Photo : Facebook – Lauriers de la gastronomie

AGRICULTURE. Les Lauriers de la gastronomie québécoise ont dévoilé, le 20 juin dernier, les 17 lauréats de cette quatrième édition. Parmi ceux-ci, on retrouve Le Porc de Beaurivage, de Saint-Patrice-de-Beaurivage, qui a reçu le titre de Producteur de l’année.

Cette reconnaissance arrive à un bon moment pour eux, surtout après les années de pandémie qui ont obligé certains de leurs clients à mettre la clé sous la porte.

«C’est fantastique. Ça fait du bien, surtout avec les deux dernières années que nous venons de passer. Nous constatons que nos efforts en ont valu la peine. D’être reconnu par le milieu de la gastronomie, c’est merveilleux», s’est exclamée la copropriétaire de l’entreprise, Carole Marcoux, au lendemain du gala.

Si les prix de Chef de l’année et de Restaurateur de l’année sont les plus importants, celui de Producteur de l’année l’est tout autant. «Le prix a été présenté par Sœur Angèle qui a expliqué que le prix est le plus prestigieux puisque tout part du producteur», a rajouté Mme Marcoux. D’ailleurs, le Laurier du Chef de l’année a été remis à Simon Mathys, l’un de leurs clients, a-t-elle illustré.

Carole Marcoux croit que ce Laurier fera rayonner l’ensemble du secteur agroalimentaire de la région qu’il amènera des retombées positives partout en Chaudière-Appalaches. «C’est une nouvelle offre dans la région. C’est un plus pour Lotbinière», a-t-elle analysé.

Par ailleurs, l’entreprise est actuellement dans les travaux d’agrandissement de son espace boutique à la ferme. L’objectif est de rendre leurs produits plus accessibles dans la région.

Rappelons que Carole Marcoux et Christian Lefebvre et elle, sont des naisseurs-finisseurs. Ils élèvent chacun des porcs qui naissent dans leurs installations. Seul l’abattage se fait à l’extérieur de la ferme, dans un abattoir provincial. De plus, les producteurs portent une attention particulière à la santé et au bien-être des animaux. Ils les élèvent sans sous-produits, hormones et stimulant de croissance. Le tout est fait dans un souci environnemental.

 

 

 

 

 

Les plus lus

Une route de Saint-Agapit parmi les 10 pires routes du Québec

SOCIÉTÉ. Pour une septième année, CAA Québec a dévoilé les résultats du palmarès des pires routes du Québec. Parmi le top 10 provincial, on retrouve une route de Saint-Agapit.

Année record pour le tournoi de golf de la Fondation Philippe Boucher

COMMUNAUTÉ. Le Tournoi de golf de la Fondation Philippe Boucher a connu une année record. L’événement qui permet de recueillir des fonds pour soutenir les activités de la Fondation a eu lieu le 11 juin.

Le Boucane Fest de retour pour une cinquième année

LOISIRS. Les organisateurs du Boucane Fest de Sainte-Agathe-de-Lotbinière ont confirmé le retour de l’événement. Cette cinquième édition aura lieu le 16 juillet au centre municipal.

Nouveau cri du cœur pour la main-d’œuvre

ÉCONOMIE. La crise de la pénurie de main-d’œuvre en Chaudière-Appalaches est loin de s’essouffler. Le 9 novembre dernier, la Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) et les organismes de développement économique ont lancé un cri du cœur au gouvernement du Québec. Depuis, c’est le silence radio. C’est pour cette raison qu’ils sont revenus à la charge en mai et demandent au gouverne...

Plus de 5 M$ pour la voirie locale

TRANSPORTS. La députée de Lotbinière-Frontenac à l’Assemblée nationale, Isabelle Lecours, a confirmé le 2 juin un investissement gouvernemental de plus de 5 M$ à plusieurs municipalités de la circonscription, dont 15 dans la MRC de Lotbinière. Cet argent vise à les soutenir dans l’entretien du réseau routier local.

Nouveau chapitre dans la saga des poussières noires

SOCIÉTÉ. Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) a confirmé, en mai dernier, avoir pris une ordonnance à l’égard de l’entreprise Produits Minéra de Saint-Flavien.

Un nom pour la patinoire couverte de Saint-Apollinaire

SPORT. Le maire de Saint-Apollinaire, Jonathan Moreau, a profité du souper de la 30e Classique des étoiles de la Fondation Philippe Boucher, le 11 juin, pour annoncer le nom de la patinoire couverte de la municipalité. Elle portera le nom d’Espace Philippe Boucher.

Les Arrêts gourmands lancent leur deuxième saison

TOURISME. C’est sous un soleil radieux que plusieurs producteurs, intervenants touristiques et élus de la région se sont rassemblés le 14 juin à la ferme Genest du quartier Saint-Nicolas, à Lévis, pour le lancement de la deuxième saison estivale de la nouvelle mouture des Arrêts gourmands.

Une clinique de soins infirmier à Saint-Apollinaire

SANTÉ. Une clinique privée de soins infirmiers a ouvert ses portes à Saint-Apollinaire. Les infirmières de la clinique Infirmia offrent différents services à la population.

Un Apollinairois se distingue aux olympiades des métiers

ÉDUCATION. Loïc Jacques, originaire de Saint-Apollinaire, a participé aux Olympiades canadiennes des métiers et technologies. Elles ont eu lieu du 25 au 28 mai, à Vancouver, en Colombie-Britannique et il est revenu avec une médaille d’argent accrochée au cou.