Claudia Grenier espère que les employeurs s’ouvriront à un bassin de main-d’œuvre au grand potentiel. (Crédit photo : Courtoisie)

ÉCONOMIE. Un an après le début de la crise sanitaire, plus de 94 % des emplois perdus au Québec ont été retrouvés. Dans la région de Québec, ce chiffre grimpe même à 98 %, d’après une étude de Québec International. Ce retour du balancier ramènera avec lui la problématique de la pénurie de main-d’œuvre. Dans cette optique, l’organisme Trajectoire-emploi veut attirer l’attention des employeurs sur un bassin de main-d’œuvre sous-estimé avec la publication du livre Différents et compétents, recruter et intégrer les personnes à besoins atypiques.

«Ceux que nous voulons toucher avec le livre sont les entreprises dites régulières […] pour leur dire qu’une fois que vous faites le choix d’être inclusif, il n’est pas nécessaire de déplacer des montagnes. Ça peut très bien se faire et voici notre livre qui est un guide d’outils pour vous», a souligné l’auteure de l’ouvrage, la conseillère en orientation agapitoise Claudia Grenier.

Les personnes à besoins atypiques (PBA) ne forment pas un groupe monolithique. Pour alléger la lecture, seules les problématiques qui revenaient le plus fréquemment ont été retenues. Les PBA peuvent être analphabètes, composer avec différentes problématiques de santé mentale, avoir des troubles d’apprentissage, vivre avec un trouble du spectre de l’autisme ou des difficultés à gérer la pression et le stress.

Elles n’en sont pas moins compétentes, précise Mme Grenier, mais pour réussir cette intégration, il faut que l’employeur soit en mesure de cerner les besoins de cette personne et de prendre le temps mettre en place les outils nécessaires à son intégration. Cela peut être aussi simple que de relocaliser un poste de travail, se procurer une pièce d’équipement supplémentaire, avoir un mentorat plus important ou des outils visuels d’aide à la compréhension.

«Il suffit de s’entourer, d’aller chercher du soutien auprès des organismes d’aide à l’emploi. Il y en a partout au Québec. Il faut aller chercher cette aide et être créatif pour trouver des solutions techniques sur le plan humain.»

Mythe à déboulonner

Près des deux tiers de la clientèle de Trajectoire-emploi est composée de PBA. «Elles se font souvent rejeter parce que d’emblée, ce qu’on voit ce sont les problématiques. Ce sont des personnes qui peuvent avoir des comportements confrontant ou choquant qui ne cadrent pas nécessairement avec ce à quoi on pourrait s’attendre d’un employé», précise Mme Grenier.

Pourtant, poursuit-elle, elles ont un «super potentiel» qui est trop souvent mis de côté. Autant les travailleurs que les employeurs sont perdants dans cette situation.

«D’un côté, la personne qui perd son emploi se sent incompétente, de l’autre on a un employeur qui n’a peut-être pas pris le temps de s’assurer de répondre à ses besoins pour qu’elle soit efficace. Il a perdu son employé, du temps en recrutement et il se retrouve à la case départ. Tout ça coûte cher et personne n’est gagnant.»

 

 

Les plus lus

La MRC de Lotbinière passe au rouge foncé

SANTÉ. Le premier ministre du Québec, François Legault a annoncé, lors de son point de presse du 13 avril, que les mesures spéciales d’urgence seront prolongées jusqu’au 25 avril et s’appliqueront dorénavant à l’ensemble de la Chaudière-Appalaches y compris la MRC de Lotbinière, dès demain, à 20h.

Personne n’est invincible face à la COVID-19

SANTÉ. Les dernières semaines n’ont pas été de tout repos pour Sébastien Duclos et sa famille. Ils se remettent tous de la COVID-19 qu’ils auraient contractée, croit-il, au début du mois d’avril, peu avant Pâques. Après avoir vécu les «12 pires jours» de sa vie, il a lancé un cri du cœur sur les médias sociaux implorant ses proches de ne pas «baisser la garde» face au virus et de respecter les nor...

Des infrastructures de loisirs améliorées dans la région

SOCIÉTÉ. Quatre municipalités de la MRC de Lotbinière se partageront une somme de 475 751 $ des gouvernements fédéral et provincial pour l’aménagement de différentes infrastructures de loisirs. La députée de Lotbinière-Frontenac à l’Assemblée nationale, Isabelle Lecours, a confirmé la teneur des projets et les montants consentis par les gouvernements, le 21 avril.

La MRC de Lotbinière rend hommage à Mario Grenier

SOCIÉTÉ. Cinq jours après le décès du maire de Saint-Sylvestre, Mario Grenier, la MRC de Lotbinière a fait part de sa «profonde tristesse» face au départ de l’élu qui était impliqué en politique municipale depuis 35 ans.

COVID-19 : nouvelle baisse des nouveaux cas, mais 4 décès enregistrés en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme hier, le nombre de nouveaux cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches continue de baisser. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 115 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Cependant, la maladie continue de faucher la vie de per...

Fin des mesures d’urgence dans Lotbinière et retour au palier rouge

À partir du 10 mai, les mesures spéciales d’urgence seront levées dans la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches, sauf dans trois MRC : Beauce-Sartigan, Robert-Cliche et des Etchemins. Toutes les écoles primaires de Chaudière-Appalaches pourront rouvrir dès cette date.

COVID-19 : les nouveaux cas encore à la hausse

SANTÉ. Une nouvelle augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19 a été enregistrée dans la région, selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA). Au cours des 24 dernières heures, 169 personnes demeurant dans la Chaudière-Appalaches ont appris qu'elles avaient été infectées par le coronavirus.

Un été occupé sur les routes de la MRC

TRANSPORTS. Le gouvernement du Québec investira cet été plus de 361 M$ sur les routes de la Chaudière-Appalaches pour les deux prochaines années. C’est ce qu’a confirmé la ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, au nom du ministre des Transports, à l’occasion d’une présentation de presse tenue le 15 avril.

COVID-19 : les écoles primaires rouvriront sauf pour quelques régions en Chaudière-Appalaches

Lors d’une conférence de presse concernant la situation de la pandémie de COVID-19 au Québec, François Legault, premier ministre du Québec, a annoncé, le 27 avril, la réouverture des écoles primaires en Chaudière-Appalaches, à compter du 3 mai prochain. Cependant, les écoles primaires du Centre de services scolaires Beauce-Etchemins ainsi que les écoles primaires du Centre de services scolaires Cô...

Employer la différence

ÉCONOMIE. Un an après le début de la crise sanitaire, plus de 94 % des emplois perdus au Québec ont été retrouvés. Dans la région de Québec, ce chiffre grimpe même à 98 %, d’après une étude de Québec International. Ce retour du balancier ramènera avec lui la problématique de la pénurie de main-d’œuvre. Dans cette optique, l’organisme Trajectoire-emploi veut attirer l’attention des employeurs sur u...