(Crédit photo : Courtoisie)

COMMUNAUTÉ. L’Oasis de Lotbinière a présenté, lors du conseil des maires de mai, le bilan de la troisième année de son Projet Nichoirs. Malgré les difficultés et les obstacles rencontrés pendant la dernière année en raison de la COVID-19, plus d’une centaine de nichoirs ont trouvé preneurs en 2020.

«C’est la moitié moins que ce que nous avions fait les années précédentes. Compte tenu du contexte, nous sommes très satisfaits. L’année dernière, à pareille date, nous étions dans une grosse période de confinement. […] Pour l’aspect environnemental, je suis persuadée que ça a déjà un effet bénéfique pour les hirondelles bicolores et les merlebleus de l’Est», a expliqué la directrice générale de l’Oasis, Édith Lambert.

En 2020, 100 nichoirs ont trouvé preneurs dans la MRC de Lotbinière, principalement dans les municipalités de Saint-Agapit, Saint-Antoine-de-Tilly et Saint-Flavien. Par ailleurs, 26 autres nichoirs ont été vendus à des personnes habitant à l’extérieur de la MRC.

Adaptation

La mise sur pause du Québec au printemps 2020 a obligé l’Oasis de Lotbinière à suspendre l’offre de services et de programme en présentiel. Ce n’est qu’en juin, avec de nombreuses contraintes et adaptations, que le projet nichoirs a repris son envol avec l’ensemble des participants. Il faut dire que la reprise n’a pas été évidente. Le local dans lequel les participants travaillent n’est pas très grand.

«Six personnes, à deux mètres, dans l’atelier, ça ne fonctionnait pas. Il y avait une grosse gymnastique de logistique pour s’assurer que nous allions le maintenir. Les horaires étaient plus petits qu’à l’habitude, des ajustements ont été faits pour respecter les deux mètres», a précisé Mme Lambert.

Le port du masque, le lavage des mains, les nombreuses contraintes amenées par les mesures sanitaires n’ont pas été faciles à vivre pour les participants, a ajouté Édith Lambert. «Lorsque tu passes d’un milieu d’accueil super chaleureux à un milieu où il y a plein de règles, c’est difficile. Ça l’était autant pour les eux que pour l’intervenante chargée de faire respecter les règles.»

Malgré tous ces efforts d’adaptation, le recrutement de nouveaux participants au programme d’intégration sociale n’est pas évident. Le stress provoqué par la situation ainsi que la baisse de motivation sont au nombre des facteurs qui ont poussé l’Oasis à le mettre sur pause en avril.

«Pour nous assurer que le volet des nichoirs reste vivant, nous avons fait appel à tous nos membres. Nous avons demandé à ceux qui s’ennuyaient ou qui avaient le goût de s’impliquer de venir faire des nichoirs sur une base volontaire. C’est la formule que nous avons trouvée pour maintenir la production ce printemps», a expliqué Édith Lambert.

Rappelons que le projet nichoirs fait partie du programme d’intégration sociale de l’Oasis de Lotbinière. Au cours de la dernière année, deux participants ont intégré avec succès le marché du travail se réjouit Mme Lambert.

«Lorsqu’ils ont fait ce plateau de travail là, ils sont prêts. On les a outillés à faire face à plusieurs situations. Tous ceux qu’on a vus aller sur le marché de l’emploi le maintiennent. Ça fait une différence.» D’ailleurs, certains d’entre eux n’avaient aucune expérience de travail.

 

 

 

 

Les plus lus

La maison du quai deviendra musée

PATRIMOINE. Depuis le début du 20e siècle, la petite maison du quai de Lotbinière a été au cœur de la vie de la municipalité et, avec les années, a été déplacée à plusieurs reprises. En 2020, après avoir passé plus de 50 ans au 21, chemin de la Vieille-Église, elle était menacée de démolition. Ses nouveaux propriétaires l’ont cédée à la Corporation d’aide au développement économique et familial (C...

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

SANTÉ. Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

COVID-19 : encore des données encourageantes, mais deux décès supplémentaires enregistrés dans la région

SANTÉ. Dans son plus récent bilan sur la situation, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé lundi que seulement 50 nouveaux cas de COVID-19 avaient été découverts dans la région au cours des 24 dernières heures. Toutefois, l'organisation a également indiqué que deux autres personnes demeurant en Chaudière-Appalaches ont perdu leur combat contr...

Lotbinière passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Site de vaccination temporaire à Saint-Apollinaire

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé l’ouverture d’un centre temporaire de vaccination contre la COVID-19 au 83, rue Boucher, à Saint-Apollinaire les 28, 29 et 30 mai.

COVID-19 : trois décès supplémentaires dans la région

SANTÉ. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), le nombre de nouveaux cas de COVID-19 demeure stable dans la région. Au cours des 24 dernières heures, 64 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Toutefois, le CISSS-CA a annoncé vendredi que t...

COVID-19 : situation stable dans la région

SANTÉ. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 33 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus.

La communauté au service du patrimoine

PATRIMOINE. Plusieurs citoyens de la municipalité de Lotbinière ont participé bénévolement au projet de conservation et de restauration du Calvaire Saint-Eustache. Après deux ans, le corpus et sa croix ont retrouvé leur place, le 7 mai dernier, au petit parc du 571 rang Saint-Eustache.

COVID-19 : baisse des nouveaux cas, mais hausse des hospitalisations et 3 autres décès dans la région

SANTÉ. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement 45 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Toutefois, le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 a encore augmenté et trois autres personnes demeurant dans la Chaudière-Appalac...

COVID-19 : plus de 50 % de la population régionale vaccinée

SANTÉ. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), le nombre d'hospitalisations liées à cette maladie et de nouveaux cas dans la région ont légèrement augmenté. Au cours des 24 dernières heures, 65 résidents de la Chaudière-Appalaches ont notamment appris qu'ils avaient été infectés par le coronavir...