Le cofondateur du Festival, Guillaume Laflamme (photo 1), Justine Blanchet (photo 2), Granger Smith (photo 3). (Crédit photo : Mélanie Labrecque et Courtoisie)

SPECTACLE. Pour célébrer son cinquième anniversaire en grand, le Festival Country de Lotbinière recevra l’une des vedettes américaines de l’heure, Granger Smith, le 15 juin, à Saint-Agapit. L’événement, dont la programmation a été dévoilée le 6 février, aura lieu du 13 au 15 juin prochain.

«C’est l’une des plus belles programmations qu’on a réalisée», a lancé en conférence de presse, le cofondateur du Festival, Guillaume Laflamme. En plus de Granger Smith et de son alter ego, Earl Dibbles jr, la grande scène accueillera, le 15 juin, Cold Creek Country, Jade Eagleson et Véronique Labbé.

L’ouverture et le kick-off party du 13 juin, ont été confiés à l’artiste originaire de Saint-Narcisse de Beaurivage, René Turgeon. Le lendemain, le James Barker Band sera de retour pour une seconde prestation à Saint-Agapit. La formation s’était produite en 2017 et avait été le coup de cœur des organisateurs. Leur première partie sera assurée par le groupe country le plus écouté sur la scène canadienne actuellement, The Reklaws.

La programmation du vendredi sera complétée par Kris Barclay et une artiste de la relève, Justine Blanchet, qui n’a que 17 ans.

«Je ne le réalise toujours pas. C'est vraiment fou. Je viens d’une petite ville et pouvoir faire partie de ceux qui sont souvent sur la scène, qui parle et inspire les gens à travers leurs chansons, je trouve ça merveilleux.»

Malgré son jeune âge, elle a donné plusieurs prestations, dont une au Bluebird Cafe de Nashville. «J’ai fait l’école à la maison toute ma vie. En ce moment, je fais l’université à distance. Cela m’aide beaucoup à prendre mon temps, faire de la musique et voyager. L’expérience d’aller à Nashville et d’y retourner pour chanter au Bluebird Cafe, ça a été un bel honneur et une belle expérience pour moi.»

D’ailleurs, dans les prochaines années, le Festival espère faire une plus grande place à la musique francophone et aux artistes de la relève. «La scène au Québec est petite, mais on veut leur laisser la place. C’est vraiment apprécié par eux. Ça fait cinq ans maintenant. Nous amenons de gros noms, c’est le temps de donner une vitrine à nos artistes locaux», a ajouté Guillaume Laflamme.

Un tournant

Forts du succès des dernières années, les organisateurs ont apporté différents ajustements autant au site qu’à la programmation. L’espace sera reconfiguré afin d’accueillir 10 000 visiteurs chaque soir et la zone VIP sera agrandie. Le secteur du camping et du stationnement sera également repensé.

Côté programmation, ils ont ouvert leurs horizons afin de séduire un plus large public. «On veut toucher à tous les goûts des gens. On souhaite attirer le plus de personnes possible. On a même renforci les spectacles avant 21h30. On espère que les festivaliers arriveront tôt et goûtent à ce mouvement-là», a ajouté Guillaume Laflamme.

Avec cette programmation, les organisateurs croient pouvoir se tailler une place de choix parmi les festivals country au pays. «On veut se hisser dans le top cinq des festivals country dans l’Est du Canada», a renchéri Guillaume Laflamme.

Les billets sont en vente dès maintenant.

 

Les plus lus

Intervention à Dosquet

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec sont déployés depuis 9h30, à Dosquet, où un homme en crise se serait barricadé dans sa résidence de la rue Monseigneur Chouinard.

Fin de l'intervention à Dosquet

FAITS DIVERS. Tout un branlebas de combat a ébranlé le village de Dosquet, le 6 août. Un homme en crise s’était barricadé dans sa résidence de la rue Monseigneur Chouinard. L’homme s’est finalement rendu aux policiers vers 4h du matin, le 7 août.

Patrice Coquereau veut déstigmatiser l’anxiété

SOCIÉTÉ. Le comédien Patrice Coquereau s’est lancé tout un défi, celui de sensibiliser les Québécois aux troubles anxieux. Pour y arriver, il a décidé d’entreprendre une grande marche de 570 km qui le mènera de Longueuil à Rimouski. Parti le 11 juillet dernier, il était de passage à Leclercville le 25 juillet et devrait arriver à Rimouski entre le 20 et le 25 août.

Investissement de 2 M$ à Saint-Agapit

ÉCONOMIE. Les propriétaires de la Clinique dentaire Bouchard Goulet, de Saint-Agapit, concrétisent actuellement un projet qu’ils avaient dans leurs cartons depuis deux ans. Ils ont investi 2 M$ dans la construction d’une nouvelle clinique dentaire, qui sera située à quelques pas de l’actuelle. Les travaux ont débuté en juin et devraient être terminés à la mi-novembre.

Nouvelle équipe d’entraîneurs pour le Model

HOCKEY. La direction du Model de Lotbinière a confirmé, le 15 juillet, l’embauche d’une nouvelle équipe d’entraîneur. Les rênes de l’équipe ont été confiées à un nouvel entraîneur-chef, Donald Leroux.

Investisseurs recherchés

ÉCONOMIE. Le Club de golf les Boisés de Joly s’est placé sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité. Le 3 juillet dernier, un avis d’intention de faire une proposition à ses créanciers a été déposé par le syndic, Lemieux Nolet.

Arrestation pour fraude sentimentale

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont arrêté, le 31 juillet dernier, un homme de 33 ans de Lévis et perquisitionné sa demeure en lien avec une série de fraudes commises dans la région.

Un pied dans la porte du football professionnel pour Charles Brousseau

SPORT. Le Rouge et Noir d’Ottawa, de la Ligue canadienne de football (LCF), a confirmé, le 22 juillet, que quatre nouveaux joueurs s'ajoutaient à son équipe d’entraînement, dont l'Issoudunois Charles Brousseau.

Sainte-Agathe uniformise ses adresses

SOCIÉTÉ. Trouver une adresse à Sainte-Agathe, pour qui n’y réside pas, peut causer bien des maux de tête. Les noms attribués aux routes 271 et 218 sont différents selon le secteur de la municipalité et, bien souvent, les numéros d'immeubles ne suivent pas d’ordre précis. Dans moins d’un mois, ce sera chose du passé. La municipalité a finalement complété l’harmonisation des adresses et le tout sera...

Laisser libre cours à son imagination

LITTÉRATURE. À 64 ans, Allan D. Doyle a réalisé un rêve qu’il caressait depuis plus de 50 ans, celui de publier un livre. Il a lancé récemment Tour d’imagination, son premier recueil de nouvelles.