sommes de plus en plus entourés par des villes qui offrent ces services. […] On ne s’imagine pas que tous les citoyens de Lotbinière participeront, mais notre objectif, c’est d’en convaincre le plus grand nombre», a précisé Stéphane Breton.

Le scénario actuel prévoit qu’entre 76 % et 80 % du territoire sera desservi, principalement les périmètres urbains, les ilots déstructurés et les routes collectrices comme la 271 et la 273. Toutefois, pour certains secteurs, ce sera plus.

«Des municipalités ont fait le choix de couvrir l’ensemble de leur territoire. À Saint-Apollinaire, par exemple, ce serait 80 % alors qu’à Saint-Agapit, ce sera 100 %. […] Souvent, pour ces municipalités, c’est plus facile au niveau de l’équité. Tous les citoyens recevront le service. Donc, ceux à l’extérieur du village n’ont pas l’impression de payer pour les autres», a expliqué M. Breton. Les municipalités pourront décider d’inclure d’autres secteurs dans les années à venir, a-t-il ajouté.

Les estimations réalisées par la MRC de Lotbinière permettent de croire que de 3 500 à 4 000 tonnes de matières putrescibles pourraient être détournées du site d’enfouissement. «Selon ce qui se fait ailleurs, on parle d’une moyenne annuelle de 105 à 125 kg par habitant qui ont accès au compostage domestique par bac. Donc, ceux qui ne participent pas sont compensés par ceux qui participent très fort.» Chaque année, environ 17 000 tonnes de déchets sont envoyées au LET de Saint-Flavien.

 

 

Les plus lus

Une jeune conductrice perd la vie à la suite d'un accident à Sainte-Agathe

ACCIDENT. Une automobiliste âgée de 25 ans de Sainte-Marie, Irmina Szymanski, est décédée après avoir été impliquée dans un accident survenu le 14 novembre sur la rue Saint-Pierre (route 271), à Sainte-Agathe-de-Lotbinière.

Un prof pas comme les autres

ÉDUCATION. Enseignant en sciences à l’École secondaire Beaurivage de Saint-Agapit depuis 15 ans, Steve Julien a vu son approche pédagogique être saluée par un prix national il y a quelques mois. Le professeur qui cumule 25 ans d’expérience a en effet reçu le Prix du premier ministre du Canada pour l’excellence dans l’enseignement des sciences, à la technologie, à l’ingénierie et aux mathématiques ...

Beaurivage remonte au palmarès des écoles secondaires

ÉDUCATION. L’École Beaurivage de Saint-Agapit a repris sa place dans le top cinq régional du Palmarès des écoles secondaires de l’Institut Fraser, publié le 26 octobre. Quant à l’École Pamphile-Le May, elle dégringole du 5e au 12e rang régional. L’École Beaurivage est remontée au palmarès des écoles secondaires. (Crédit photo : Archives)

Innover pour recruter de nouveaux employés

MAIN-D’ŒUVRE. Dans le cadre des Rendez-vous emploi Lotbinière, le Club de golf de Lotbinière a été l’hôte, le 14 novembre, de la deuxième édition de l’événement Parlons emploi et rareté de main-d’œuvre. À cette occasion, près de 60 dirigeants d’entreprises et élus municipaux de la région ont pu découvrir les pratiques innovantes en ressources humaines de certaines entreprises lotbiniéroises.

PG veut un soutien concret de Québec

ÉCONOMIE. La direction de l’entreprise Les Bois de plancher PG a fait savoir, le 8 novembre, qu’elle a écrit à Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie du Québec, pour lui faire part que ses employés, clients et fournisseurs avaient apprécié que lui et le premier ministre du Québec, François Legault, aient récemment affirmé devant les médias leur désir d’acheter québécois dans les quincailleries....

Grève au CN : les conservateurs demandent que le parlement soit convoqué

ÉCONONIE. La grève des quelque 3 200 employés du Canadien National (CN), déclenchée le 19 novembre pourrait, si elle perdure, avoir des répercussions importantes dans l’économie locale. C’est pour cette raison que les députés conservateurs à la Chambre des communes, Jacques Gourde (Lévis-Lotbinière), Richard Lehoux (Beauce) et Pierre Paul-Hus (Charlesbourg-Haute-Saint-Charles) ainsi que des représ...

Entente entre Saint-Agapit et le Festival country de Lotbinière

FESTIVAL. La tenue du Festival country de Lotbinière est assurée pour les cinq prochaines années. Les organisateurs et la municipalité de Saint-Agapit ont conclu un partenariat de collaboration d’une durée de cinq ans, le 5 décembre.

De précieux dons pour aider les plus démunis

GÉNÉROSITÉ. C’est le 11 novembre qu’Aide alimentaire Lotbinière (AAL) a lancé sa campagne des paniers de Noël 2019, tenue cette année sous la présidence d’honneur de Jacques Gourde. L’organisme, les comités locaux et les services d’entraide qui s’activent dans le cadre de l’initiative espèrent que les Lotbiniérois seront une nouvelle fois généreux afin de garnir les paniers de Noël qui seront remi...

L’histoire de la Seigneurie de Tilly racontée

PATRIMOINE. La Société du patrimoine de Saint-Antoine-de-Tilly a procédé au lancement, le 1er décembre, d’un ouvrage retraçant l’histoire de l’ancienne Seigneurie de Tilly.

Un vidéoclip pour sensibiliser

​CHANSON. Originaire de Saint-Agapit, l’auteure-compositrice-interprète Alica Deschênes a récemment décidé de mettre l’une de ses œuvres au service d’une cause qui lui tient à cœur. Grâce au vidéoclip de sa chanson Les pieds dans le vide, la jeune artiste veut sensibiliser petits et grands au fait que naître prématurément ne signifie pas être affligé de lourdes séquelles plus tard.