L’implantation de la plateforme de compostage et de la collecte à trois voies devrait être complétée d’ici 2021. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

ENVIRONNEMENT. Si tout va comme prévu, la construction de la plateforme de compostage de la MRC de Lotbinière, sur le site du lieu d’enfouissement technique (LET) de Saint-Flavien, devrait commencer à la fin de l’été 2020.

Le projet évalué à 2,6 M $ comprend la mise en service d’une plateforme semi-couverte de 6 360 m2 d’une capacité de stockage de près de 4 600 tonnes. S’ajoute aussi la construction d’un bassin de rétention de 1 200 m2 pour les lixiviats (liquides résiduels produits par la combinaison des eaux de pluie et de la fermentation des matières compostables).

D’ici quelques semaines, la MRC de Lotbinière devrait avoir en main toutes les études nécessaires (odeurs, caractérisation des sols, modélisation, etc.) au dépôt de la demande pour obtenir les certificats d’autorisation.

«Ultimement, c’est de faire un état de la situation, au niveau environnemental, de la zone où nous ferons les travaux, avoir une année zéro aux fins de comparaison. Le compostage se fera sur une dalle étanche pour préserver l’environnement. On ne contaminera pas plus le secteur que ce qu’il était à l’origine, mais il faut avoir ce point de référence avant de commencer», a expliqué le coordonnateur à l’environnement de la MRC de Lotbinière, Stéphane Breton.

La demande, quant à elle, doit être déposée avant le 31 décembre. Selon les prévisions, les certificats seront délivrés au printemps, ce qui permettra à la MRC de lancer les appels d’offres pour les plans et devis ainsi que pour la construction de l’infrastructure.

Inscrite au Plan de gestion des matières résiduelles de la MRC de Lotbinière, l’implantation de la plateforme de compostage et de la collecte à trois voies est en ligne directe avec la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles. D’ici 2022, l’ensemble des déchets organiques devrait être détournés des sites d’enfouissement.

Bacs bruns

La construction de la plateforme de compostage entraîne inévitablement la collecte des matières putrescibles. Stéphane Breton confirme que les fameux bacs bruns devraient être distribués aux citoyens dans les premiers mois de 2021 pour débuter la collecte au printemps.

«Nous sommes de plus en plus entourés par des villes qui offrent ces services. […] On ne s’imagine pas que tous les citoyens de Lotbinière participeront, mais notre objectif, c’est d’en convaincre le plus grand nombre», a précisé Stéphane Breton.

Le scénario actuel prévoit qu’entre 76 % et 80 % du territoire sera desservi, principalement les périmètres urbains, les ilots déstructurés et les routes collectrices comme la 271 et la 273. Toutefois, pour certains secteurs, ce sera plus.

«Des municipalités ont fait le choix de couvrir l’ensemble de leur territoire. À Saint-Apollinaire, par exemple, ce serait 80 % alors qu’à Saint-Agapit, ce sera 100 %. […] Souvent, pour ces municipalités, c’est plus facile au niveau de l’équité. Tous les citoyens recevront le service. Donc, ceux à l’extérieur du village n’ont pas l’impression de payer pour les autres», a expliqué M. Breton. Les municipalités pourront décider d’inclure d’autres secteurs dans les années à venir, a-t-il ajouté.

Les estimations réalisées par la MRC de Lotbinière permettent de croire que de 3 500 à 4 000 tonnes de matières putrescibles pourraient être détournées du site d’enfouissement. «Selon ce qui se fait ailleurs, on parle d’une moyenne annuelle de 105 à 125 kg par habitant qui ont accès au compostage domestique par bac. Donc, ceux qui ne participent pas sont compensés par ceux qui participent très fort.» Chaque année, environ 17 000 tonnes de déchets sont envoyées au LET de Saint-Flavien.

 

 

Les plus lus

Collision mortelle

FAITS DIVERS. Un homme d’une soixantaine d’années, originaire de Sainte-Croix, a perdu la vie à la suite d’une collision survenue, tôt hier matin, à Issoudun.

Un Gillois dans les hautes sphères de l’armée

PORTRAIT. Brigadier-général des Forces armées canadiennes, Marc Gagné a été promu, le 6 août dernier, au grade de major-général. Depuis sa nomination, le Gillois occupe d’importantes fonctions au sein de l’état-major à titre de chef des programmes stratégiques du personnel militaire.

Marc Fontaine veut changer les choses

POLITIQUE. Intéressé depuis près de 35 ans par la politique, le candidat du Parti populaire du Canada dans Lévis-Lotbinière, Marc Fontaine, a décidé de faire le grand saut cette année.

Le comptoir postal de Saint-Gilles fermera sous peu

SOCIÉTÉ. Saint-Gilles a perdu son bureau de poste il y a un peu plus de 25 ans après le départ à la retraite de son maître de poste. Jusqu’à aujourd’hui, certains services de base étaient assurés par un comptoir postal situé à même les locaux d’Alimentation Saint-Gilles. Ce dernier sera fermé, en principe, aujourd'hui.

Les candidats de Lévis-Lotbinière débattent

POLITIQUE. Cinq des six candidats à l’élection fédérale du 21 octobre dans la circonscription de Lévis-Lotbinière ont débattu de différents grands enjeux abordés depuis le début de la campagne électorale. À l’invitation du Cégep de Thetford, ils se sont réunis, le 8 octobre, au Complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

Le Télaitroman présenté à Leclercville

TÉLÉVISION. Un peu plus de 50 personnes se sont réunies à la ferme DesGémo de Leclercville le 19 septembre. Elles avaient été invitées au visionnement exclusif de la nouvelle campagne de promotion des Producteurs de lait du Québec, le Télaitroman.

Exposition de photos à Lotbinière

CULTURE. Dans sa plus récente exposition, la photographe Claire Gauthier met le fleuve Saint-Laurent en vedette. La voix des eaux sera présentée jusqu’au 1er novembre à la Galerie Fernand-Auger du Centre Chartier-de-Lotbinière.

Ghislain Daigle propose d’«avancer» avec les libéraux

POLITIQUE. L’ingénieur et ex-maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Ghislain Daigle, a officiellement lancé sa campagne électorale auprès du Parti libéral du Canada (PLC) dans la circonscription de Lévis-Lotbinière en vue des élections fédérales du 21 octobre prochain, le 24 septembre dernier.

Le Bloc présente ses priorités environnementales

POLITIQUE. Les candidats du Bloc québécois de Chaudière-Appalaches, François-Noël Brault (Lévis-Lotbinière), Sébastien Bouchard-Théberge (Bellechasse-Les Etchemins-Lévis) et Priscilla Corbeil (Mégantic-L’Érable) se sont réunis le 30 septembre au parc des Chutes-de-la-Chaudière pour exposer différents enjeux environnementaux de Chaudière-Appalaches.

Une voix pour l’environnement

POLITIQUE. Depuis qu’il est en âge de voter, le candidat du Parti vert du Canada dans Lévis-Lotbinière, Patrick Kerr, a toujours été sensible à la cause environnementale. En portant les couleurs de la formation politique, il souhaite donner une voix à ceux qui partagent les mêmes valeurs et préoccupations.