(Crédit photo : Courtoisie)

ENVIRONNEMENT. Les organismes de bassins versants de la Chaudière-Appalaches ont fait savoir que la période de floraison de la berce du Caucase est commencée.

Bien que l’offensive régionale menée au cours des trois dernières années a permis de contrôler la dispersion de la plante, les organismes de bassin versant lancent de nouveau un appel à la vigilance.

«Il peut rester des colonies ou des plants isolés qui n’ont pas encore été localisés», a expliqué la directrice générale du Conseil de bassin de la rivière Etchemin, Andréane Chabot. «Nous connaissons la plupart des colonies présentes sur le territoire, et la majorité sont sous contrôle», a relativisé le directeur général de l’OBV du fleuve Saint-Jean, Guillaume Chrétien.

Actuellement, plusieurs suivis sont faits auprès des colonies identifiées afin de s’assurer qu’il n’y ait pas de nouvelles repousses.

Plante toxique

La berce du Caucase est une plante exotique envahissante qui peut mesurer de deux à cinq mètres de hauteur et avoir des feuilles pouvant mesurer 1,5 m de largeur et trois mètres de longueur. La sève incolore et inodore s’active sous les rayons du soleil et peut causer d’importantes brûlures.

Le plant atteint sa maturité en trois à cinq ans et produira de grandes ombrelles de fleurs blanches. De plus, un seul plant produira de 15 000 à 20 000 graines qui peuvent demeurer en dormance de 5 à 7 ans avant de pousser.

Rappelons qu’au cours des trois dernières années, d’importants efforts ont été faits en Chaudière-Appalaches pour éradiquer cette plante envahissante et toxique. L’année dernière, lors de l’opération régionale Bye Bye berce du Caucase, l’équipe de l’OBV du Chêne avait réussi à arracher près de 20 000 plants sur 44 sites différents dans la MRC de Lotbinière seulement.

L’Offensive régionale de lutte à la berce du Caucase a été financée par le Fonds d’appui au rayonnement des régions et prendra fin le 31 mars 2022.

Il est possible de signaler la présence de berce du Caucase au www.byebyeberceducaucase.com ou au 581 224-6671.

 

 

 

Les plus lus

Un projet qui ne fait pas l’unanimité

SÉCURITÉ. La construction d’un trottoir à Saint-Flavien repose maintenant entre les mains de la population. Lors d’une rencontre d’information qui s’est tenue le 21 juin, le conseil municipal a présenté le projet à la population et expliqué ce qui l’a mené à l’adoption d’un règlement d’emprunt de près de 1,2 M$.

Site de vaccination temporaire à Saint-Agapit et VacciBus à Joly

SANTÉ. Le Centre de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé, le 6 juillet, la tenue de plusieurs cliniques de vaccination temporaire en Chaudière-Appalaches. L’une d’elles sera installée à Saint-Agapit, au Complexe des Seigneuries les 7 et 9 juillet.

Trois nouveaux cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'être faible en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement trois résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-1...

COVID-19 : assouplissement des mesures en zone verte

Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), deux résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Aussi, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) annonce de nouveaux assouplissem...

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis bondée

SANTÉ. Comme dans d’autres hôpitaux du Québec, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis est présentement victime de débordement, ce qui met ce service sous haute pression.

COVID-19 : deux nouveaux cas découverts dans la région

Le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'être faible en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement deux citoyens de la région ont appris au cours des 48 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.

COVID-19 : une clinique de vaccination temporaire à Saint-Agapit

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) va implanter une clinique de vaccination temporaire contre la COVID-19 cette semaine au Complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

COVID-19 : trois nouveaux cas découverts au cours des trois derniers jours

Le ciel continue d'être clair en Chaudière-Appalaches en ce qui a trait à la pandémie de COVID-19. Au cours des trois derniers jours, seulement trois nouveaux cas ont été découverts pour l'ensemble du territoire.

COVID-19 : les jours se suivent et se ressemblent en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dressé mardi un bilan sur l'évolution de la pandémie quasiment identique à celui de lundi. Parmi les faits saillants de ce rapport, seulement deux nouveaux cas de COVID-19 ont été découverts au cours des 24 dernières heures dans toute la région.

Jeune entrepreneur inspiré par la nature

ENVIRONNEMENT. À 14 ans, Hugo Le Grand d’Issoudun a déjà un souci environnemental très développé. Il a profité des périodes de confinement des derniers mois pour se lancer en affaires. Il conçoit, fabrique et vend des cabanes à insectes dans le but d’attirer, entre autres, des insectes pollinisateurs dans les jardins.