Crédit photo : Courtoisie

SOCIÉTÉ. À 61 ans, Claudette Simoneau, a répondu à l’appel lancé par le premier ministre du Québec, François Legault. En juin dernier, elle est retournée sur les bancs d’école, à l’instar de plus de 9 000 autres Québécois, et a commencé la formation accélérée pour devenir préposé aux bénéficiaires. Depuis plus de quatre semaines, elle partage son temps entre des cours à distance et son stage au CHSLD de Saint-Flavien et elle ne regrette pas du tout sa décision.

Compte tenu de son âge, est-ce que la sexagénaire entretient des craintes face à son choix de carrière? «Pas du tout», a-t-elle affirmé avec aplomb. Rappelons que les risques de complication liés à la COVID-19 augmentent avec l’âge. «Quand je me suis inscrite, je n’ai pas regardé l’âge que j’avais, mais si j’étais capable de le faire. […] Les règles de sécurité sont toujours de mise à l’école. […] Je n’ai pas de problème de santé, ça facilite le tout. Je ne crois pas que je suis à risque. Je respecte les consignes du gouvernement», a-t-elle philosophé.

Jusqu’à présent, le CHSLD de Saint-Flavien a été épargné par la COVID-19. Depuis le début de la pandémie, on n’y a pas signalé d’éclosion, ce qui rend le milieu de travail plus sécuritaire.

Faire œuvre utile

Depuis le commencement de son stage, Claudette Simoneau a eu l’occasion de tisser des liens avec les résidents de l’établissement. Le contact humain avec eux est ce qu’elle apprécie le plus depuis le début de sa formation sur le terrain. «On construit une relation de confiance avec eux. C’est très important. Certains m’ont reconnu et étaient contents de me voir. […] Aider les autres, ça nous valorise et nous fait du bien.»

Chaque jour, elle accompagne un préposé aux bénéficiaires dans ses tâches quotidiennes. Elle observe, apprend et reproduit les gestes qu’elle devra bientôt refaire seule. «Il nous donne des méthodes. Ça va de mieux en mieux. Au début, c’était difficile parce qu’on veut être bon tout de suite. […] J'ai l'intention de profiter de chaque journée pour pratiquer. Quand je serai seule, il faudra que je sois opérationnelle et fonctionnelle.»

Parallèlement à son stage, Mme Simoneau poursuit sa formation théorique. Elle ne se présente pas en classe, mais reçoit les enseignements par la plateforme Zoom. Elle voit en cette façon de faire une occasion de réduire significativement les risques de contamination puisque les élèves de son groupe ne se côtoient pas physiquement.

Une aide bienvenue

Le CHSLD de Saint-Flavien accueille six stagiaires du programme de formation accélérée. Leur venue est vue d’un bon œil explique le chef de service aux CHSLD de Saint-Flavien et de Saint-Sylvestre, Keven Grenier.

«Nous sommes très heureux d’avoir du nouveau monde. Ce sont des gens, qui pour la majorité, ont un vécu, d’autres expériences et connaissances. Ils peuvent nous amener de nouvelles façons de voir la vie et le travail. Même si leur arrivée a demandé une certaine adaptation, elle donne de l’espoir aux équipes. Elles savent qu’elles auront une relève. […] Jusqu’à maintenant, on est super content.»

Ce dernier souligne également qu’ils bénéficient de tout le soutien et l’encadrement nécessaire pour bien intégrer et accueillir les stagiaires.

Nouvelle carrière

Claudette Simoneau a consacré une partie de sa vie aux plus jeunes de la société. Elle s’occupait d’un service de garde à domicile. Il y a un peu plus d’un an, la dame qui habite à Sainte-Croix a décidé de réorienter sa carrière et de se tourner vers les aînés.

Avant de commencer ses cours, elle travaillait déjà au CHSLD de Saint-Flavien comme aide de service. Les commentaires et les encouragements de ses collègues l’ont poussée à se renseigner sur la formation menant au poste de préposé aux bénéficiaires. Toutefois, l’obtention du diplôme d’études professionnelles demande un engagement de 10 mois à raison de 30 heures par semaine.

«Ça m’avait découragée de le faire. Je n’étais pas prête à y consacrer autant de temps, mais quand M. Legault a annoncé cette formation, c’était le bon moment et j’ai donné mon nom. […] C’est un agréable changement. J’étais vraiment fière et reconnaissante d’avoir été acceptée.»

