Photo: Archives

SOCIÉTÉ. Une famille ukrainienne pourrait bientôt trouver refuge à Leclercville. Citoyen engagé, Normand Beaudet partage son temps entre Blainville et Leclercville. Propriétaire d’une résidence dans chacune des municipalités, il trouvait approprié d’offrir un toit à une famille qui a fui l'Ukraine. C’est Leclercville qu'elle a choisi comme terre d’accueil et elle devrait arriver prochainement.

«Ma conjointe et moi trouvions que d’avoir, dans le contexte environnemental, climatique et humain qu’on vit actuellement, deux maisons partiellement utilisées [est insensé]. On offre la possibilité d’utiliser l’une ou l’autre de ces maisons», a expliqué M. Beaudet.

Après avoir fait des appels sur différents réseaux destinés à l’accueil des Ukrainiens, M. Beaudet a été mis en contact avec la famille Lavrik. À sa grande surprise, elle a montré de l’intérêt envers Leclercville.

«C’est sûr que le village est beau, mais il y a tout un défi logistique, surtout quand tu as des enfants et des jeunes dans la vingtaine, donc ça prend un véhicule pour la jeune et la mère qui vont travailler. On leur laisse la flexibilité, c’est pour ça qu’on parle au conditionnel.»

Cependant, il croit qu’en choisissant Leclercville, la famille pourra profiter du soutien et de l'accueil de la population locale sans devenir dépendante d’un organisme qui devra s’occuper de plusieurs autres familles ukrainiennes en même temps. De plus, la région offre des possibilités de logement beaucoup plus abordables, si elle souhaite s’établir à plus long terme, a-t-il précisé. «Peut-être qu’ils font le bon choix, en fait.»

La famille est présentement en Allemagne. Lorsque les formalités administratives entourant l’obtention des visas seront complétées et auront les billets d’avion en poche, ils pourront se rendre au Québec.

Une fois qu’elle sera arrivée, les besoins seront grands. Il y a le transport pour régler les différentes formalités administratives, le travail et les cours de francisation à Issoudun. La nourriture pour les premiers temps, de l’aide pour aménager l’espace selon les besoins ainsi que pour la réalisation de travaux, l’aide à la recherche d’emploi ainsi que pour trouver un véhicule et éventuellement pour trouver un appartement. Il est possible de contacter Normand Beaudet par la page Facebook Leclercville – Forêt seigneuriale Joly de Lotbinière.

Faire sa part

Depuis plusieurs années, par intérêt et par le biais de son travail, M. Beaudet en a beaucoup appris sur le contexte géopolitique entourant la Russie, les anciennes républiques de l’URSS et les visées des pays occidentaux sur les pays de l’ancien bloc de l’Est. Pour lui, il était impensable de ne pas faire sa part.

«Pour moi, c’est très frustrant. Pour ces pauvres personnes, on devrait faire un minimum. On devrait tous se sentir responsable de ce qui se passe actuellement en Ukraine. On a développé une intransigeance et une soif économique qui mène à une situation comme celle-là. Donc, ce n’est pas seulement pour faire une bonne action. Je sens profondément qu’on est responsable.»

Par ailleurs, ce n’est pas la première fois qu’il offre un toit à des réfugiés. Il avait accueilli et offert un parrainage à des réfugiés burundais dans les années 1990.

 

 

 

Les plus lus

Une route de Saint-Agapit parmi les 10 pires routes du Québec

SOCIÉTÉ. Pour une septième année, CAA Québec a dévoilé les résultats du palmarès des pires routes du Québec. Parmi le top 10 provincial, on retrouve une route de Saint-Agapit.

Année record pour le tournoi de golf de la Fondation Philippe Boucher

COMMUNAUTÉ. Le Tournoi de golf de la Fondation Philippe Boucher a connu une année record. L’événement qui permet de recueillir des fonds pour soutenir les activités de la Fondation a eu lieu le 11 juin.

Plus de 5 M$ pour la voirie locale

TRANSPORTS. La députée de Lotbinière-Frontenac à l’Assemblée nationale, Isabelle Lecours, a confirmé le 2 juin un investissement gouvernemental de plus de 5 M$ à plusieurs municipalités de la circonscription, dont 15 dans la MRC de Lotbinière. Cet argent vise à les soutenir dans l’entretien du réseau routier local.

Nouveau chapitre dans la saga des poussières noires

SOCIÉTÉ. Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) a confirmé, en mai dernier, avoir pris une ordonnance à l’égard de l’entreprise Produits Minéra de Saint-Flavien.

Une clinique de soins infirmier à Saint-Apollinaire

SANTÉ. Une clinique privée de soins infirmiers a ouvert ses portes à Saint-Apollinaire. Les infirmières de la clinique Infirmia offrent différents services à la population.

Un Apollinairois se distingue aux olympiades des métiers

ÉDUCATION. Loïc Jacques, originaire de Saint-Apollinaire, a participé aux Olympiades canadiennes des métiers et technologies. Elles ont eu lieu du 25 au 28 mai, à Vancouver, en Colombie-Britannique et il est revenu avec une médaille d’argent accrochée au cou.

Saint-Patrice-de-Beaurivage lance son marché public

CONSOMMATION. Le premier dimanche d’activité du Marché public de Saint-Patrice-de-Beaurivage a attiré bon nombre de visiteurs. Le 5 juin, ils se sont rassemblés dans le stationnement de l’église pour découvrir les produits locaux.

Les lauréats locaux des Prix du patrimoine dévoilés

CULTURE. Les lauréats locaux des neuvièmes Prix du patrimoine ont été dévoilés le 8 juin à l’occasion de l’assemblée mensuelle du conseil des maires. Le jury s’est penché sur 11 candidatures et a remis quatre prix.

Aide de 40 960 $ pour Leclercville

SOCIÉTÉ. Le gouvernement du Québec a confirmé, le 10 juin, une aide financière de 40 960 $ à la municipalité de Leclercville. L’argent permettra la réalisation de travaux au parc de l’Île.

Le CPE Jolibois de Saint-Agapit inauguré officiellement

FAMILLE. Bien qu’il accueille déjà des enfants, la nouvelle installation du CPE Jolibois à Saint-Agapit a finalement été inaugurée le 10 juin dernier.