Photo : Mélanie Labrecque

FAMILLE. Bien qu’il accueille déjà des enfants, la nouvelle installation du CPE Jolibois à Saint-Agapit a finalement été inaugurée le 10 juin dernier.

La construction de l’installation de Saint-Agapit était attendue depuis plusieurs années. Les démarches pour l’obtention des places ont commencé en 2009, alors que la confirmation que le projet déposé était retenu par le gouvernement a été obtenue en 2013. La confirmation finale que le projet de 52 places, dont 10 pour les poupons, pourrait aller de l’avant est venue le 4 mars 2020.

«La raison pour laquelle ce projet a pris presque une décennie à se réaliser c’est que le précédent gouvernement avait fait le choix, pour atteindre l’équilibre budgétaire, de freiner le développement du réseau. Lorsque nous sommes arrivés au pouvoir en 2018, nous avons pris la décision de compléter le réseau, donc de concrètement offrir une place à chaque tout petit», a expliqué le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe.

Par ailleurs, d’autres projets ont actuellement été autorisés par le gouvernement et le ministre Lacombe certifie qu’il ne faudra pas une décennie entière pour les mener à terme.

«Plutôt que d’être dans une logique où l’on freine le développement des projets parce qu’on ne voulait pas payer, nous sommes dans une logique où l’on accélère le développement et où l’on sort des sentiers battus.»

«On a annoncé 350 places [dans la circonscription] durant le mandat. C’est sur que ça en prendrait encore pas mal. La population de notre région augmente rapidement et il faudra voir comment nous pouvons faire pour répondre aux besoins dans les prochaines années», a renchéri la députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours.

L’ouverture de cette nouvelle installation du CPE Jolibois s’inscrit dans le Grand chantier pour les familles. L’objectif est que chaque enfant puisse avoir une place dans un service de garde éducatif en installation ou en milieu familial d’ici 2025. Le chantier prévoit la création de 37 000 places.

«Le projet de loi un, qui a maintenant été adopté, oblige le gouvernement à développer des places lorsqu’il en manque sur un territoire. Il y a donc une assurance que le gouvernement va répondre présent», a rappelé Mathieu Lacombe.

D’ailleurs, selon les prévisions actuelles, les besoins devraient être comblés d’ici 2024. Cependant, en raison de la croissance démographique de la MRC de Lotbinière, le ministre prévoit qu’elles devront être révisées à la hausse.

«En 2024, nous aurons un peu plus de place que ça nous en prendra pour être capable d’en donner une à chaque enfant. Entre-temps, je vous fais une prédiction, les gens vont continuer de déménager, il y aura du développement économique et nous devrons nous adapter», a conclu le ministre.

 

 

 

Les plus lus

Une route de Saint-Agapit parmi les 10 pires routes du Québec

SOCIÉTÉ. Pour une septième année, CAA Québec a dévoilé les résultats du palmarès des pires routes du Québec. Parmi le top 10 provincial, on retrouve une route de Saint-Agapit.

Année record pour le tournoi de golf de la Fondation Philippe Boucher

COMMUNAUTÉ. Le Tournoi de golf de la Fondation Philippe Boucher a connu une année record. L’événement qui permet de recueillir des fonds pour soutenir les activités de la Fondation a eu lieu le 11 juin.

Le Boucane Fest de retour pour une cinquième année

LOISIRS. Les organisateurs du Boucane Fest de Sainte-Agathe-de-Lotbinière ont confirmé le retour de l’événement. Cette cinquième édition aura lieu le 16 juillet au centre municipal.

Nouveau cri du cœur pour la main-d’œuvre

ÉCONOMIE. La crise de la pénurie de main-d’œuvre en Chaudière-Appalaches est loin de s’essouffler. Le 9 novembre dernier, la Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) et les organismes de développement économique ont lancé un cri du cœur au gouvernement du Québec. Depuis, c’est le silence radio. C’est pour cette raison qu’ils sont revenus à la charge en mai et demandent au gouverne...

Plus de 5 M$ pour la voirie locale

TRANSPORTS. La députée de Lotbinière-Frontenac à l’Assemblée nationale, Isabelle Lecours, a confirmé le 2 juin un investissement gouvernemental de plus de 5 M$ à plusieurs municipalités de la circonscription, dont 15 dans la MRC de Lotbinière. Cet argent vise à les soutenir dans l’entretien du réseau routier local.

Nouveau chapitre dans la saga des poussières noires

SOCIÉTÉ. Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) a confirmé, en mai dernier, avoir pris une ordonnance à l’égard de l’entreprise Produits Minéra de Saint-Flavien.

Un nom pour la patinoire couverte de Saint-Apollinaire

SPORT. Le maire de Saint-Apollinaire, Jonathan Moreau, a profité du souper de la 30e Classique des étoiles de la Fondation Philippe Boucher, le 11 juin, pour annoncer le nom de la patinoire couverte de la municipalité. Elle portera le nom d’Espace Philippe Boucher.

Les Arrêts gourmands lancent leur deuxième saison

TOURISME. C’est sous un soleil radieux que plusieurs producteurs, intervenants touristiques et élus de la région se sont rassemblés le 14 juin à la ferme Genest du quartier Saint-Nicolas, à Lévis, pour le lancement de la deuxième saison estivale de la nouvelle mouture des Arrêts gourmands.

Une clinique de soins infirmier à Saint-Apollinaire

SANTÉ. Une clinique privée de soins infirmiers a ouvert ses portes à Saint-Apollinaire. Les infirmières de la clinique Infirmia offrent différents services à la population.

Un Apollinairois se distingue aux olympiades des métiers

ÉDUCATION. Loïc Jacques, originaire de Saint-Apollinaire, a participé aux Olympiades canadiennes des métiers et technologies. Elles ont eu lieu du 25 au 28 mai, à Vancouver, en Colombie-Britannique et il est revenu avec une médaille d’argent accrochée au cou.