Gilles Boisvert, Hélène Caron et Jean-Louis Lessard ont travaillé à la concrétisation du projet. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

PATRIMOINE. La Société du patrimoine de Saint-Antoine-de-Tilly a procédé au lancement, le 1er décembre, d’un ouvrage retraçant l’histoire de l’ancienne Seigneurie de Tilly.

L’histoire de la Seigneurie de Tilly, écrit par Julie Noël de Tilly, petite-fille du dernier seigneur de Tilly, avait été publiée une première fois en 1941 et tirée à une poignée de copies artisanales. Aujourd’hui, il n’existerait qu’un seul exemplaire de l’œuvre originale ainsi que quelques photocopies.

Souhaitant que le travail de Julie Noël de Tilly ne tombe pas dans l’oubli, la Société du patrimoine de Saint-Antoine-de-Tilly a décidé de le rééditer.

«C’est un document extraordinaire pour Saint-Antoine-de-Tilly. C’est l’histoire de notre paroisse et de ses débuts. Nous sommes très chanceux d’avoir ça. Il n’y en a pas beaucoup qui peuvent se vanter d’avoir des documents comme ceux-ci», a indiqué Jean-Louis Lessard, l’un des membres de la Société qui a contribué à la réédition du recueil.

Divisé en deux sections on y retrouve d’abord l’histoire de la seigneurie, à travers celles des trois grandes familles qui l’ont possédée de sa fondation, en 1672, jusqu’à l’abolition du régime seigneurial, en 1854. Elle est passée entre les mains des De Villieu, Le Gardeur de Tilly et Noël.

«Dans la deuxième partie, ce sont des documents juridiques : des inventaires, des legs, des donations, des testaments, des ventes. Parfois, c’est écrit en ancien français et Julie Noël de Tilly en a fait la transcription. On a respecté son travail et nous ne sommes pas retournés dans les documents originaux», a ajouté M. Lessard.

Travail de moine

La réalisation du recueil a nécessité un effort «colossal», a simplement décrit le président de la Société du patrimoine, Gilles Boisvert. Il aura fallu un an afin de mener ce projet à bien.

Jean-Louis Lessard raconte qu’au départ, ils ont travaillé à partir d’une photocopie. «On ne savait pas que l’original existait. On l’a appris tardivement et heureusement. Dans les photocopies, les images étaient devenues illisibles», a-t-il relevé.

Les interventions sur le manuscrit de l’auteure ont été minimales, a-t-il précisé, afin de respecter le travail qu’elle a réalisé. «Nous nous sommes quand même permis une liberté, celle d’ajouter cinq ou six photos disponibles à la Bibliothèque nationale ou au Petit Séminaire de Québec. […] on a aussi retouché la typographie et la mise en page.»

A également suivi un long travail de correction. La numérisation du livre a engendré un nombre important de coquilles. Jean-Louis Lessard et Hélène Caron ont donc révisé les textes de façon minutieuse pour s’assurer de toutes les retirer.

Cent copies de L’histoire de la Seigneurie de Tilly ont été imprimées, déjà plus de la moitié ont trouvé preneur. La Société pense à une réimpression. Des exemplaires sont disponibles au bureau municipal.

 

 

 

 

Les plus lus

Un prof pas comme les autres

ÉDUCATION. Enseignant en sciences à l’École secondaire Beaurivage de Saint-Agapit depuis 15 ans, Steve Julien a vu son approche pédagogique être saluée par un prix national il y a quelques mois. Le professeur qui cumule 25 ans d’expérience a en effet reçu le Prix du premier ministre du Canada pour l’excellence dans l’enseignement des sciences, à la technologie, à l’ingénierie et aux mathématiques ...

Beaurivage remonte au palmarès des écoles secondaires

ÉDUCATION. L’École Beaurivage de Saint-Agapit a repris sa place dans le top cinq régional du Palmarès des écoles secondaires de l’Institut Fraser, publié le 26 octobre. Quant à l’École Pamphile-Le May, elle dégringole du 5e au 12e rang régional. L’École Beaurivage est remontée au palmarès des écoles secondaires. (Crédit photo : Archives)

L’histoire de la Seigneurie de Tilly racontée

PATRIMOINE. La Société du patrimoine de Saint-Antoine-de-Tilly a procédé au lancement, le 1er décembre, d’un ouvrage retraçant l’histoire de l’ancienne Seigneurie de Tilly.

Saint-Apollinaire a payé pour sécuriser l’intersection 273 et rue des Vignes

TRANSPORTS. Afin de sécuriser l’intersection de la route 273 avec la rue des Vignes, la municipalité de Saint-Apollinaire a injecté 800 000 $ pour l’implantation de feux de circulation et d’une piste multifonctionnelle. Une dépense que la municipalité a assumée seule, bien que la route 273 soit sous la responsabilité du ministère des Transports du Québec (MTQ).

La CSDN veut une gouvernance scolaire «durable, positive et bienveillante»

La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a présenté, le 5 novembre à l’Assemblée nationale, son mémoire portant sur le projet d’abolition des commissions scolaires francophones devant la commission parlementaire de la culture et de l’éducation. L’une des rares commissions scolaires ne s’y opposant pas, la CSDN a alors proposé certaines modifications pour bonifier le projet de loi 40.

Cétal inaugure sa nouvelle usine

SOCIÉTÉ. L’entreprise Cétal de Laurier-Station a inauguré officiellement ses nouveaux locaux de la rue Olivier le 22 novembre dernier. L’édifice érigé au coût de 4,6 M$ a permis à la compagnie de regrouper l’ensemble de ses activités en un seul et même endroit.

Isabelle Charest n’a jamais abandonné

PORTRAIT. La vie de l’Apollinairoise Isabelle Charest a basculé le 8 mai 2003. La voiture dans laquelle elle prenait place a percuté de plein fouet un orignal. Le face à face avec l’animal aurait dû lui coûter la vie. Miraculeusement, elle s’en est sortie. Malgré la douleur et les épreuves qu’elle a traversées et traverse encore, elle s’est reconstruite et n’a jamais baissé les bras. Le 10 décembr...

L’École des Sentiers officiellement inaugurée

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a procédé, le 19 novembre dernier, à l’inauguration officielle de l’École des Sentiers de Saint-Apollinaire. La nouvelle école primaire, la deuxième de la municipalité, a été construite au coût de 12,4 M$ et accueille 210 élèves de la maternelle à la cinquième année.

Des ambulances informatisées

SANTÉ. Toutes les ambulances de la Chaudière-Appalaches sont maintenant équipées d’appareils informatiques : cellulaires et tablettes afin d’améliorer le temps de réponse aux appels d’urgence. Cette nouvelle technologie, qui a nécessité un investissement de 850 000 $, a été présentée par le Centre intégré de Santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches, le 4 décembre.

Découvrir la formation professionnelle en s’amusant

ÉDUCATION. 1 600 élèves de toutes les écoles secondaires de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), principalement de secondaire 1, vivront une expérience hors de l’ordinaire les 4 et 5 décembre prochains aux centres de formation professionnelle (CFP) Gabriel-Rousseau et de Lévis. Dans le cadre de la première édition du Défi des recrues à la CSDN, ces derniers rivaliseront amicalement entre...