Sylvain Duclos passe par Tik Tok pour vulgariser certains concepts mathématiques. Photos : Courtoisie

ÉDUCATION. Plutôt que de voir Tik Tok comme une forme de distraction qui fait perdre du temps à ses élèves, Sylvain Duclos s’en est approprié les codes pour les rejoindre. Depuis le mois de janvier, il alimente son compte de capsules qui s’adressent autant aux enseignants, aux élèves et aux parents.

«Ça change le regard qu’ils [les élèves] ont de moi. On dirait qu’on partage quelque chose. Aussi, j’ai réalisé avec le temps que c’est devenu une référence pour eux avant même YouTube. C’est majeur comme plateforme», a commenté l’enseignant de mathématiques à l’École Beaurivage.

Avec humour, il répond aux questions qui lui sont posées par les élèves, les parents, les collègues ou les autres utilisateurs de la plateforme. De plus, il démystifie certaines croyances sur le métier d’enseignant.

«Il y a tellement de plaisir à avoir sur cette plateforme. […] Je fais des questions-réponses, j’invite les parents ou les élèves à me demander d’expliquer une notion en trois minutes. Avoir la possibilité de voir une notion sous un nouvel angle, je trouve ça super intéressant pour les élèves.»

Il s'amuse à déboulonner les trucs présentés sur ces mêmes médias sociaux en expliquant pourquoi ils ne contribuent pas à la réussite des élèves.

«Notre vision d’adulte des mathématiques est différente de ce que les jeunes doivent apprendre et de ce qui leur est enseigné. […] Quand on leur apprend un truc, le jeune devient bon, mais lorsqu’on veut lui enseigner autre chose, il bloque. C’est parce que son cerveau n’a pas construit le sens de la bonne façon. C’est quelque chose qui me tient vraiment à cœur parce que je peux faire une différence pour les parents et les jeunes. »

Alors, est-ce que la réussite passe par les nouvelles technologies et les médias sociaux ? Pas nécessairement, croit M. Duclos. Il s’agit plutôt d’un outil supplémentaire à ajouter dans le coffre des élèves.

«Ce n’est pas ce qui fait la différence en classe. Il faut que le jeune se sente compétent. Il faut qu’on lui donne des défis à sa mesure pour qu’il soit capable de réussir, et ça, ça ne passe pas par la technologie. […] Les jeunes sont beaucoup plus autonomes que ce que l’on pense. Lorsqu’ils ne comprennent pas, ils vont aller chercher la réponse. Il faut leur offrir les moyens de le faire et si elle n’est pas disponible, on doit la créer.»

Des débuts modestes

C’est un peu par hasard que Sylvain Duclos en est venu à vulgariser des notions de mathématiques sur Tik Tok. Le tout a commencé au début de la pandémie par une chaîne YouTube. Il souhaitait aider ses collègues à naviguer dans l’océan des applications de communication et d’enseignement.

«Je m’étais donné le défi d’expliquer une application par jour jusqu’à ce qu’on retourne en classe. Enfin, j’en ai fait une par jour jusqu’à la fin de l’année scolaire.  À la rentrée, j’ai ajouté la page Facebook parce qu’on voulait me suivre et partager mon contenu.»

C’est ensuite qu’est venu Tik Tok. Puisqu’il connaissait la notoriété de la plateforme, il a décidé de l’explorer et aller au-delà de la perception qu’on y retrouve uniquement des vidéos de danse. C’est encore une fois en s’adressant aux enseignants et nouveaux enseignants qu’il a commencé avant de parler à tous les utilisateurs de la plateforme.  


Les plus lus

Un plan ambitieux pour le transport en commun

TRANSPORT. La MRC de Lotbinière voit grand pour le développement de son service de transport en commun. D'ici quelques années, la ligne actuelle de l’Express vers Sainte-Foy reliant Laurier-Station et Saint-Apollinaire aux institutions d’enseignement de Québec ne sera bientôt plus la seule liaison offerte aux citoyens de la région.

Problèmes sur des passages à niveau : Joly demande au CN de se pencher sur la problématique

SÉCURITÉ. Devant plusieurs plaintes de ses concitoyens, la Municipalité de Saint-Janvier-de-Joly a amorcé des démarches auprès du Canadien National (CN) afin que l’entreprise effectue des travaux correctifs sur des passages à niveau situés sur les terrains de Jolyens.

Encore un honneur pour Karl Breu et Theres Fuchs

AGRICULTURE. Le 9 novembre dernier, Agropur, a remis le titre de Championne régionale du Club de l’Excellence en matière de qualité du lait à Karl Breu et Theres Fuchs de Lotbinière.

Apprendre la langue de son refuge

SOCIÉTÉ. Depuis le 30 mai, la MRC de Lotbinière a accueilli au moins 37 Ukrainiens sur son territoire. Si certains sont partis vers d’autres régions, d’autres habitent toujours dans la MRC, principalement à Saint-Apollinaire et Saint-Antoine-de-Tilly. En plus de s’adapter à un nouveau mode de vie et intégrer le marché du travail, ils doivent aussi apprendre le français. C’est le cas de Tamara, une...

Nomination d’un directeur adjoint au CEC de Lotbinière

ÉDUCATION. La direction du Cégep de Thetford poursuit sa promesse de s’engager davantage dans la MRC de Lotbinière. L’organisation vient de nommer Pascal Binet comme directeur adjoint des études et responsable de la gestion du Centre d’études collégiales (CEC) de Lotbinière, à Saint-Agapit.

Saint-Antoine : suivi des progrès dans le dossier de l’eau potable

ENVIRONNEMENT. Si tout se passe comme prévu, les citoyens de Saint-Antoine-de-Tilly pourraient voir finalement s’achever la saga entourant l’eau potable et le traitement des eaux usées d’ici la fin de la décennie. Dans le cadre de l’initiative Octobre on jase, le conseil municipal a fait le point avec la population le 26 octobre dernier.

Québec pourrait élargir la cellule de crise des urgences dans les régions

Annoncée plus tôt la semaine dernière, une cellule de crise afin de faire face au taux d’occupation élevé dans les urgences, notamment à Montréal, a été mise en place. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a indiqué lors d’une conférence de presse le 1er novembre que cette cellule de crise pourrait également s’élargir dans différentes régions du Québec, selon les besoins au cours des prochaines...

PREM 2023 : 24 nouveaux médecins de famille en Chaudière-Appalaches 

SANTÉ. C’est en septembre dernier que le ministère de la Santé et des Services sociaux dévoilait les plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM) pour la prochaine année. En Chaudière-Appalaches, ce sont 24 nouveaux médecins de famille, dont 16 nouveaux facturants et 8 déjà en pratique, qui viendront prêter main-forte au système de santé régional. 

Investissement Québec fière de son appui à l’économie sociale

ENTREPRENEURIAT COLLECTIF. À l’occasion du mois de novembre, mois de l’économie sociale, Investissement Québec a dressé un bilan positif de son appui aux coopératives et autres entreprises d’économie sociale de Chaudière-Appalaches le 9 novembre.

Les efforts d’un étudiant de Laurier-Station récompensés

ÉDUCATION. Le Cégep de Lévis a tenu, le 28 octobre, sa 24e cérémonie de remise des diplômes pour sa cohorte 2021-2022. L’événement a également été l’occasion d'attribuer des distinctions honorifiques et un étudiant originaire de Laurier-Station était au nombre des lauréats.