Manon Lambert est passionnée par l’Halloween. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

COMMUNAUTÉ. Manon Lambert, de Saint-Antoine-de-Tilly, cultive depuis longtemps une véritable passion pour l’Halloween. Depuis quelques années, le terrain de sa résidence située sur le chemin de Tilly prend une allure lugubre alors que les pierres tombales, squelettes, crânes, loups-garous, sorcières et autres créatures cauchemardesques y prennent place.

«C’est mon dada, j’adore ça […] J’ai eu une garderie pendant 15 ans et j’aime les fêtes. À l’Halloween, j’ai toujours aimé me déguiser, c’est festif, ça touche autant les petits que les grands», a-t-elle avoué candidement.

Même si le soleil brillait lors de la visite du Peuple Lotbinière, la scène demeurait impressionnante et aussi effrayante. De la route, impossible de manquer la résidence de Mme Lambert, qui a pris plaisir à présenter chacune des saynètes qu’elle a créées.

Elle appuie sur un bouton et un cavalier sans tête s’anime. Un autre, et une araignée géante surgit d’une boîte. Ailleurs, une poupée chante une mélodie inquiétante. Plus loin, elle ouvre un véritable cercueil qu’elle s’est procuré, un ajout récent à sa collection. Peu importe où se pose le regard, les éléments du décor rappellent que le 31 octobre arrive à grands pas.

Travail de longue haleine

Cinq semaines sont nécessaires pour compléter le montage de sa cour qu’elle termine à l’Halloween avec l’installation de machines à fumée. Cette année, dame nature et les vents lui ont joué quelques tours, mais elle a réussi à bien ancrer son décor. Dans sa folle aventure, elle a le support de son mari, Marcel, qui lui apporte même son aide. «Il fait de l’air brush. Il est bon là-dedans. Il ajoute les ombrages, il met du sang, il trouve qu’il n’y en a jamais assez.»

Et les enfants, ils ont peur, mais reviennent quand même chaque année. «J’ai une poupée Anabelle depuis six ans. Les plus jeunes ont peur, mais ils me demandent si elle est là», raconte-t-elle.

Chaque année, sa collection s’agrandit toujours un peu plus. Elle pense à son décor constamment et se procure des accessoires pendant toute l’année. Elle trouve autant son bonheur dans les brocantes que dans les soldes de fin de saison des grandes chaînes de magasins. Elle fait également beaucoup d’achats aux États-Unis.

Célébration

Manon Lambert souhaite faire de sa passion un événement dont on parlera à l’extérieur du village. Le soir de l’Halloween, elle, des membres de sa famille et des amis déguisés accueillent petits et grands visiteurs. L’an dernier, elle a distribué pas moins de 300 sacs de bonbons. Cette année, elle attend environ 400 enfants.

Elle aime également rencontrer les visiteurs durant la journée. Elle a récemment accueilli le service de garde de l’école. Aussi, elle reçoit des touristes qui sont de passage. «J’ai eu des Suisses et des Français. Saint-Antoine est énormément visité par les Français et ils sont très impressionnés par la décoration parce qu’ils ne fêtent pas l’Halloween. Les Suisses, eux, ne se déguisent même pas.»

 

 

 

 

 

 

Les plus lus

Intervention à Dosquet

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec sont déployés depuis 9h30, à Dosquet, où un homme en crise se serait barricadé dans sa résidence de la rue Monseigneur Chouinard.

Fin de l'intervention à Dosquet

FAITS DIVERS. Tout un branlebas de combat a ébranlé le village de Dosquet, le 6 août. Un homme en crise s’était barricadé dans sa résidence de la rue Monseigneur Chouinard. L’homme s’est finalement rendu aux policiers vers 4h du matin, le 7 août.

Accident mortel à Joly

FAITS DIVERS. Les vacances de la construction ont bien mal commencé dans la région. Le 20 juillet dernier, Marcel Boucher, 62 ans, de Saint-Apollinaire a perdu la vie après avoir perdu le contrôle de sa moto sur la route du Village, à Joly.

Patrice Coquereau veut déstigmatiser l’anxiété

SOCIÉTÉ. Le comédien Patrice Coquereau s’est lancé tout un défi, celui de sensibiliser les Québécois aux troubles anxieux. Pour y arriver, il a décidé d’entreprendre une grande marche de 570 km qui le mènera de Longueuil à Rimouski. Parti le 11 juillet dernier, il était de passage à Leclercville le 25 juillet et devrait arriver à Rimouski entre le 20 et le 25 août.

Investissement de 2 M$ à Saint-Agapit

ÉCONOMIE. Les propriétaires de la Clinique dentaire Bouchard Goulet, de Saint-Agapit, concrétisent actuellement un projet qu’ils avaient dans leurs cartons depuis deux ans. Ils ont investi 2 M$ dans la construction d’une nouvelle clinique dentaire, qui sera située à quelques pas de l’actuelle. Les travaux ont débuté en juin et devraient être terminés à la mi-novembre.

Nouvelle équipe d’entraîneurs pour le Model

HOCKEY. La direction du Model de Lotbinière a confirmé, le 15 juillet, l’embauche d’une nouvelle équipe d’entraîneur. Les rênes de l’équipe ont été confiées à un nouvel entraîneur-chef, Donald Leroux.

Investisseurs recherchés

ÉCONOMIE. Le Club de golf les Boisés de Joly s’est placé sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité. Le 3 juillet dernier, un avis d’intention de faire une proposition à ses créanciers a été déposé par le syndic, Lemieux Nolet.

Arrestation pour fraude sentimentale

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont arrêté, le 31 juillet dernier, un homme de 33 ans de Lévis et perquisitionné sa demeure en lien avec une série de fraudes commises dans la région.

Un pied dans la porte du football professionnel pour Charles Brousseau

SPORT. Le Rouge et Noir d’Ottawa, de la Ligue canadienne de football (LCF), a confirmé, le 22 juillet, que quatre nouveaux joueurs s'ajoutaient à son équipe d’entraînement, dont l'Issoudunois Charles Brousseau.

Sainte-Agathe uniformise ses adresses

SOCIÉTÉ. Trouver une adresse à Sainte-Agathe, pour qui n’y réside pas, peut causer bien des maux de tête. Les noms attribués aux routes 271 et 218 sont différents selon le secteur de la municipalité et, bien souvent, les numéros d'immeubles ne suivent pas d’ordre précis. Dans moins d’un mois, ce sera chose du passé. La municipalité a finalement complété l’harmonisation des adresses et le tout sera...