(Crédit photo: Archives)

POLITIQUE. Hier, le conseil municipal de Sainte-Croix a procédé à l’adoption d’un nouveau projet de règlement visant à encadrer les activités de la piste de course. Pour le Regroupement des citoyens de Sainte-Croix contre le bruit excessif (RCSCCBE), le conseil municipal n’a pas tenu compte de leurs recommandations et estime que ce seront plutôt les citoyens de Sainte-Croix, mais aussi ceux de Portneuf qui seront lésés.

«À la lecture du règlement, on constate que ce sont les citoyens qui seront mieux encadrés : tout est en place pour que le circuit de Sainte-Croix réalise toutes ses activités sans contraintes réelles, mais en muselant les citoyens qui ne pourront plus faire de plaintes à la municipalité», peut-on lire dans un communiqué de presse envoyé quelques minutes après l’adoption du projet de règlement.

Le Regroupement estime que le conseil municipal a agi trop rapidement dans le seul but de tenir une promesse électorale alors que ce même conseil reprochait à l’ancien d’avoir fait la même chose.

De plus, le RCSCCBE déplore que le projet de règlement ne contienne aucun élément concret pour contrôler efficacement le bruit émis par les véhicules et estime que les amendes prévues sont «ridicules». Il déplore également une fréquence d’activités permises quatre fois plus élevées, pas de limites et de suivi sur le niveau de bruit, des activités autorisées chaque fin de semaine avec des véhicules conformes au Code de la route, mais sans moyen de le vérifier et sans tenir compte du bruit cumulatif. Aussi, il déplore le fait que des activités avec des voitures modifiées sont permises trois fins de semaine par mois et que le comité de suivi n’a pas le pouvoir d’agir immédiatement.

Le RCSCCBE poursuit en indiquant que la Municipalité va à l’encontre d’un avis de l’Institut national de la santé publique (INSPQ), des fondements de la nouvelle loi sur la qualité de l’environnement, du Code civil sur les relations de bon voisinage et des guides de différents groupes comme le conseil du patronat pour l’environnement.

«Le règlement est aussi à contre-courant de ceux adoptés par plusieurs villes depuis deux ans qui ont permis de diminuer les nuisances tout en permettant aux activités des pistes de course ou autres types d’activités de se poursuivre. Le circuit a eu ce qu’il voulait : une indication claire de la ville aux citoyens de déménager au lieu de trouver une véritable solution. Des experts consultés ont eu la même interprétation. », poursuit l’organisation.

Si le nouveau projet de règlement vient mettre un terme aux procédures judiciaires entreprises par les administrateurs du circuit, la Municipalité pourrait ne pas en avoir terminé pour autant. Le Regroupement, confirme-t-il, songe à entreprendre des démarches juridiques.

«Des citoyens des deux rives évaluent présentement les différents recours possibles. La Ville et le circuit semblent oublier qu’il n’existe aucun droit acquis en matière de pollution et que des réparations peuvent être exigées.»

Notons que le nouveau règlement devrait être adopté à la séance du mois de février.

 

 

Les plus lus

Piste de course à Sainte-Croix : nouveau projet de règlement déposé

POLITIQUE. Le conseil municipal de Sainte-Croix a adopté, ce soir, un projet de règlement qui mettrait un point final à la longue saga entourant l’exploitation de la piste de course de même qu’aux recours judiciaires en cours.

Arrestation pour des délits de nature sexuelle à Sainte-Croix

FAITS DIVERS. Les enquêteurs de la Sûreté du Québec du poste de la MRC de Lotbinière ont arrêté aujourd’hui un homme de 66 ans de Sainte-Croix en lien avec plusieurs infractions de nature sexuelle.

Incendie à Sainte-Croix

FAITS DIVERS. Une résidence de Sainte-Croix a été complètement détruite dans un incendie survenu hier en début de soirée.

Saint-Patrice uni pour un des leurs

COMMUNAUTÉ. Jetée à la rue par un incendie le soir de Noël, la famille Pelletier de Saint-Patrice-de-Beaurivage reçoit depuis l’aide d’une multitude d’anges gardiens. Une campagne de sociofinancement lancée par la municipalité et les pompiers a permis de recueillir en moins de 24 heures près de 12 500 $.

Réserve de biodiversité : projet rejeté

ENVIRONNEMENT. Le projet de création d’une réserve de biodiversité dans la forêt de la Seigneurie de Lotbinière a été rejeté par le ministère de l’Environnement à l’automne. Cependant, lors de son assemblée générale annuelle tenue le 4 décembre, les Amis de la Forêt ont confirmé qu’ils allaient se battre pour obtenir la reconnaissance auprès du gouvernement.

COVID-19 : plus de 500 nouveaux cas et bond des hospitalisations en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Plus de 500 nouveaux cas de COVID-19 ont été découverts au cours des 24 dernières heures en Chaudière-Appalaches et une augmentation des hospitalisations liées à cette maladie a aussi été enregistrée dans la région, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie publié jeudi par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

COVID-19 : le nombre d'hospitalisations continue d'augmenter dans la région

SANTÉ. Selon les données publiées jeudi par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 est encore à la hausse.

COVID-19 : Québec serre la vis aux non-vaccinés

SANTÉ. Comme le premier ministre du Québec l’avait laissé entendre à la fin de la dernière année, le gouvernement provincial va de l’avant avec l’implantation de mesures restrictives visant les personnes non vaccinées contre la COVID-19. Lors d’une mise à jour sur la situation épidémiologique de la province le 6 janvier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en a fait l’...

COVID-19 : une situation alarmante dans les régions de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale

Les directeurs régionaux de santé publique de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale, Dre Liliana Romero et Dr André Dontigny, accompagnés du Dr Stéphane Bergeron, directeur des services professionnels et des affaires médicales du CHU de Québec-Université Laval, et du Dr Mathieu Simon, pneumologue et chef du département des soins intensifs de l’Institut universitaire de cardiologie et...

COVID-19 : plusieurs indicateurs continuent d'être au rouge dans la région

SANTÉ. Selon les plus récentes données sur l'évolution de la pandémie dans la province publiées ce lundi par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), la situation sanitaire de la Chaudière-Appalaches continue de se détériorer.