Lors des Journées du patrimoine religieux, les participants pourront notamment suivre une visite guidée de l’église et du cimetière de Saint-Antoine-de-Tilly. Crédit photo : Érick Deschênes

ÉGLISE. Dans le cadre des Journées du patrimoine religieux, la paroisse Sainte-Élisabeth-de-Lotbinière ouvrira les portes de certains de ses lieux de recueillement, les 12 et 13 septembre prochains. À cette occasion, les gens de la région ainsi que les touristes pourront découvrir ou redécouvrir des temples qui ont marqué l’histoire de la MRC de Lotbinière.

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale

Les lieux choisis à Saint-Antoine-de-Tilly et à Saint-Agapit pour cette activité spéciale seront ouverts au public de 12h à 16h, les 12 et 13 septembre. À chaque endroit, des guides seront présents pour faire découvrir la richesse du patrimoine religieux de ces deux communautés. Coronavirus oblige, toutes les consignes sanitaires (désinfection des mains, distanciation sociale et port du masque) seront respectées à la lettre.

À Saint-Agapit, les visiteurs pourront redécouvrir l’église de la communauté, qui a subi une cure de jouvence au cours de l’été. En plus de travaux de peinture sur la toiture, des travaux d’urgence ont dû être menés sur l’oculus, la grande fenêtre de la façade et la maçonnerie du temple construit en 1886 (lire autre texte p.X).

«L’église de Saint-Agapit est l’une des belles églises de la région et l’une des plus grandes de Lotbinière. Lors de la visite, les gens seront à même de découvrir toutes les réparations qui ont été faites au cours des dernières semaines», a expliqué Monique Carrière, la présidente de l’assemblée de fabrique de la paroisse Sainte-Élisabeth-de-Lotbinière.

Une riche histoire à redécouvrir

À Saint-Antoine-de-Tilly, les participants des Journées du patrimoine religieux pourront visiter l’église, le cimetière et la chapelle Saint-Joseph.

«Saint-Antoine-de-Tilly est la plus vieille paroisse de Lotbinière et cela se reflète dans la richesse de son patrimoine religieux. D’ailleurs, l’église de Saint-Antoine est la plus vieille de Lotbinière. Quant au cimetière, on ne le réalise pas, mais il y a plus de monde dans le cimetière, environ 7 000 personnes y reposent, que d’habitants dans la municipalité. Lors d’un passage dans le cimetière, on peut voir toute l’histoire de la communauté et l’évolution des pratiques funéraires, avec ses croix en bois, en métal et les monuments funéraires en pierre», a souligné Mme Carrière.

Rappelons que l’église de Saint-Antoine-de-Tilly a été construite au coeur du village de 1786 à 1788. Classé immeuble patrimonial par le ministère de la Culture en 1963, le temple catholique a un décor intérieur conçu par le célèbre Thomas Baillairgé, qui a été réalisé par le menuisier et sculpteur André Paquet entre 1837 et 1840. Quatre œuvres européennes du fonds Desjardins peuvent également y être vues.

Quant à la chapelle de procession Saint-Joseph, le lieu de recueillement en bois aurait été construit en 1855. Située auparavant sur le chemin de Tilly, la chapelle a été déménagée à l’extrémité est du village, sur le site qui allait devenir l’Espace Raymond-Bergeron. En 2018 et 2019, elle a été restaurée en profondeur par des artisans locaux et des bénévoles à la suite de son déménagement dans ce parc de la municipalité.

Un prix pour un lieu historique?

D’ailleurs, ce projet pourrait bientôt recevoir un insigne honneur. Le déménagement et la restauration de la chapelle Saint-Joseph est l’un des 17 projets en lice afin d’obtenir le prix du public dans le cadre de l’édition 2020 des Prix d’excellence du Conseil du patrimoine religieux du Québec.

Jusqu’au 25 septembre, le public est invité à voter pour son projet coup de coeur en visitant le concours.patrimoine-religieux.qc.ca. Évidemment, les dirigeants de la paroisse Sainte-Élisabeth-de-Lotbinière invitent les Lotbiniérois à voter en grand nombre pour le projet de Saint-Antoine-de-Tilly.

 

 

Les plus lus

L'École de l'Épervière sera agrandie

ÉDUCATION. Lors d'une conférence de presse à Sainte-Marie le 4 septembre, la ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, a annoncé que l'École de l'Épervière de Saint-Agapit sera agrandie.

COVID-19 : ceux qui ont visité le zoo Miller le 17 août appelés à se faire tester

CORONAVIRUS. Deux personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de dix personnes. Au Québec, le dernier bilan fait état de 111 nouveaux cas.

COVID-19 : six nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), six nouveaux cas confirmés d'infection au nouveau coronavirus ont été découverts dans la région au cours des 24 dernières heures. La majorité de ces cas sont concentrés dans les MRC de Beauce-Sartigan (région de Saint-Georges) et des Appalaches (région de Thetford Mines).

COVID-19 : neuf nouveaux cas découverts dans la région pendant la fin de semaine

Depuis vendredi dernier, neuf nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches par les autorités sanitaires.

Traverser la Mongolie à dos de cheval

AVENTURE. Noémie Plante-Nappert vivra en 2022 une expérience que peu de Québécois auront la chance de vivre dans leur vie. La jeune femme originaire de Saint-Patrice-de-Beaurivage s’envolera alors pour la Mongolie où elle prendra part à la randonnée de charité Blue Wolf Totem, un périple de plus de 3 600 kilomètres.

COVID-19 : 18 nouveaux cas en 24 heures

SANTÉ. Au cours des 24 dernières heures, le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé 18 nouveaux cas de COVID-19 sur le territoire.

COVID-19 : 33 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La montée des cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. La région a dépassé hier la barre psychologique des 1 000 cas, avec 1 003 cas confirmés depuis mars. Aujourd’hui, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a comptabilisé 33 cas supplémentaires, pour 1 036 cas confirmés dans la région.

COVID-19 : quatre nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

CORONAVIRUS. Dans son plus récent bilan régional publié mardi, le Centre de services intégrés de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé que quatre nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été découverts dans la région au cours des 24 dernières heures.

La piste de la discorde

SOCIÉTÉ. La légitimité de l’aménagement d’une piste de course en terre battue au Circuit Sainte-Croix Riverside Speedway au début du mois est au cœur d’un débat entre les exploitants de la piste de course et la municipalité. Le 10 septembre dernier, la Ville a mis en demeure les gestionnaires, estimant que les travaux réalisés par l’entreprise n’ont pas respecté le permis accordé une semaine aupar...

COVID-19 : 50 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Au cours des 24 dernières heures, 50 nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus ont été découverts en Chaudière-Appalaches, selon le plus récent bilan régional du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).