(Crédit photo: Google maps)

POLITIQUE. La municipalité de Saint-Flavien veut faire la lumière sur les épisodes de poussières noires survenues dans les derniers mois sur son territoire et à Laurier-Station. Elle a fait savoir, le 11 janvier, qu’elle souhaitait la création d’un comité intersectoriel qui réunirait les différents intervenants impliqués.

«Nous voulons régler cette problématique», a indiqué le maire de Saint-Flavien, Normand Côté, lors d’une entrevue téléphonique. D’ailleurs, le premier citoyen a eu la confirmation que la municipalité allait faire partie des échanges à venir sur la problématique. Rappelons qu’en décembre plusieurs citoyens de Laurier-Station avaient manifesté leur inquiétude face à l’émission d’une poussière noire qui proviendrait d’un site d’entreposage de matières contaminées à Saint-Flavien.

Radio-Canada avait alors rapporté que l’entreprise Les Produits Minéra avait reçu deux avis de non-conformité du ministère de l’Environnement pour la production de la poussière et pour l’entreposage illégal de résidus industriels. Le propriétaire avait affirmé avoir pris les dispositions nécessaires en novembre afin d’éliminer les émissions de cette poussière.

«Je veux que tout le monde se parle en même temps, autant d’un côté que de l’autre, tout ça dans un but positif et sain.» Ainsi, le comité qui serait mis en place aurait comme mandat de faire le point sur les résultats des vérifications et des analyses réalisées par la Direction régionale de la santé publique et d’évaluer différentes solutions pour régler la problématique de façon durable.

«Toutes les solutions seront regardées, par exemple l’installation de bâches. […] Lors d’échanges avec l’entreprise nous avons abordé le fait qu’une relocalisation sur le territoire pourrait être une option qui leur permettrait de retrouver une quiétude et une pérennité. Les représentants de l’entreprise n’ont pas fermé la porte», a souligné M. Côté.

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation ainsi que le département de développement économique de la MRC de Lotbinière pourraient alors être mis à contribution pour accompagner l’entreprise dans ses démarches afin de déterminer quel serait le meilleur site et d’évaluer les coûts rattachés à pareille opération. «La volonté est de les garder chez nous», a poursuivi Normand Côté.

Du côté de Laurier-Station, lors de sa séance du 11 janvier, le conseil municipal a confirmé son implication dans le comité. «Nous allons continuer à suivre le dossier de façon très serré et voir comment nous pourrions nous sortir de cette situation», a fait savoir la mairesse de la municipalité, Pierrette Trépanier.

Le comité serait composé de représentants du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, du ministère de l’Économie et de l’Innovation, de la direction régionale de la Santé publique, du service de développement économique de la MRC de Lotbinière de même que des municipalités de Saint-Flavien et de Laurier-Station ainsi que de Les Produits Minéra.

Un risque pour la santé

En décembre, la municipalité de Laurier-Station avait rendu publique une lettre de la directrice régionale de la santé publique, Dre Liliana Romero, expliquant les résultats d’analyses réalisées pendant l’automne.

«Ils démontrent une variété de métaux présents dans les poussières. L’exposition à des poussières de façon générale peut comporter certains effets à la santé principalement à la santé des voies respiratoires (poumons). De plus, la présence de métaux au sein de ces dernières peut représenter un risque supplémentaire à la santé. Afin de mieux préciser ce risque à la santé, une étude complémentaire réalisée par la santé publique en collaboration avec MELCC sera envisagée à court terme.»

 

 

Les plus lus

COVID-19 : début de la vaccination en Chaudière-Appalaches

Le premier vaccin contre la COVID-19 dans la région de la Chaudière-Appalaches a été administré le 23 décembre au CHSLD Paul-Gilbert à Lévis. Une trentaine de résidents du CHSLD, où une éclosion est en cours, seront vaccinés aujourd’hui.

COVID-19 : encore près de 100 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Pour une deuxième journée consécutive, près de 100 nouveaux cas d'infection au coronavirus, soit 93, ont été découverts dimanche en Chaudière-Appalaches. Cependant, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie publié par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), la COVID-19 n'a pas provoqué de nouveaux décès dans la région.

COVID-19 : l’état de la situation en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données compilées au cours des dernières 24 heures concernant la COVID-19, 96 nouveaux cas infectés ont été découverts en Chaudière-Appalaches, ce 28 décembre. Depuis le 24 décembre, ce sont 343 nouveaux cas et 10 décès reliés à la maladie qui ont été constatés sur le territoire.

COVID-19 : nouveaux sommets de nouveaux cas

SANTÉ. Que ce soit en Chaudière-Appalaches ou à l'échelle de la province, les records de nouveaux cas quotidiens de COVID-19 confirmés ont été battus hier, selon les données dévoilées jeudi par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

COVID-19 : mise à jour de la situation après deux jours de relâche

En raison des jours fériés du temps des Fêtes, Québec a fait relâche de ses bilans quotidiens de la situation de la COVID-19 dans la province les 25 et 26 décembre. Ce sont 6 783 nouveaux cas qui ont été découverts entre le 24 et le 26 décembre derniers.

Services en ligne : une partie de la population laissée pour compte

SOCIÉTÉ. Depuis le mois de mars, les gouvernements, plusieurs entreprises et institutions financières ont mis en place des services en ligne afin d’éviter les contacts qui pourraient contribuer à la propagation de la COVID-19. Cependant, aussi utiles soient-ils, ils contribuent à isoler une partie plus vulnérable de la population.

COVID-19 : quatre autres résidents de la Chaudière-Appalaches succombent

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, mercredi, que quatre autres résidents de la région ont dernièrement perdu leur combat contre le coronavirus. De plus, pour une quatrième journée consécutive, près de 100 personnes demeurant en Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient contracté la COVID-19, selon le plus récent bilan du CISS...

COVID-19 : hausse importante des nouveaux cas dans la région

Selon le bilan des données des 24 dernières heures concernant la situation de la COVID-19, 178 nouveaux cas infectés au coronavirus ont été décelés en Chaudière-Appalaches et 4 nouveaux décès reliés à la maladie ont malheureusement été enregistrés, ce 5 janvier.

COVID-19 : 134 nouveaux cas découverts et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon les plus récentes données dévoilées par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 dans la province, 134 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris hier qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus. De plus, la maladie a dernièrement emporté une autre personne demeurant dans la région.

COVID-19 : 8 autres résidents de la région emportés par la maladie

SANTÉ. Selon les plus récentes données publiées par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19, huit autres résidents de la Chaudière-Appalaches ont succombé des suites d'une infection au nouveau coronavirus au cours des trois derniers jours.