Crédit photo : Archives

Comme l’an dernier, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) signera cette année son budget en vert. L’exercice financier 2019-2020 adopté à l’unanimité par les commissaires de l’instance le 27 août prévoit un surplus de près de 1,9 M$.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

«C’est toujours agréable d’écrire à l’encre noire qu’à l’encre rouge. Nous n’éteignons pas des feux, nous sommes en développement, nous pouvons ajouter des services aux élèves et nous avons des sous pour nos enfants. Ce sont de très bonnes nouvelles», se réjouissait Jérôme Demers, président de la CSDN, quelques minutes avant l’adoption de l’exercice financier 2019-2020.

En effet, le budget de fonctionnement adopté prévoit des revenus de 294,08 M$ et des dépenses de 292,2 M$, pour un excédent de 1,88 M $. L’an dernier, la CSDN avait également présenté un surplus, se chiffrant à plus de 1,1 M$. Le surplus de 1,88 M$ est réservé aux centres de formation professionnelle (1,2 M$) pour des projets futurs et le reste (600 000 $) pour des investissements au cours des prochaines années.

83,89 % du budget sera dédié en services à l’élève, 10,42 % pour l’entretien d’immeubles, 3,68 % en administration et 2,01 % pour les intérêts sur la dette.

Pour l’année scolaire 2019-2020, la commission scolaire pourra disposer d’un budget d’investissement de 25,13 M$. Cette enveloppe inclut notamment des sommes de 15,34 M$ pour le maintien des bâtiments et résorption du déficit d’entretien et de 2,36 M$ pour l’implantation du plan d’action numérique.

Cette initiative, mise en place par Québec en juin dernier, prévoit l’intégration de la robotique et de la programmation dans tous les établissements de la CSDN, notamment par le biais de la formation offerte par l’Escouade-TIC, en place dans deux réseaux d’écoles du centre et de l’ouest de Lévis, ainsi que par l’achat de robots, tablettes, imprimantes 3D, etc. L’intégration des «compétences du 21e siècle» voulue par le gouvernement sera également soutenue par le rehaussement des équipements interactifs (télévision et tableaux) et l’utilisation par les élèves d’appareils mobiles en classe.

Ajout de ressources

Également, le budget de fonctionnement prévoit l’ajout de ressources en lien avec les orientations ministérielles comme la Mesure d’appui à la réussite pour une somme de 6,73 M$, ce qui entraîne une augmentation de l’équivalent de 10 postes destinés à des services aux élèves, tels des éducateurs spécialisés, des orthopédagogues ou des psychoéducateurs.

La CSDN a également créé six postes d’enseignants au niveau primaire et sept postes au niveau secondaire en raison de la croissance de la clientèle de plus de 600 élèves sur le territoire pour ces niveaux scolaires.

Baisse du compte de la taxe scolaire

Comme les contribuables du territoire de la CSDN ont pu le constater en ouvrant leur compte de taxe scolaire cet été, une baisse appréciable du compte de la taxe scolaire marque l’exercice financier 2019-2020 de la commission scolaire.

Rappelons que le gouvernement provincial a uniformisé la taxe scolaire à un taux commun pour l’ensemble des régions du Québec. Le taux de la région de la Chaudière-Appalaches est passé de 0,2259 $ du 100 $ d’évaluation à 0,1755 $, soit une diminution de 0,0504 $ du 100 $ d’évaluation. Pour une demeure de 250 000 $ (dont 25 000 $ sont exempts de taxe), cela équivaut à une baisse de 113 $ du compte de la taxe scolaire.

Toutefois, grâce aux compensations accordées par Québec lors de l’adoption de cette mesure, les commissions scolaires ne subiront pas une perte appréciable de revenus.

«Le gouvernement compense 100 % de la différence. Sans cette modification, notre montant de taxe scolaire serait de 52 M$. En raison de la modification, le gouvernement nous compense à la hauteur de 16 M$. Donc, nous taxerons environ 36 M$ et nous recevrons une compensation de 16 M$, ce qui donne 52 M$», a conclu Jean-François Houle, le directeur des ressources financières et du transport de la CSDN.