En Chaudière-Appalaches, le Centre intégré de santé et de services sociaux a confirmé qu’au début du mois d’août, 254 futurs préposés aux bénéficiaires ont commencé leur stage dans une résidence pour aînés. Au Québec, ils sont un peu plus de 8 000 personnes sur les 9 000 qui avaient débuté la formation, à avoir entrepris leur stage. D’ici le mois de septembre, ceux qui auront complété et réussi la formation auront accès à un emploi à temps plein en CHSLD.

Les plus lus

Le versement des 600 $ promis commencera bientôt

SOCIÉTÉ. L’aide financière promise par le gouvernement du Québec pour faire face à l’inflation sera versée aux Québécois d’ici le début du mois de décembre. Revenu Québec a confirmé, le 25 novembre, que la distribution du montant allant de 400 $ à 600 $ commencera sous peu.

Encore un honneur pour Karl Breu et Theres Fuchs

AGRICULTURE. Le 9 novembre dernier, Agropur, a remis le titre de Championne régionale du Club de l’Excellence en matière de qualité du lait à Karl Breu et Theres Fuchs de Lotbinière.

Problèmes sur des passages à niveau : Joly demande au CN de se pencher sur la problématique

SÉCURITÉ. Devant plusieurs plaintes de ses concitoyens, la Municipalité de Saint-Janvier-de-Joly a amorcé des démarches auprès du Canadien National (CN) afin que l’entreprise effectue des travaux correctifs sur des passages à niveau situés sur les terrains de Jolyens.

Saint-Antoine : suivi des progrès dans le dossier de l’eau potable

ENVIRONNEMENT. Si tout se passe comme prévu, les citoyens de Saint-Antoine-de-Tilly pourraient voir finalement s’achever la saga entourant l’eau potable et le traitement des eaux usées d’ici la fin de la décennie. Dans le cadre de l’initiative Octobre on jase, le conseil municipal a fait le point avec la population le 26 octobre dernier.

PREM 2023 : 24 nouveaux médecins de famille en Chaudière-Appalaches 

SANTÉ. C’est en septembre dernier que le ministère de la Santé et des Services sociaux dévoilait les plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM) pour la prochaine année. En Chaudière-Appalaches, ce sont 24 nouveaux médecins de famille, dont 16 nouveaux facturants et 8 déjà en pratique, qui viendront prêter main-forte au système de santé régional. 

Investissement Québec fière de son appui à l’économie sociale

ENTREPRENEURIAT COLLECTIF. À l’occasion du mois de novembre, mois de l’économie sociale, Investissement Québec a dressé un bilan positif de son appui aux coopératives et autres entreprises d’économie sociale de Chaudière-Appalaches le 9 novembre.

La nouvelle section de l’École des Sentiers inaugurée

ÉDUCATION. C’est en compagnie des artisans derrière le projet et d’élèves de la nouvelle école primaire de Saint-Apollinaire que représentantes de l’École des Sentiers et du Centre de services scolaire des Navigateurs (CCSDN), la députée de Lotbinière-Frontenac et adjointe parlementaire du ministre de l’Éducation, Isabelle Lecours, et le maire de Saint-Apollinaire, Jonathan Moreau, ont souligné la...

Éclipse totale lunaire tôt demain matin

ASTRONOMIE. Dans la nuit du 7 au 8 novembre, les résidents du Québec pourront voir une éclipse totale de la lune.

Une étudiante de Lotbinière reçoit une bourse de la Fondation Audrey Lehoux

SOCIÉTÉ. Le 29 octobre dernier, la Fondation Audrey Lehoux a procédé à sa 22e remise des bourses de reconnaissance à des diplômés en études agroalimentaires de l'année précédente. Parmi les lauréats de l’une des 33 bourses totalisant 20 000 $, on retrouve une diplômée de Lotbinière.

Nez rouge lance ses opérations dans Lotbinière

COMMUNAUTÉ. L’Opération Nez rouge (ONR) de Lotbinière lance ses activités. Les services de raccompagnements seront offerts à la population de la MRC de Lotbinière les vendredis et samedis soir du 25 novembre au 17 décembre.