(Crédit photo : Mélanie Labrecque)

SOCIÉTÉ. Depuis plusieurs années, les citoyens de Saint-Gilles doivent composer avec plusieurs épisodes d’eau jaune. Le problème pourra finalement devenir chose du passé avec la construction d’une usine de filtration de l’eau qui sera située à côté du puits municipal. Les travaux débuteront dans les prochains jours alors que la première pelletée de terre a eu lieu le 4 juin.

L'aménagement de l’usine nécessitera un investissement de 1,8 M$ et elle devrait être fonctionnelle à la fin de l’automne. Cependant, cela ne veut pas dire que les épisodes d’eau jaune se termineront sur le champ. «Il faudra au moins de six à huit mois avant d’avoir éliminé complètement le manganèse dans le réseau. [Lorsque l’usine sera en marche] il n’y en aura plus qui partira du puits, mais il en restera encore dans le réseau. Il disparaîtra avec le temps», a expliqué le maire de Saint-Gilles, Robert Samson.

Des subventions provenant des gouvernements du Québec et du Canada couvriront 80 % de la facture, soit plus de 1,4 M$. La Municipalité, pour sa part, injectera 360 000 $ dans l’aventure.

Rappelons que les épisodes d’eau jaune sont causés par une réaction chimique. Le chlore ajouté pour traiter l’eau du puits municipal provoque l’oxydation du manganèse qui s’y retrouve naturellement.

«Avec les années, l’eau s’est oxydée de plus en plus. Des dépôts se sont accumulés dans les conduites. Deux ou trois fois par année, le service des travaux publics fait le nettoyage pour éjecter ces matières des canalisations, mais avec l’arrivée de nouveaux propriétaires, c’est un irritant qui devenait de plus en plus grand et dont on entendait de plus en plus parler», note M. Samson.

Concrètement, le manganèse sera éliminé à la source à l’aide de filtres. Les matières seront déposées dans une fosse qui sera vidangée périodiquement.

Jusqu’à tout récemment, la construction de l’usine n’aurait pas été possible. Les critères du programme de subvention du Fonds pour l’infrastructure municipale d’eau (FIMEAU) n’étaient pas adaptés à la situation de Saint-Gilles.

«Il y avait des inquiétudes autant au niveau de la population que du gouvernement par rapport à la consommation de manganèse, notamment par les enfants. […] Depuis les deux dernières années, le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation accepte d’aider les projets qui ont l’objectif d’éliminer le manganèse à la source», a indiqué M. Samson.

Recherche d’eau potable

La saga de l’eau jaune peut remonter à l’époque où la municipalité a réalisé son projet d’aqueduc et d’égout. Les travaux se sont déroulés de 2005 à 2007.

«C’était un projet majeur pour la population puisqu’il n’y avait ni réseau ni égout. […] De plus, il y a eu toute une histoire pour y ajouter de l’eau. On a failli ne pas avoir d’eau dans le projet. En 2005, on cherchait désespérément de l’eau. Nous avons creusé sept puits avant de trouver le bon. En persistant, il est devenu productif. Pour le moment, il suffit pour alimenter la population», a rappelé Robert Samson.

Cependant, l’eau de ce puits contenait différents éléments, dont le fer et le manganèse à l’origine de la problématique.

 

 

 

Les plus lus

La maison du quai deviendra musée

PATRIMOINE. Depuis le début du 20e siècle, la petite maison du quai de Lotbinière a été au cœur de la vie de la municipalité et, avec les années, a été déplacée à plusieurs reprises. En 2020, après avoir passé plus de 50 ans au 21, chemin de la Vieille-Église, elle était menacée de démolition. Ses nouveaux propriétaires l’ont cédée à la Corporation d’aide au développement économique et familial (C...

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

SANTÉ. Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

COVID-19 : encore des données encourageantes, mais deux décès supplémentaires enregistrés dans la région

SANTÉ. Dans son plus récent bilan sur la situation, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé lundi que seulement 50 nouveaux cas de COVID-19 avaient été découverts dans la région au cours des 24 dernières heures. Toutefois, l'organisation a également indiqué que deux autres personnes demeurant en Chaudière-Appalaches ont perdu leur combat contr...

Lotbinière passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Site de vaccination temporaire à Saint-Apollinaire

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé l’ouverture d’un centre temporaire de vaccination contre la COVID-19 au 83, rue Boucher, à Saint-Apollinaire les 28, 29 et 30 mai.

COVID-19 : trois décès supplémentaires dans la région

SANTÉ. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), le nombre de nouveaux cas de COVID-19 demeure stable dans la région. Au cours des 24 dernières heures, 64 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Toutefois, le CISSS-CA a annoncé vendredi que t...

COVID-19 : situation stable dans la région

SANTÉ. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 33 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus.

La communauté au service du patrimoine

PATRIMOINE. Plusieurs citoyens de la municipalité de Lotbinière ont participé bénévolement au projet de conservation et de restauration du Calvaire Saint-Eustache. Après deux ans, le corpus et sa croix ont retrouvé leur place, le 7 mai dernier, au petit parc du 571 rang Saint-Eustache.

COVID-19 : baisse des nouveaux cas, mais hausse des hospitalisations et 3 autres décès dans la région

SANTÉ. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement 45 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Toutefois, le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 a encore augmenté et trois autres personnes demeurant dans la Chaudière-Appalac...

COVID-19 : plus de 50 % de la population régionale vaccinée

SANTÉ. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), le nombre d'hospitalisations liées à cette maladie et de nouveaux cas dans la région ont légèrement augmenté. Au cours des 24 dernières heures, 65 résidents de la Chaudière-Appalaches ont notamment appris qu'ils avaient été infectés par le coronavir...