Les plus lus

Forages : Joly ne reviendra pas sur sa décision

ENVRIONNEMENT. Le dossier des forages à Joly continue de faire des remous au sein d’une partie population qui s’oppose au projet de l’entreprise gazière Ressources Utica. En août dernier, le comité des citoyens de Joly a même déposé une lettre à l’attention du conseil municipal pour tenter de le convaincre de revenir sur sa position favorable à l’élaboration du forage d’un puits sur une terre agri...

Saint-Apollinaire : l’École des Sentiers prête pour la rentrée

OUVERTURE. En vue de la rentrée scolaire, l’heure est à la finalisation de l’ameublement à la nouvelle école primaire des Sentiers de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) à Saint-Apollinaire.

Le candidat des Verts dans Lévis-Lotbinière doit se retirer

Luc St-Hilaire n’est plus le candidat du Parti vert du Canada (PVC) dans la circonscription de Lévis-Lotbinière en vue des prochaines élections fédérales. Alors que la campagne sera bientôt déclenchée, le PVC a demandé, à la mi-août, au stratège et créateur publicitaire de retirer sa candidature en raison d’une controverse dont il était l’objet sur les médias sociaux.

Famille nombreuse, famille heureuse

PORTRAIT. Ils étaient sept et ils seront bientôt neuf. Olivier, Malik, Dylan, William, Léa-Kim et leurs parents attendent impatiemment l’arrivée des deux nouveaux membres de leur grande famille, les jumeaux nés sur la route 116 dans la nuit du 19 au 20 août.

Alexandra Demers, la peintre qui innove

PEINTURE. Depuis qu’elle a terminé ses études et qu’elle affirme l’artiste en elle, Alexandra Demers, originaire de Sainte-Croix, expose ses toiles un peu partout, tant en galerie que dans les symposiums. En laissant libre cours à son imagination, la peintre se distingue par sa démarche créative.

François-Noël Brault, candidat bloquiste pour Lévis-Lotbinière

Devant une soixantaine de partisans, le Bloc québécois (BQ) a procédé à l’investiture de son candidat, François-Noël Brault, dans la circonscription de Lévis-Lotbinière en vue des élections fédérales de l’automne prochain, le 31 août dernier. Ses priorités : La Davie, le secteur agricole, la défense de la langue française, le transport collectif et l’environnement.

Coup de pouce demandé pour des travailleurs étrangers

SOCIÉTÉ. Consciente que la pénurie de main-d’œuvre qui touche actuellement le Québec affecte également les entreprises de la région, l’Apollinairoise Pauline Harrisson souhaite mettre l'épaule à la roue. Elle veut faire venir au Québec 10 jeunes Haïtiens à titre de travailleurs temporaires ou saisonniers. Malgré toute sa bonne volonté, elle se bute à la lourdeur bureaucratique. Elle lance un cri d...

De nouveaux locaux pour le studio Hypnose

DANSE. Le studio Hypnose, ouvert depuis un peu plus d’un an, a procédé le 18 août dernier à l’ouverture d’un tout nouveau local au-dessus de celui déjà établi à Saint-Apollinaire. Victime de sa popularité, l’école qui offre des cours multistyles a doublé sa superficie afin d’accueillir un nombre encore plus grand de danseurs.

Les fermes de Lotbinière ouvrent leurs portes

ACTIVITÉ. La 17e édition des portes ouvertes sur les fermes de l’UPA se tiendra le dimanche 8 septembre entre 10h et 16h, alors que plus de 100 fermes au Québec accueilleront les visiteurs. Deux fermes seront quant à elles hôtesses de l'activité sur le territoire de Lotbinière.

Une carte interactive des transports alternatifs à l’auto solo

Pour trouver facilement les moyens de transport actif et collectif dans Lotbinière et partout en Chaudière-Appalaches, une nouvelle plateforme est en ligne depuis lundi 20 août.