(Crédit photo: Mélanie Labrecque)

TRANSPORTS. Afin de sécuriser l’intersection de la route 273 avec la rue des Vignes, la municipalité de Saint-Apollinaire a injecté 800 000 $ pour l’implantation de feux de circulation et d’une piste multifonctionnelle. Une dépense que la municipalité a assumée seule, bien que la route 273 soit sous la responsabilité du ministère des Transports du Québec (MTQ).

Une pancarte, bien en vue des deux côtés de l’intersection, informe les citoyens de l’investissement réalisé par la Ville. Du montant total de 800 000 $, ce sont 375 000 $ qui ont été consacrés à l’installation des feux de circulation.

Cet exercice a été fait, indique le maire Bernard Ouellet, pour renseigner la population à propos de l’initiative de la municipalité. Ce dernier ajoute que Saint-Apollinaire a obtenu la collaboration du MTQ pendant tout le processus d’implantation ainsi que l’accompagnement nécessaire.

«Le ministère nous a toujours dit qu’ils ne paieraient pas. Mais on s’est entendu avec les responsables et ils nous ont donné l’autorisation de placer les feux de circulation. […] C’est une décision que nous avons prise [pour la sécurité des enfants] et je pense que la population est avec nous.»

La dépense a été financée à même les surplus accumulés et aucun emprunt n’a été nécessaire, a tenu à préciser Bernard Ouellet. Par ailleurs, la municipalité a déposé une demande au bureau de la députée de Lotbinière-Frontenac à l’Assemblée nationale, Isabelle Lecours, afin de voir si la municipalité ne pouvait pas bénéficier d’une subvention provinciale.

Pas de densité

Des études réalisées par la municipalité et par le ministère des Transports en 2018 sont arrivées à la même conclusion. La circulation automobile sur la route 273, entre les intersections avec les rues Moreau et des Vignes, n’était pas suffisamment dense pour justifier l’implantation d’un feu de circulation. Le débit journalier moyen annuel dans ce secteur est de 6 500 véhicules.

«Il y a plusieurs éléments à analyser dans ces études que ce soit le débit des véhicules, celui des piétons et des écoliers, ainsi que la configuration des lieux, pour déterminer s’il y a des aménagements qui sont requis, autres que les feux de circulation, pour assurer la sécurité des usagers. Le ministère a mentionné à la municipalité que même si ce n’était pas justifié, qu’elle pouvait installer des feux de circulation, à ses frais, si elle le désirait», a confirmé le porte-parole du ministère des Transports, Benoît Lachance.

Par ailleurs, le MTQ a pris en charge la programmation du phasage des feux de circulation, a poursuivi M. Lachance. «Ils nous ont été cédés, après la mise en place, afin que le ministère assure l’exploitation, les coûts d’électricité, d’entretien et d’inspection.»

Autres aménagements

La construction de feux de circulation n’est pas la seule mesure prise par la municipalité et le ministère des Transports afin de sécuriser le secteur de la nouvelle école. La zone où la limite de vitesse est à 50 km/h a été élargie, une traverse piétonnière a aussi été aménagée à l’intersection de la route 273 et de la rue Moreau.

De son côté, la municipalité a engagé une brigadière chargée de faire traverser les enfants qui se rendent à pied à l’école.

«Nous avons commencé le réaménagement de plusieurs intersections et traverses piétonnières. De plus, dans le secteur de l’ancienne école on a fait un sens unique pour améliorer, entre autres, la montée des enfants», a indiqué Bernard Ouellet.

 

Les plus lus

Un prof pas comme les autres

ÉDUCATION. Enseignant en sciences à l’École secondaire Beaurivage de Saint-Agapit depuis 15 ans, Steve Julien a vu son approche pédagogique être saluée par un prix national il y a quelques mois. Le professeur qui cumule 25 ans d’expérience a en effet reçu le Prix du premier ministre du Canada pour l’excellence dans l’enseignement des sciences, à la technologie, à l’ingénierie et aux mathématiques ...

Beaurivage remonte au palmarès des écoles secondaires

ÉDUCATION. L’École Beaurivage de Saint-Agapit a repris sa place dans le top cinq régional du Palmarès des écoles secondaires de l’Institut Fraser, publié le 26 octobre. Quant à l’École Pamphile-Le May, elle dégringole du 5e au 12e rang régional. L’École Beaurivage est remontée au palmarès des écoles secondaires. (Crédit photo : Archives)

L’histoire de la Seigneurie de Tilly racontée

PATRIMOINE. La Société du patrimoine de Saint-Antoine-de-Tilly a procédé au lancement, le 1er décembre, d’un ouvrage retraçant l’histoire de l’ancienne Seigneurie de Tilly.

Saint-Apollinaire a payé pour sécuriser l’intersection 273 et rue des Vignes

TRANSPORTS. Afin de sécuriser l’intersection de la route 273 avec la rue des Vignes, la municipalité de Saint-Apollinaire a injecté 800 000 $ pour l’implantation de feux de circulation et d’une piste multifonctionnelle. Une dépense que la municipalité a assumée seule, bien que la route 273 soit sous la responsabilité du ministère des Transports du Québec (MTQ).

La CSDN veut une gouvernance scolaire «durable, positive et bienveillante»

La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a présenté, le 5 novembre à l’Assemblée nationale, son mémoire portant sur le projet d’abolition des commissions scolaires francophones devant la commission parlementaire de la culture et de l’éducation. L’une des rares commissions scolaires ne s’y opposant pas, la CSDN a alors proposé certaines modifications pour bonifier le projet de loi 40.

Cétal inaugure sa nouvelle usine

SOCIÉTÉ. L’entreprise Cétal de Laurier-Station a inauguré officiellement ses nouveaux locaux de la rue Olivier le 22 novembre dernier. L’édifice érigé au coût de 4,6 M$ a permis à la compagnie de regrouper l’ensemble de ses activités en un seul et même endroit.

Isabelle Charest n’a jamais abandonné

PORTRAIT. La vie de l’Apollinairoise Isabelle Charest a basculé le 8 mai 2003. La voiture dans laquelle elle prenait place a percuté de plein fouet un orignal. Le face à face avec l’animal aurait dû lui coûter la vie. Miraculeusement, elle s’en est sortie. Malgré la douleur et les épreuves qu’elle a traversées et traverse encore, elle s’est reconstruite et n’a jamais baissé les bras. Le 10 décembr...

L’École des Sentiers officiellement inaugurée

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a procédé, le 19 novembre dernier, à l’inauguration officielle de l’École des Sentiers de Saint-Apollinaire. La nouvelle école primaire, la deuxième de la municipalité, a été construite au coût de 12,4 M$ et accueille 210 élèves de la maternelle à la cinquième année.

Des ambulances informatisées

SANTÉ. Toutes les ambulances de la Chaudière-Appalaches sont maintenant équipées d’appareils informatiques : cellulaires et tablettes afin d’améliorer le temps de réponse aux appels d’urgence. Cette nouvelle technologie, qui a nécessité un investissement de 850 000 $, a été présentée par le Centre intégré de Santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches, le 4 décembre.

Découvrir la formation professionnelle en s’amusant

ÉDUCATION. 1 600 élèves de toutes les écoles secondaires de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), principalement de secondaire 1, vivront une expérience hors de l’ordinaire les 4 et 5 décembre prochains aux centres de formation professionnelle (CFP) Gabriel-Rousseau et de Lévis. Dans le cadre de la première édition du Défi des recrues à la CSDN, ces derniers rivaliseront amicalement entre...