Photo: Archives

POLITIQUE. S’il n’y a pas de cadre réglementaire ou légal obligeant les partis politiques à présenter un nombre équivalent de femmes et d’hommes, les partis se sont donné des lignes directrices pour permettre une plus grande représentation féminine.

«Ni au Québec ni au Canada, il n’y a pas de règles, de quotas de représentation féminine, de candidatures féminines. Les partis ne font pas face à des pénalités lorsqu’ils ne présentent pas une liste équilibrée. […] Dans certains systèmes proportionnels qui fonctionnent par liste, on peut s’assurer d’avoir une parité en ayant une alternance. […] Pour l’instant, ça relève d’une volonté des partis politiques ou d’une conjoncture médiatique et sociale», a expliqué la professeure à la Faculté des lettres et des sciences humaines en politique appliquée de l’Université de Sherbrooke, Joanie Bouchard.

Québec solidaire (QS)

QS a une politique de parité autant au niveau régional que national : 50 % des candidatures doivent être féminines dans chaque région et à l’échelle nationale. Les statuts du parti prévoient également que les associations de circonscription doivent se concerter pour assurer cette parité, précise-t-on chez QS. Actuellement, dans les sept circonscriptions de Chaudière-Appalaches, le parti compte quatre candidats (Côte-du-Sud, Bellechasse, Beauce-Nord et Beauce-Sud) et trois candidates (Lévis, Chutes-de-la-Chaudière et Lotbinière-Frontenac).

Parti conservateur du Québec (PCQ)

Il n’y a aucune politique de parité n’est en vigueur. L’objectif de la formation politique est de trouver la meilleure personne possible dans chaque circonscription, sans égard à son sexe. En Chaudière-Appalaches, l’équipe de candidats n’a qu’une seule femme : Karine Laflamme, dans Lévis.

Coalition avenir Québec (CAQ)

Le parti présente 69 candidates à l’échelle provinciale sur les 125 circonscriptions. Sans avoir de politique spécifique, la CAQ et son chef manifestent une volonté de recruter le plus de femmes possible, précise-t-on. En Chaudière-Appalaches, on compte quatre candidats (Beauce-Nord, Beauce-Sud, Côte-du-Sud et Lévis) ainsi que trois candidates (Bellechasse, Chutes-de-la-Chaudière et Lotbinière-Frontenac).

Parti québécois (PQ)

On explique avoir introduit dans les statuts de la formation, à l’occasion d’un précédent congrès, l’objectif d’atteindre la zone paritaire (40 % à 60 %). Rappelons également que la première femme première ministre portait les couleurs du PQ. Dans la région, le PQ présente cinq hommes (Beauce-Sud, Bellechasse, Côte-du-Sud, Chutes-de-la-Chaudière et Lévis) et deux femmes (Beauce-Nord et Lotbinière-Frontenac).

Parti libéral du Québec (PLQ)

Au PLQ on rappelle que le parti a actuellement la seule cheffe de la campagne et qu’il est «essentiel d’accroître le nombre de femmes en politique provinciale». C’est pour cette raison qu’ils ont multiplié les efforts pour présenter des candidates dans toutes les régions de la province.  De plus, le parti ajoute que l’atteinte de la zone paritaire est un objectif «incontournable». À l’échelle provinciale, le nombre de candidatures féminines se tient dans la zone paritaire (41,6 %), mais en Chaudière-Appalaches, il n’y a qu’une seule candidate, Ouafa Oueslati, dans Chutes-de-la-Chaudière.

Autre texte: Les femmes plus présentes en politique

Les plus lus

Démission du maire de Saint-Antoine-de-Tilly

POLITIQUE. Le maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Guy Lafleur, a quitté ses fonctions le 2 septembre dernier.

L'élection dans Lotbinière-Frontenac minute par minute

C'est aujourd'hui que les électeurs québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs 125 représentants à l'Assemblée nationale du Québec. Dans la région, les citoyens devront faire leur choix dans la circonscription de Lotbinière-Frontenac. Dans cette page, nous retracerons tous les derniers développements entourant cette journée décisive dans le comté, minute par minute.

«Actes répréhensibles» à la Municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly

SOCIÉTÉ. «Des actes répréhensibles auraient été commis à l’égard de la Municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly», a soulevé la Direction des enquêtes et des poursuites en intégrité municipale (DEPIM) dans un rapport déposé à la Commission municipale du Québec (CMQ) le 27 septembre dernier et qui vise des agissements de la directrice générale.

Deux Agapitois ont roulé jusqu’à Terre-Neuve

SOCIÉTÉ. Le 30 juin dernier, Lina Giguère et André Croteau ont commencé un périple à bicyclette en autonomie sur les routes du Québec. En roulant vers l’est, sans itinéraire précis, ils se sont rendus jusqu’à Terre-Neuve.

Christiane Nadeau dénonce une «campagne de salissage» à son endroit

POLITIQUE. L’ancienne conseillère municipale à Saint-Antoine-de-Tilly, Christiane Nadeau, dénonce la «campagne de salissage» qui a lieu à son endroit sur les médias sociaux depuis plusieurs mois.

Les candidats à l’élection débattront à Saint-Agapit

POLITIQUE. Les candidats de Lotbinière-Frontenac à l’élection générale du 3 octobre débattront dans la soirée du 15 septembre au complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

Pénurie de main-d’œuvre : la TREMCA revient à la charge

ÉCONOMIE. La Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) a rencontré, le 14 septembre, les candidats de quatre des cinq principaux partis politiques de la Chaudière-Appalaches. Ils les ont sensibilisés à l’importance d’adopter des mesures tangibles pour assurer la pérennité de l’économie et contrer la pénurie de main-d’œuvre.

Saint-Antoine-de-Tilly: plus de détails sur le départ de l’ex-conseillère Christiane Nadeau

POLITIQUE. La conseillère démissionnaire à Saint-Antoine-de-Tilly, Christiane Nadeau, a été déclarée inhabile à exercer la fonction de conseillère municipale pour une période de cinq ans. Cette décision de la Cour supérieure du Québec a été rendue le 21 septembre dernier.

Christian Gauthier fait un plaidoyer pour le développement de la circonscription

POLITIQUE. Le candidat conservateur dans Lotbinière-Frontenac, Christian Gauthier, entend prioriser le développement de la circonscription s’il est élu le 3 octobre prochain. Celui-ci mentionne qu’il est plus que temps que le gouvernement du Québec se mette à l’écoute de la population, des entreprises, des organismes et des municipalités des MRC des Appalaches et de Lotbinière.

Le Model doit recruter un autre entraîneur-chef

HOCKEY JUNIOR. Quelques semaines après la nomination de Jean-Philippe Marcoux-Tortillet comme entraîneur-chef, le Model de Lotbinière a annoncé, le 30 août, que c’est plutôt Richard Normand qui sera à la barre de l’équipe en vue de la prochaine saison dans la Ligue de hockey junior AA Chaudière-Appalaches.