Lors du Défi des recrues, de jeunes élèves du secondaire peuvent découvrir les métiers qu’exercent les diplômés des centres de formation professionnelle. CRÉDIT : COMPÉTENCES QUÉBEC

ÉDUCATION. 1 600 élèves de toutes les écoles secondaires de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), principalement de secondaire 1, vivront une expérience hors de l’ordinaire les 4 et 5 décembre prochains aux centres de formation professionnelle (CFP) Gabriel-Rousseau et de Lévis. Dans le cadre de la première édition du Défi des recrues à la CSDN, ces derniers rivaliseront amicalement entre eux tout en découvrant plusieurs des formations offertes par des CFP de la région.

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale

«À la CSDN, on veut que les jeunes aient un contact régulier avec la formation professionnelle tout le long de leur cheminement au secondaire. C’est dans le but de démystifier autant que faire se peut les programmes de la formation professionnelle et que les élèves connaissent l’offre et ce qu’on peut leur offrir, s’ils envisagent cette voie. Le Défi des recrues s’inscrit dans cette vision», a d’emblée expliqué Daniel-Étienne Vachon, directeur du Centre de formation en mécanique de véhicule lourd (CFMVL) et l’un des membres du comité organisateur, sur l’origine de l’événement.

Rappelons que fondé par la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin, le Défi des recrues est maintenant une série d’activités se déroulant partout en province propulsée par Compétences Québec. Cette organisation a pour mission de promouvoir les métiers et les programmes de formation professionnelle et technique.

Concrètement, les jeunes élèves de la province peuvent découvrir ces métiers et les programmes de formation professionnelle en jouant. À la CSDN, les 1 600 élèves participants seront divisés en 236 équipes. Chaque groupe affrontera un groupe d’un autre établissement lors de 6 de la vingtaine d’épreuves concoctées par les organisateurs.

À cette occasion, les équipes devront, par exemple, traire une vache, piloter une mini-pelle téléguidée selon certaines consignes ou installer un petit réseau électrique, sous la supervision d’enseignants et d’élèves de centres de formation professionnelle. À l’issue des deux journées du Défi des recrues, une école sera couronnée gagnante pour la réussite des épreuves et une autre pour la qualité de l’esprit d’équipe.

Une voie à promouvoir

Déjà convaincue des effets positifs que le Défi des recrues aura au sein de son organisation, la CSDN souhaite déjà que l’activité revienne sur une base annuelle. L’événement s’inscrit également dans une réflexion initiée au sein de la CSDN «afin de davantage positionner la formation professionnelle».

«Présentement, nous avons beaucoup d’employeurs qui cognent à notre porte parce qu’ils ont des besoins criants. Dans le cadre de sa mission, notre organisation ne peut pas rester insensible à cet appel. On le constate, il y a encore des préjugés qui existent face à la formation professionnelle. Par cette réflexion, nous voulons avoir un plan d’action pour pouvoir joindre la population ainsi que les élèves et les employés de la CSDN pour graduellement les sensibiliser davantage aux possibilités offertes par la formation professionnelle», a conclu M. Vachon.

Les plus lus

COVID-19 : l'état de la situation à 14h

CORONAVIRUS. Voici un résumé des derniers développements, autant régionaux que nationaux, portant sur la crise de la COVID-19.

Deux nouveaux cas de COVID-19 en Lotbinière

SANTÉ. Dans le bilan quotidien du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), on constate l’apparition de deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte le total de personnes qui ont été infectées par la maladie, depuis le début de la crise, à 20.

De nouveaux cas dans Lotbinière

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte maintenant le nombre de personnes infectées à 22 dans la région.

Un projet de réinsertion sociale populaire

COMMUNAUTÉ. L’Oasis de Lotbinière se réjouit du succès qu’a rencontré son Projet nichoir auprès de la population. En deux ans, 438 nichoirs fabriqués par des participants au programme d’intégration sociale ont été vendus, majoritairement à des citoyens de la MRC de Lotbinière.

Quinze personnes rétablies dans Lotbinière

SANTÉ. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), quinze personnes touchées par la COVID-19 dans la MRC de Lotbinière sont maintenant rétablies.

Un cas de plus dans Lotbinière

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a recensé un nouveau cas d’infection à la COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Ce sont 23 personnes qui ont été infectées par la maladie depuis le début de la crise.

COVID-19 : état de situation à 13h45

SOCIÉTÉ. Les premiers ministres du Québec et du Canada, François Legault et Justin Trudeau, ont pris congé de leurs points de presse quotidien en ce samedi 2 mai. Toutefois, voici quelques informations qui ont marqué l’actualité liée à la COVID-19 au cours des 24 dernières heures.

COVID-19 : la situation en chiffres

CORONAVIRUS. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) et le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec ont dévoilé, cet après-midi, les plus récentes données sur l'évolution de la pandémie de la COVID-19 dans la région et dans la province.

Un nouveau cas de COVID-19 dans Lotbinière

SANTÉ. Après avoir été stable pendant quelques jours, le nombre de cas de COVID-19 a de nouveau augmenté dans la MRC de Lotbinière. Un nouveau cas positif a été comptabilisé, ce qui porte le total pour la MRC à 24.

COVID-19 : un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

CORONAVIRUS. Dans son bilan publié lundi, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un résident supplémentaire de la Chaudière-Appalaches a appris, au cours des 24 dernières heures, qu'il avait contracté la COVID-19.