(Crédit photo : Mélanie Labrecque)

ENVIRONNEMENT. Saint-Agapit a obtenu un important coup de pouce de la part des clubs Lions. L’organisation a investi 9 500 $ pour la plantation de 100 arbres sur le territoire de la municipalité l’an prochain. Avec une contribution de la Municipalité de 3 500 $, ce sont donc 13 000 $ qui seront consacrés à ce projet d’envergure.

«Dans le cadre des célébrations du centenaire des Lions du Canada, le Lions Clubs International offrait la possibilité aux clubs de recevoir une subvention de 6 500 $ pour des projets à caractère environnemental. Tous les districts pouvaient soumettre un projet. J’ai proposé à notre club la plantation d’arbres dans notre communauté», a mentionné le responsable de l’environnement du Club Lions de Saint-Agapit. L'organisation locale a contribué à hauteur de 3 000 $.

L’approche auprès de la Municipalité s’est faite facilement puisqu’elle préparait à l’époque sa politique de l’arbre qui a été adoptée en 2020. Elle vise, entre autres, à augmenter le couvert végétal de Saint-Agapit.

Elle veut aussi, «par des actions ciblées et concertées, participer à l’éducation de la communauté à la conservation et à la promotion de l’arbre, un élément essentiel à l’amélioration de la qualité de vie des citoyens de Saint-Agapit», a expliqué le conseiller municipal, Pierre Audesse.

D’ailleurs, depuis sa mise en place, la popularité du programme ne s’essouffle pas. D’après le maire, Yves Gingras, la Municipalité a planté 41 arbres à l’automne 2020, 64 arbres au printemps 2021 et cet automne ce seront 100 arbres qui seront mis en terre à Saint-Agapit.

«Nous sommes heureux de pouvoir dire que Saint-Agapit est la première municipalité de la MRC de Lotbinière à avoir adopté une telle politique. Elle est issue d’un travail concerté entre des consultants externes et plusieurs employés municipaux.»

Une prochaine étape du projet permettra à la municipalité de faire la plantation d’arbres dans des espaces publics, poursuit M. Gingras. Plusieurs seront situés près du nouveau pumptrack et des jeux d’eau. À la fin des travaux d’aménagement, ce sont une trentaine d’arbres qui seront plantés.

Plusieurs essences

Les arbres plantés ne sont pas des arbrisseaux de quelques centimètres. Au contraire, les arbres ont déjà quelques années et sont beaucoup plus grands et résistants. La municipalité en fait la distribution, par quartier, en lançant des appels aux citoyens par le journal municipal.

Les intéressés peuvent choisir l'arbre qui leur sera donné gratuitement entre huit essences : l’amélanchier du Canada, l’amélanchier glabre, l’érable de l’Amur, l’érable rouge, le lilas japonais, le micocoulier occidental, l’orme accolade et l’ostryer de virginie. Par la suite, des employés municipaux se chargent de la plantation et offrent des conseils aux citoyens pour assurer la survie de leur arbre. Un partenariat avec BMR permet à la municipalité de se procurer les arbres à moindre coût.

«Il y avait une subvention de disponible, mais encore faut-il avoir un projet pour être capable d’aller la chercher. Vous avez été en mesure de le faire, mais vous l’avez fait de façon exceptionnelle parce que vous avez marié vos forces ensemble avec les gens de la municipalité et de BMR ce qui a permis de mener le projet à bien», a soutenu le Gouverneur du district U-2, Marc-André Paré.

 

Les plus lus

La fin d’une époque

PORTRAIT. Encore aujourd’hui, il est possible de croiser régulièrement un laitier qui fait ses livraisons à domicile dans les rues de son quartier. C’est plus rare de voir des boulangers sur la route. L’un des derniers à le faire encore au Québec roulait dans les rues MRC de Lotbinière et il a accroché les clés de son camion le 30 octobre dernier.

Meilleure reconnaissance demandée

SOCIÉTÉ. Les syndiqués du CPE l’Envol manifestaient en grand nombre ce matin à Sainte-Croix. Ils s’étaient rassemblés devant l’église le 4 novembre, dans le cadre de leur troisième journée de grève consécutive, pour dénoncer la lenteur dans les négociations avec le gouvernement.

Sécurité routière: les parents d’Anaïs demandent à l’administration municipale d’agir

SÉCURITÉ ROUTIÈRE. Dans une lettre envoyée à la fin octobre à Normand Côté, le maire de Saint-Flavien, et la directrice générale et secrétaire-trésorière de la Municipalité, Catherine Fiset, les parents d’Anaïs Renaud, cette jeune fille qui a été happée mortellement le long de la rue Principale en 2018, leur demandent d’agir afin de construire un trottoir le long de l’artère.

COVID-19 : Québec recule face à la vaccination obligatoire dans le réseau de la santé

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé, le 3 novembre, que le gouvernement du Québec reculera concernant sa décision d’imposer la vaccination obligatoire au personnel du réseau de la santé qui devait être en vigueur à compter du 15 novembre prochain. Cependant, M. Dubé a indiqué qu’«on passe de la vaccination obligatoire au dépistage obligatoire» puisque les emp...

De nouvelles installations de loisirs à Saint-Agapit

SOCIÉTÉ. La Municipalité de Saint-Agapit a inauguré, le 28 octobre, ses nouvelles installations de loisirs. Situées près du Complexe des Seigneuries et de l’École Beaurivage, elles répondront autant aux besoins des familles que des adolescents. Elles regroupent un skatepark, un pumptrack, des jeux d’eau et une petite scène.

La coroner présente son rapport concernant les décès de Norah, Romy et Martin Carpentier

La coroner Me Sophie Régnière a dévoilé, le 3 novembre, son rapport et ses recommandations concernant les tragiques événements liés aux décès de Norah, Romy et Martin Carpentier à Saint-Apollinaire à l’été 2020. Selon la coroner, plusieurs embûches ont compliqué la tâche de retrouver rapidement les fillettes saines et sauves.

L’UPA de Chaudière-Appalaches fait le point sur la dernière année

AGRICULTURE. Près de 200 personnes ont participé à l’assemblée générale annuelle de la Fédération de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de la Chaudière-Appalaches, le 27 octobre dernier. L’assemblée, qui se tenait en simultané au Centre Caztel, de Sainte-Marie, et en mode virtuel a été l’occasion pour le président local, James Allen, de faire un retour sur les événements qui ont marqué la der...

COVID-19 : le nombre de cas actifs repart à la hausse en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Dans son plus récent bilan régional sur l'évolution de la pandémie, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé vendredi que le nombre de cas actifs de COVID-19 est en augmentation dans la région, après plusieurs jours marqués par des baisses.

La COVID-19 emporte un autre résident de la Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé lundi, dans son plus récent bilan régional sur l'évolution de la pandémie dans la région, le décès d'un résident de la Chaudière-Appalaches en raison de la COVID-19.

Québec annonce de nouveaux allégements aux mesures sanitaires

SANTÉ. En compagnie du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, et le directeur général de la gestion exécutive et opérationnelle de la pandémie, Daniel Paré, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, a annoncé de nouveaux allégements aux mesures sanitaires, le 2 novembre. Ces mesures entreront en vigueur le 15 novembre prochain.