(Crédit photo: Archives)

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

C'est grâce à une résolution adoptée à la quasi-unanimité en séance régulière du conseil que les commissaires de la CSDN ont officiellement entériné le retrait de leur organisation de la FCSQ.

Selon ce qu'on peut lire dans un communiqué transmis par la CSDN aux médias, le conseil des commissaires de la CSDN estime que ce départ permettra à leur organisation de collaborer dès maintenant à la réforme envisagée par le gouvernement caquiste pour les commissions scolaires.

Rappelons que grâce à un projet de loi qui devrait être déposée cet automne, la Coalition avenir Québec (CAQ) désire mettre fin aux élections scolaires, transformer les commissions scolaires en centres de service et donner plus d'autonomie à chaque établissement.

«Ce qu’on comprend, c’est que lorsque le débat sur la gouvernance scolaire aura lieu, la FCSQ défendra exclusivement le suffrage universel. L’élimination d’un palier démocratique, ce n’est pas banal. Ça mérite une réflexion. Il ne faudra pas s’arrêter uniquement au suffrage universel et l’exclure systématiquement», a soutenu Jérôme Demers, président de la CSDN, tout en ajoutant que la désaffiliation n’aura «aucun effet» sur les services aux élèves puisqu’il ne s’agit que d’une décision politique.

Appel à la population

Le conseil des commissaires a profité de l'occasion pour indiquer qu'il souhaite que «le nouveau modèle de gouvernance scolaire que l'actuel gouvernement veut implanter au Québec soit le résultat d’une réflexion proposée aux citoyens et un projet rassembleur et prometteur pour l’ensemble de la société».

Les commissaires ont toutefois désiré rappeler les principes énoncés par le conseil en mars dernier qui guideront sa réflexion sur la gouvernance scolaire, soit une gouvernance de proximité, une gouvernance représentative et imputable, une gouvernance partagée et une gouvernance élue.

«Nous souhaitons que les personnes qui dirigeront la commission scolaire soient des gens qui proviennent du milieu et qui connaissent les besoins du milieu. Nous souhaitons que ces personnes représentent les différents groupes de la communauté, des représentants des parents, de l’organisation et de l’extérieur, et qu’ils soient imputables de leurs décisions. Nous souhaitons qu’ils soient élus, peut-être au suffrage universel, mais il existe d’autres modes d’élection comme celui en place pour l’élection des commissaires parents», a expliqué M. Demers.

D'ailleurs, le conseil invite les citoyens de la région à transmettre leurs idées et propositions sur la gouvernance scolaire au gouvernancerenouvelee.csdn.qc.ca. À partir de ces réflexions, la CSDN produira un mémoire qui sera déposé à la fin août au ministère de l’Éducation du Québec.

La FCSQ «s’explique mal la désolidarisation» de la CSDN

De son côté, la FCSQ s’est dite déçue de la décision du conseil des commissaires de la CSDN dans un communiqué de presse. Selon elle, il est plutôt temps que les commissions scolaires demeurent unies alors que le gouvernement envisage de réformer la gouvernance scolaire et qu’elles font face à de nombreux défis, comme la pénurie de main-d’œuvre ou l’application de la loi sur la laïcité.

Du même souffle, la FCSQ semble insinuer dans le document transmis aux médias que la décision de la CSDN serait guidée par une amertume de Jérôme Demers envers la fédération.

Il y a quelques semaines, ce dernier a été défait à l’élection à la présidence de l’organisation par le président sortant, Alain Fortier. M. Fortier a été réélu avec une majorité de plus de 80 % La FCSQ déplore donc que la CSDN quitte ses rangs alors que son président «avait pourtant plaidé pour une fédération rassembleuse» lors de cette élection.

«Nous souhaitons que la commission scolaire puisse un jour faire le constat des avantages de l'union et de la solidarité des commissions scolaires. L'objectif est de préserver les acquis du système public d'éducation dans le meilleur intérêt des élèves. La FCSQ demeure ouverte à dialoguer avec la CSDN en vue de son éventuel retour dans nos rangs», a déclaré Alain Fortier.

