Le conseil municipal de Saint-Agapit s’est réuni le 6 mai. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

POLITIQUE. Un groupe de citoyens de Saint-Agapit s’est présenté devant le conseil municipal, lors de son assemblée publique du 6 mai, pour avoir des explications à propos de frais d’avocats que la municipalité a payés pour répondre aux demandes d’une unique citoyenne. Pour l’année 2018 seulement, ces frais s’élèvent à 29 000 $.

Les chiffres obtenus par ces Agapitois et le Peuple Lotbinière l’ont été en vertu de la Loi d’accès à l’information. L’un de ces citoyens, Gilles Proulx, a interpellé les élus lors de la période de questions. «Selon la Loi d’accès à l’information, la municipalité, en frais d’avocat, a déboursé 152 434,77 $ en 2017 et en 2018, dont 63 252,62 $ qui sont liés aux demandes de l’ancienne mairesse. C’est-à-dire 42 %. Est-ce vrai?»

Le groupe de citoyens dénonce et déplore les frais engendrés par toutes ces procédures. «Ce n’est pas parce que ça arrête que ça n’a pas fait mal financièrement. Ce que je souhaite, c’est qu’il y ait beaucoup de monde qui sache combien cela a coûté. Je crois qu’il y a bien d’autres endroits où cet argent pourrait être investi.»

«Il y a effectivement quelqu’un qui nous a coûté 63 000 $ de frais d’avocats depuis 2017. Je ne peux pas en dire plus. Aussi, il y a quelqu’un qui a fait des poursuites contre nous qui ont été abandonnées. Je peux vous le dire, c’est officiel», lui a répondu le maire, Yves Gingras.

Selon les chiffres, la municipalité de Saint-Agapit a consacré 94 732,90 $ en honoraires professionnels d’avocats en 2017. De cette somme, 34 255,01 $ ont été dédiés aux demandes de la citoyenne. Pour les mois de novembre et de décembre 2017 seulement, ce montant s'élève à 4 778,90 $. En 2018, la facture totale s’élevait à 61 701,87 $, dont 29 001,71 $ pour répondre aux requêtes de cette personne.

Un autre citoyen s’est inquiété de ne pas avoir vu cet argent inscrit dans le budget de la municipalité. Lors de ses précédents exercices financiers, la municipalité avait dédié un peu plus de 33 000 $ aux frais juridiques alors qu’ils étaient, de toute évidence, beaucoup plus élevés. «Si l’on a dépensé plus de 63 000 $ pour cette dame depuis 2017, dans quel poste budgétaire c’est passé?», a-t-il questionné.

Le maire lui a indiqué qu’il lui reviendrait plus tard avec la réponse.

 

 

 

 

Les plus lus

L’accès au compte d’urgence pour les entreprises élargit

POLITIQUE. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a confirmé ce matin l’élargissement des critères d’admissibilité au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC).

Accident mortel à Lotbinière

FAITS DIVERS. Un homme de 34 ans originaire de Sainte-Croix, Dave Martel-Viziau, a perdu la vie hier (26 avril), alors qu’il a perdu le contrôle de la moto sur laquelle il se trouvait. L’accident est survenu sur la route 132, dans la municipalité de Lotbinière.

Se réinventer pour faire face à la crise

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise sanitaire, Le Porc de Beaurivage a vu fondre une bonne partie de sa clientèle composée de restaurateurs, de chefs et de bouchers. Toutefois, une décision d’affaires prise l’automne dernier leur permet maintenant de combler une part de ce vide.

Des fleurs pour la fête des Mères

COMMUNAUTÉ. Annie Charest a donné le sourire à une centaine de femmes de la MRC de Lotbinière, de Lévis et de Québec pendant la fin de semaine de la fête des Mères. Celle qui possède son salon de coiffure à Laurier-Station a parcouru près de 400 km en voiture pendant deux jours pour surprendre certaines de ses clientes, qui sont également des mamans, avec un bouquet de fleurs.

Une photographe de Saint-Apollinaire se distingue

CULTURE. Le talent d’une photographe de Saint-Apollinaire, Josée Talbot, a récemment été reconnu par ses pairs. Elle a reçu, le 25 avril dernier, le titre d’Artisan des arts photographiques (Craftman of Photographic Arts) décerné par les Photographes professionnels du Canada. Cette distinction lui a été remise par la présidente de l’association, Louise Vessey, lors du gala virtuel de l’association...

COVID-19 : l'état de la situation à 14h

CORONAVIRUS. Voici un résumé des derniers développements, autant régionaux que nationaux, portant sur la crise de la COVID-19.

Deux nouveaux cas de COVID-19 en Lotbinière

SANTÉ. Dans le bilan quotidien du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), on constate l’apparition de deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte le total de personnes qui ont été infectées par la maladie, depuis le début de la crise, à 20.

De nouveaux cas dans Lotbinière

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte maintenant le nombre de personnes infectées à 22 dans la région.

Un projet de réinsertion sociale populaire

COMMUNAUTÉ. L’Oasis de Lotbinière se réjouit du succès qu’a rencontré son Projet nichoir auprès de la population. En deux ans, 438 nichoirs fabriqués par des participants au programme d’intégration sociale ont été vendus, majoritairement à des citoyens de la MRC de Lotbinière.

Un virage web payant

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise de la COVID-19, certaines entreprises québécoises ont réussi à tirer leur épingle du jeu. C’est notamment le cas de Meubles South Shore. Le fabricant de meubles basé à Sainte-Croix a vu ses ventes en ligne bondir de 90%.