(Crédit photo: Archives)

AGRICULTURE. Présentes en commission parlementaire le 5 février, la Fédération des municipalités du Québec (FQM) et l’Union des municipalités du Québec (UMQ) ont signifié leur désaccord face au projet de loi 48.

Le projet de loi 48 vise à contrôler le coût de la taxe foncière agricole et simplifier l’accès au crédit de taxes foncières agricole. Sa mise en place permettrait de plafonner les valeurs imposables des terres agricoles. C’est ce que dénoncent les deux organisations.

Déjà, le 8 janvier dernier, le conseil des maires de la MRC de Lotbinière s’était positionné contre la réforme proposée dans sa forme actuelle. Les élus avaient demandé à pouvoir s’assoir à la même table que le gouvernement et les producteurs agricoles afin de revoir les façons de faire.

La FQM estime pour sa part qu’il s’agit d’une atteinte aux principes régissant la gestion des gouvernements de proximité, que cette réforme est inadaptée et n’amènerait aucune avancée significative. De surcroît, ce plafonnement des valeurs imposables causerait un manque à gagner important (de 3M$ à 5M$ par année) dans les poches des municipalités qui serait récupéré sur le dos des contribuables par des augmentations de taxes.

«Bien que nous sommes conscients de la nécessité de trouver des solutions pour pérenniser et développer l’agriculture au Québec, la FQM, à titre de porte-parole des régions, ne peut appuyer un projet de loi qui ne respecte pas ces principes. […] L’agriculture québécoise est une activité essentielle au développement des régions, à l’occupation dynamique et à la vitalité du territoire. Toutefois, le soutien à l’agriculture doit relever du gouvernement du Québec et non des communautés locales», a soutenu le président de la FQM, maire de Sainte-Catherine-de-Hatley et préfet de la MRC de Memphrémagog, Jacques Demers.

Même son de cloche du côté de l’UMQ qui estime qu’il s’agit d’un empiètement dans la fiscalité municipale et que la réforme provoquerait, entre autres, une hausse du compte de taxes allant jusqu’au double pour certaines propriétés résidentielles.

Propositions

Dans la présentation, l’UMQ y est allé de certaines propositions au gouvernement afin de bonifier le projet de loi.

Elle propose de maintenir et d’élargir les conditions d’écoconditionnalité pour l’admissibilité au Programme de crédit de taxes foncières agricoles et de surtaxer les terres maintenues intentionnellement en friche.

Les plus lus

La relève agricole récompensée au gala de LARACA

AGRICULTURE. Trois entreprises agricoles de la MRC et Lotbinière et leurs propriétaires ont été récompensés lors de la septième Soirée hommage de la Relève agricole de la Chaudière-Appalaches (LARACA). L’événement qui a réuni plus de 160 personnes a eu lieu le 1er février, à Saint-Bernard.

Projet de patinoire couverte à Saint-Apollinaire

LOISIRS. Afin de prolonger la saison de patinage, la Municipalité de Saint-Apollinaire souhaite se doter d’une patinoire extérieure couverte. Le projet, qui pour l’instant est estimé à plus ou moins 3 M$, pourrait voir le jour en 2021.

Saint-Narcisse prépare son 150e anniversaire

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Narcisse-de-Beaurivage travaille sur les célébrations entourant son 150e anniversaire. Un comité a été mis sur pied le 29 janvier dernier pour élaborer sur les festivités qui se dérouleront en 2022.

Une fleuriste pas comme les autres

ARTISANAT. Constatant que la beauté des arrangements floraux est toujours éphémère, l’Issoudunoise Amélie Saucier souhaitait plutôt les voir durer dans le temps. C’est ainsi qu’elle a décidé d’utiliser le papier afin de créer de toute pièce des fleurs qui ne faneront jamais.

Une aide pour le transport collectif en région

TRANSPORTS. Le gouvernement a confirmé, le 3 février, qu’il bonifiait son Programme d’aide au développement du transport collectif dans toutes les régions du Québec. Le programme bénéficiera d’une enveloppe globale de 513,8 M$ répartie sur deux ans.

Maladie du coeur: une seconde chance

SOCIÉTÉ. Enceinte pour la première fois à 31 ans, l’Apollinairoise Nancy Côté, sentait que quelque chose n’allait pas bien. Active et en santé, elle a vu sa condition physique se détériorer pendant les derniers mois de sa grossesse. Ce que les médecins interprétaient comme des symptômes normaux liés à son état étaient en réalité la sonnette d’alarme de quelque chose de beaucoup plus grave. Son cœu...

De l’aide pour les proches aidants

SOCIÉTÉ. La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a confirmé, le 7 février dernier, que 545 000$ seraient investis en Chaudière-Appalaches pour améliorer les services offerts directement aux proches aidants.

Les glissades de Saint-Sylvestre de retour

FAMILLE. Pour une 13e année, les amateurs de glisse sont conviés à Saint-Sylvestre les 7, 8 et 9 février, près de l’église, au bout de la rue Delisle. La municipalité, le Club Lions de Saint-Sylvestre ainsi que la Corporation D.É.F.I. accueilleront les amateurs de sensations fortes dans le cadre des traditionnelles Glissades familiales de Saint-Sylvestre.

Des bornes de recharge performantes

TRANSPORTS. Hydro-Québec a dévoilé, le 3 février, les statistiques d’utilisation de ses bornes de recharge pour véhicules électriques. Deux des installations les plus fréquentées se retrouvent même dans la MRC de Lotbinière, à Saint-Apollinaire et à Laurier-Station.

Saint-Patrice prépare les fêtes de son 150e anniversaire

SOCIÉTÉ. Ce sont 55 citoyens de Saint-Patrice-de-Beaurivage qui se sont réunis, le 4 février, à la salle communautaire de la municipalité pour assister à la soirée d’information sur les fêtes du 150e anniversaire de la municipalité. Saint-Patrice-de-Beaurivage célèbrera les 150 ans de sa fondation en 2021.