Cette sortie n’a évidemment pas plu à Jérôme Demers. «Ce communiqué, c’est exactement la raison pour laquelle nous nous désaffilions. La FCSQ a droit à sa position, elle pourra la défendre. Nous avons une position différente et nous allons également la faire entendre. […] (L’argument de l’amertume) ne tient pas la route puisque ce n’est pas une décision du président, mais du conseil. Elle a été prise après des débats et c’est le point ultime d’une démarche que nous avons entamée il y a plusieurs mois.

Mise à jour à 11h39

Les plus lus

Forages : Joly ne reviendra pas sur sa décision

ENVRIONNEMENT. Le dossier des forages à Joly continue de faire des remous au sein d’une partie population qui s’oppose au projet de l’entreprise gazière Ressources Utica. En août dernier, le comité des citoyens de Joly a même déposé une lettre à l’attention du conseil municipal pour tenter de le convaincre de revenir sur sa position favorable à l’élaboration du forage d’un puits sur une terre agri...

Saint-Apollinaire : l’École des Sentiers prête pour la rentrée

OUVERTURE. En vue de la rentrée scolaire, l’heure est à la finalisation de l’ameublement à la nouvelle école primaire des Sentiers de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) à Saint-Apollinaire.

Le candidat des Verts dans Lévis-Lotbinière doit se retirer

Luc St-Hilaire n’est plus le candidat du Parti vert du Canada (PVC) dans la circonscription de Lévis-Lotbinière en vue des prochaines élections fédérales. Alors que la campagne sera bientôt déclenchée, le PVC a demandé, à la mi-août, au stratège et créateur publicitaire de retirer sa candidature en raison d’une controverse dont il était l’objet sur les médias sociaux.

Famille nombreuse, famille heureuse

PORTRAIT. Ils étaient sept et ils seront bientôt neuf. Olivier, Malik, Dylan, William, Léa-Kim et leurs parents attendent impatiemment l’arrivée des deux nouveaux membres de leur grande famille, les jumeaux nés sur la route 116 dans la nuit du 19 au 20 août.

Alexandra Demers, la peintre qui innove

PEINTURE. Depuis qu’elle a terminé ses études et qu’elle affirme l’artiste en elle, Alexandra Demers, originaire de Sainte-Croix, expose ses toiles un peu partout, tant en galerie que dans les symposiums. En laissant libre cours à son imagination, la peintre se distingue par sa démarche créative.

François-Noël Brault, candidat bloquiste pour Lévis-Lotbinière

Devant une soixantaine de partisans, le Bloc québécois (BQ) a procédé à l’investiture de son candidat, François-Noël Brault, dans la circonscription de Lévis-Lotbinière en vue des élections fédérales de l’automne prochain, le 31 août dernier. Ses priorités : La Davie, le secteur agricole, la défense de la langue française, le transport collectif et l’environnement.

Coup de pouce demandé pour des travailleurs étrangers

SOCIÉTÉ. Consciente que la pénurie de main-d’œuvre qui touche actuellement le Québec affecte également les entreprises de la région, l’Apollinairoise Pauline Harrisson souhaite mettre l'épaule à la roue. Elle veut faire venir au Québec 10 jeunes Haïtiens à titre de travailleurs temporaires ou saisonniers. Malgré toute sa bonne volonté, elle se bute à la lourdeur bureaucratique. Elle lance un cri d...

De nouveaux locaux pour le studio Hypnose

DANSE. Le studio Hypnose, ouvert depuis un peu plus d’un an, a procédé le 18 août dernier à l’ouverture d’un tout nouveau local au-dessus de celui déjà établi à Saint-Apollinaire. Victime de sa popularité, l’école qui offre des cours multistyles a doublé sa superficie afin d’accueillir un nombre encore plus grand de danseurs.

Les fermes de Lotbinière ouvrent leurs portes

ACTIVITÉ. La 17e édition des portes ouvertes sur les fermes de l’UPA se tiendra le dimanche 8 septembre entre 10h et 16h, alors que plus de 100 fermes au Québec accueilleront les visiteurs. Deux fermes seront quant à elles hôtesses de l'activité sur le territoire de Lotbinière.

Une carte interactive des transports alternatifs à l’auto solo

Pour trouver facilement les moyens de transport actif et collectif dans Lotbinière et partout en Chaudière-Appalaches, une nouvelle plateforme est en ligne depuis lundi 20 août.