Le forage d’un puits de 2 500 mètres afin d’extraire et de stocker du gaz naturel conventionnel pourrait aller de l’avant si Ressources Utica obtient tous les permis nécessaires. (Crédit photo : Archives)

ENVRIONNEMENT. Le dossier des forages à Joly continue de faire des remous au sein d’une partie population qui s’oppose au projet de l’entreprise gazière Ressources Utica. En août dernier, le comité des citoyens de Joly a même déposé une lettre à l’attention du conseil municipal pour tenter de le convaincre de revenir sur sa position favorable à l’élaboration du forage d’un puits sur une terre agricole.

Par Émilie Pelletier – Collaboration spéciale

«Il s’agit d’un projet que nous avons accepté, que nous défendrons, et il n’est pas question de revenir en arrière», s’est d’emblée exprimé le maire de la municipalité, Bernard Fortier, en entrevue avec Le Peuple Lotbinière.

C’est toutefois ce que l’implore de faire Louise Richard, porte-parole du comité citoyen qui existe depuis 2012. Si le dossier perdure depuis environ 7 ans, elle affirme se frapper récemment à une administration municipale et à une entreprise «complètement fermées aux demandes des citoyens».

Le porte-parole de Ressources Utica, Yvan Loubier, avait d’ailleurs soutenu, lors d’activités d’information tenues en juillet, qu’il ne s’agissait pas de gaz de schiste et qu’il n’y aurait pas de fracturation hydraulique, désormais interdite dans la vallée du Saint-Laurent.

«C’est un projet sans fracturation, donc un projet acceptable. Ils veulent simplement voir si notre sous-sol est le même qu’à Saint-Flavien», a renchéri le maire de Joly, qui trouve que les craintes des résidents «sont non-fondées, parce qu’il n’y a pas eu de telle opposition à Saint-Flavien et ça fait 40 ans que ça marche».

«Coquille vide»

Mme Richard concède que ce qui a été présenté par Ressources Utica pour le forage d’un puits de 2 500 mètres, afin d’extraire et de stocker du gaz naturel conventionnel et qui pourrait aller de l’avant si elle obtient tous les permis nécessaires, est «en apparence inoffensif». Or, ce qui l’inquiète, elle et les membres qu’elle défend, c’est le contexte. «À notre avis, accepter ce projet revient à se mettre le bras dans l’engrenage», peut-on lire dans la lettre datée du 14 août déposée au conseil municipal.

Elle juge, en effet, douteux que la compagnie ait récemment embauché sept lobbyistes pour «influencer les décideurs […] pour favoriser le développement de la filiale des hydrocarbures au Québec.» Selon elle, d’autres projets de forages défendus par le mandat des lobbyistes visent les municipalités de Joly, Saint-Flavien, Val-Alain, Dosquet, Lyster et Notre-Dame-de-Lourdes, entre autres.

La création d’une seconde filiale de Ressources Utica, nommée Ressources Utica Joly, préoccupe également Mme Richard, étant donné que cette dernière «n’a pas d’établissement et aucun salarié au Québec», précise-t-elle en se basant sur le registre des entreprises du Québec et craignant que les recours contre la compagnie ne soient limités en cas de problème. «Créer une ‘’coquille vide’’ de ce genre est courant chez les compagnies qui veulent se protéger contre les poursuites et limiter les risques financiers», est-il également écrit dans la lettre.

Pied dans la porte

Louise Richard est convaincue que ce projet «n’est que le début» et qu’elle demande à la municipalité de Joly de revenir sur sa décision «pour protéger ses citoyens». 

Quant à lui, le maire Bernard Fortier demeure ferme. «On maintient notre position et par la suite, s’il y a des changements, on la réévaluera.»

 

Les plus lus

Le Camping du Lac Georges récompensé

SOCIÉTÉ. Le Camping du Lac Georges de Val-Alain a été primé à l’occasion de la 23e remise des Prix de l’Excellence de Camping Québec et de l’Association des terrains de camping du Québec. La cérémonie s’est déroulée le 26 octobre dernier, à Sherbrooke.

Le comptoir postal de Saint-Gilles fermera sous peu

SOCIÉTÉ. Saint-Gilles a perdu son bureau de poste il y a un peu plus de 25 ans après le départ à la retraite de son maître de poste. Jusqu’à aujourd’hui, certains services de base étaient assurés par un comptoir postal situé à même les locaux d’Alimentation Saint-Gilles. Ce dernier sera fermé, en principe, aujourd'hui.

Rester debout malgré les épreuves

COMMUNAUTÉ. Depuis le 7 mai, la vie de la famille Turcotte-Rivard de Saint-Agapit est complètement mise en veilleuse. Le père, Ian Turcotte, est cloué à un lit d’hôpital, paralysé, incapable de respirer seul et de parler.

Deux individus arrêtés pour un vol à Saint-Apollinaire

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a mis la main au collet de deux individus de 19 ans originaires de Lévis, le 3 novembre, en lien avec un vol qualifié survenu à Saint-Apollinaire la journée même.

La Fromagerie Bergeron procède au rappel de plusieurs produits

SANTÉ. La Fromagerie Bergeron a procédé au rappel de plusieurs de ses produits Brins de Gouda et Le Populaire. Ces fromages vendus au Québec et en Ontario pourraient être contaminés par la bactérie Salmonella.

Brault attaque Gourde

POLITIQUE. À quatre jours de la fin de la campagne électorale, le candidat du Bloc Québécois de Lévis-Lotbinière, François-Noël Brault, accuse son adversaire, le conservateur, Jacques Gourde, d’avoir fait preuve «d’abus de pouvoir dans l’attribution d’une subvention» à la Maison de la Famille de Lotbinière.

La construction du Dollarama débutera bientôt

AFFAIRES. C’est la fin d’une époque à Saint-Apollinaire, l’édifice qui a longtemps abrité le bar Chez Lizon est tombé sous le pic des démolisseurs, le 7 novembre. Il laissera place, dans les mois à venir à un magasin Dollarama. L’arrivée de la bannière à Saint-Apollinaire génèrera un investissement de 2 M$ de la part des promoteurs.

Saint-Agapit pourra aller de l’avant avec son projet

AFFAIRES. Saint-Agapit a maintenant les coudées franches pour l’acquisition d’un terrain de plus d’un million de pieds carrés situé dans le prolongement de l’avenue Bergeron. Avant d’aller de l’avant, la municipalité devait ouvrir ses registres afin de donner l'occasion à ceux qui s’opposaient à la dépense de 1,4 M$ de réclamer un référendum. À leur fermeture, le 23 octobre, il n’y a pas suffisamm...

Solugen inaugure ses installations

ENVIRONNEMENT. L’entreprise lévisienne Solugen a inauguré officiellement, le 29 octobre, ses premières installations de traitement du lisier de porc. Situées à Sainte-Agathe-de-Lotbinière, elles permettent de filtrer les déjections animales, d’en extraire l’eau et de valoriser la matière résiduelle.

Sam Breton en nomination aux Olivier

HUMOUR. L’Association des professionnels de l’industrie de l’humour a dévoilé la liste des finalistes du 21e gala des Olivier. Parmi eux, on retrouve l’humoriste originaire de Laurier-Station, Sam Breton.