(Crédit photo: Archives)

AGRICULTURE. Présentes en commission parlementaire le 5 février, la Fédération des municipalités du Québec (FQM) et l’Union des municipalités du Québec (UMQ) ont signifié leur désaccord face au projet de loi 48.

Le projet de loi 48 vise à contrôler le coût de la taxe foncière agricole et simplifier l’accès au crédit de taxes foncières agricole. Sa mise en place permettrait de plafonner les valeurs imposables des terres agricoles. C’est ce que dénoncent les deux organisations.

Déjà, le 8 janvier dernier, le conseil des maires de la MRC de Lotbinière s’était positionné contre la réforme proposée dans sa forme actuelle. Les élus avaient demandé à pouvoir s’assoir à la même table que le gouvernement et les producteurs agricoles afin de revoir les façons de faire.

La FQM estime pour sa part qu’il s’agit d’une atteinte aux principes régissant la gestion des gouvernements de proximité, que cette réforme est inadaptée et n’amènerait aucune avancée significative. De surcroît, ce plafonnement des valeurs imposables causerait un manque à gagner important (de 3M$ à 5M$ par année) dans les poches des municipalités qui serait récupéré sur le dos des contribuables par des augmentations de taxes.

«Bien que nous sommes conscients de la nécessité de trouver des solutions pour pérenniser et développer l’agriculture au Québec, la FQM, à titre de porte-parole des régions, ne peut appuyer un projet de loi qui ne respecte pas ces principes. […] L’agriculture québécoise est une activité essentielle au développement des régions, à l’occupation dynamique et à la vitalité du territoire. Toutefois, le soutien à l’agriculture doit relever du gouvernement du Québec et non des communautés locales», a soutenu le président de la FQM, maire de Sainte-Catherine-de-Hatley et préfet de la MRC de Memphrémagog, Jacques Demers.

Même son de cloche du côté de l’UMQ qui estime qu’il s’agit d’un empiètement dans la fiscalité municipale et que la réforme provoquerait, entre autres, une hausse du compte de taxes allant jusqu’au double pour certaines propriétés résidentielles.

Propositions

Dans la présentation, l’UMQ y est allé de certaines propositions au gouvernement afin de bonifier le projet de loi.

Elle propose de maintenir et d’élargir les conditions d’écoconditionnalité pour l’admissibilité au Programme de crédit de taxes foncières agricoles et de surtaxer les terres maintenues intentionnellement en friche.

Les plus lus

COVID-19 : deux nouveaux cas à Lévis

SANTÉ. Dans son bilan régional publié vendredi, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé que deux nouveaux d'infection au coronavirus ont récemment été découverts dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

SANTÉ. Au cours des 24 dernières heures, un nouveau cas d'infection au coronavirus a été découvert en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis. C'est ce qu'on peut lire dans le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) sur l'épidémie de COVID-19, publié mardi.

L'École de l'Épervière sera agrandie

ÉDUCATION. Lors d'une conférence de presse à Sainte-Marie le 4 septembre, la ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, a annoncé que l'École de l'Épervière de Saint-Agapit sera agrandie.

COVID-19 : ceux qui ont visité le zoo Miller le 17 août appelés à se faire tester

CORONAVIRUS. Deux personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de dix personnes. Au Québec, le dernier bilan fait état de 111 nouveaux cas.

Future «ange gardienne» à 61 ans

SOCIÉTÉ. À 61 ans, Claudette Simoneau, a répondu à l’appel lancé par le premier ministre du Québec, François Legault. En juin dernier, elle est retournée sur les bancs d’école, à l’instar de plus de 9 000 autres Québécois, et a commencé la formation accélérée pour devenir préposé aux bénéficiaires. Depuis plus de quatre semaines, elle partage son temps entre des cours à distance et son stage au CH...

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

SANTÉ. Après une accalmie de quelques jours, un nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus a été découvert en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : six nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), six nouveaux cas confirmés d'infection au nouveau coronavirus ont été découverts dans la région au cours des 24 dernières heures. La majorité de ces cas sont concentrés dans les MRC de Beauce-Sartigan (région de Saint-Georges) et des Appalaches (région de Thetford Mines).

COVID-19 : neuf nouveaux cas découverts dans la région pendant la fin de semaine

Depuis vendredi dernier, neuf nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches par les autorités sanitaires.

COVID-19 : plus que neuf cas actifs en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Grâce à deux nouvelles guérisons, il n'y a désormais que neuf cas actifs d'infection à la COVID-19, selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

Traverser la Mongolie à dos de cheval

AVENTURE. Noémie Plante-Nappert vivra en 2022 une expérience que peu de Québécois auront la chance de vivre dans leur vie. La jeune femme originaire de Saint-Patrice-de-Beaurivage s’envolera alors pour la Mongolie où elle prendra part à la randonnée de charité Blue Wolf Totem, un périple de plus de 3 600 kilomètres.