(Crédit photo: Archives)

TOURISME. La MRC de Lotbinière souhaite développer, d’ici mars 2021, des circuits patrimoniaux qui mettront en valeur les différents attraits du territoire. Pour orienter son travail des mois à venir, elle se basera sur les observations et les commentaires d’une centaine de citoyens de la MRC qui prendront part à une expérience pilote, le 26 septembre prochain.

Les volontaires qui participeront au projet pilote Nous sommes Lotbinière seront appelés à choisir l’un des deux circuits thématiques : la Voie lactée (industrie laitière) ou Le Grand bec sucré (miel et sirop d’érable). Chacun leur proposera une vingtaine de sites d’intérêt agricole, agroalimentaire, paysager et historique. Ils devront composer un itinéraire à partir de ces suggestions; le nombre d’attraits étant trop important pour une seule journée de découverte.

Par la suite, en réalisant leur parcours, ils devront évaluer les outils mis à leur disposition. À la fin de la journée, ils pourront partager leurs impressions sur l’expérience. «Nous voulons savoir comment ils ont trouvé les parcours. Est-ce qu’il y a des informations qu’ils auraient aimé retrouver et qu’ils n’ont pas eu l’occasion d’avoir ? Quelles étaient les informations les plus demandées», a indiqué la responsable du projet à la MRC de Lotbinière, Pascale Lemay.

Au moment d’écrire ces lignes, 36 personnes s’étaient déjà inscrites. «Nous sommes vraiment contents. Je pense que nous n’aurons pas de difficultés à recruter les 100 participants. Les gens sont fiers de prendre part au projet», a-t-elle ajouté.

Un portrait régional

Par la suite, le projet pilote servira de base au développement de cinq circuits qui couvriront l’ensemble de la MRC de Lotbinière et qui se miseront sur les forces du territoire. Ils pourront être réalisés de façon autonome, mais permettront aussi des excursions guidées

«Le projet pilote est l’essence même du projet. On planche sur les savoir-faire agraires ancestraux. À cela se greffent le patrimoine bâti et les paysages. On en fait un projet qui travaillera en synergie avec tous les domaines du secteur. On y ajoutera des attraits touristiques et culturels», a précisé Mme Lemay.

Avec ce projet, la MRC cherche à promouvoir le territoire, faire connaître les entrepreneurs agroalimentaires et les produits locaux; les personnes engagées dans les projets culturels, sociaux, historiques, environnementaux et touristiques et favoriser les retombées économiques.

De plus, il permettra de resserrer les liens entre les acteurs socio-économiques du territoire; offrir aux résidents du territoire et aux visiteurs des occasions de découvrir et d’apprendre et de faire de chaque résident de Lotbinière un ambassadeur pour la région.

Pour réaliser l’ensemble du projet, dont le plan de mise en œuvre s’échelonne sur trois ans, la MRC de Lotbinière a bénéficié d’une subvention de 121 589 $ du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation par le programme Territoires : Priorités bioalimentaires.

Ceux qui souhaitent participer doivent habiter la MRC de Lotbinière et s’inscrire auprès de Pascale Lemay, à la MRC de Lotbinière.

 

Les plus lus

COVID-19 : deux nouveaux cas à Lévis

SANTÉ. Dans son bilan régional publié vendredi, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé que deux nouveaux d'infection au coronavirus ont récemment été découverts dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

SANTÉ. Au cours des 24 dernières heures, un nouveau cas d'infection au coronavirus a été découvert en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis. C'est ce qu'on peut lire dans le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) sur l'épidémie de COVID-19, publié mardi.

L'École de l'Épervière sera agrandie

ÉDUCATION. Lors d'une conférence de presse à Sainte-Marie le 4 septembre, la ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, a annoncé que l'École de l'Épervière de Saint-Agapit sera agrandie.

COVID-19 : ceux qui ont visité le zoo Miller le 17 août appelés à se faire tester

CORONAVIRUS. Deux personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de dix personnes. Au Québec, le dernier bilan fait état de 111 nouveaux cas.

Future «ange gardienne» à 61 ans

SOCIÉTÉ. À 61 ans, Claudette Simoneau, a répondu à l’appel lancé par le premier ministre du Québec, François Legault. En juin dernier, elle est retournée sur les bancs d’école, à l’instar de plus de 9 000 autres Québécois, et a commencé la formation accélérée pour devenir préposé aux bénéficiaires. Depuis plus de quatre semaines, elle partage son temps entre des cours à distance et son stage au CH...

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

SANTÉ. Après une accalmie de quelques jours, un nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus a été découvert en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : six nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), six nouveaux cas confirmés d'infection au nouveau coronavirus ont été découverts dans la région au cours des 24 dernières heures. La majorité de ces cas sont concentrés dans les MRC de Beauce-Sartigan (région de Saint-Georges) et des Appalaches (région de Thetford Mines).

COVID-19 : neuf nouveaux cas découverts dans la région pendant la fin de semaine

Depuis vendredi dernier, neuf nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches par les autorités sanitaires.

Traverser la Mongolie à dos de cheval

AVENTURE. Noémie Plante-Nappert vivra en 2022 une expérience que peu de Québécois auront la chance de vivre dans leur vie. La jeune femme originaire de Saint-Patrice-de-Beaurivage s’envolera alors pour la Mongolie où elle prendra part à la randonnée de charité Blue Wolf Totem, un périple de plus de 3 600 kilomètres.

COVID-19 : quatre nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

CORONAVIRUS. Dans son plus récent bilan régional publié mardi, le Centre de services intégrés de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé que quatre nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été découverts dans la région au cours des 24 dernières heures.