Marc Villeneuve, de Desjardins, Pierrette Trépanier, mairesse de Laurier-Station, Isabelle Lecours, députée de Lotbinière-Frontenac, et René Blais, président du Conseil d’administration de Cétal. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

SOCIÉTÉ. L’entreprise Cétal de Laurier-Station a inauguré officiellement ses nouveaux locaux de la rue Olivier le 22 novembre dernier. L’édifice érigé au coût de 4,6 M$ a permis à la compagnie de regrouper l’ensemble de ses activités en un seul et même endroit.

Tôt dans la matinée, Cétal avait ouvert ses portes à la population. De 350 à 400 personnes ont franchi les portes, visité les nouvelles installations et rencontré les employés qui, pour la plupart, vivent avec des limitations physiques ou intellectuelles.

Les sourires étaient nombreux sur les visages de ces derniers qui étaient fiers de démontrer leur savoir-faire aux visiteurs. Certains ont même eu la chance d’expliquer plus en détail le rôle de chacun des départements et étaient prêts à répondre aux différentes questions qui leur ont été adressées.

«On est parti de très peu et nous allons aller très loin», a simplement lancé le président du conseil d’administration, René Blais. Cétal est reconnue par Emploi Québec comme étant une entreprise adaptée et bénéficie donc d’emplois subventionnés par le Programme de subvention aux entreprises adaptées.

En 1996, Cétal comptait 16 postes subventionnés. Maintenant, elle en a près d’une centaine. «Cela nous permet de faire travailler environ 130 personnes avec des limitations», a-t-il poursuivi, ce qui représente près de 70% des 183 employés de l’entreprise. D’ailleurs, les installations et les postes de travail sont modulables selon les besoins des employés.

«Dans la société, nous avons besoin d’organismes comme Cétal pour donner la chance à des personnes qui ont des limitations fonctionnelles de s’épanouir dans un milieu de travail stimulant et adapté. C’est beaucoup plus qu’un organisme qui offre de la sous-traitance industrielle, c’est un organisme responsable et profondément humain», a mentionné le président du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, par l’entremise d’un message vidéo.

«Vous avez su, depuis déjà plusieurs années, prouver que même des personnes avec certaines limitations pouvaient faire un travail valorisant et intéressant», a renchéri la mairesse de Laurier-Station, Pierrette Trépanier.

Optimiser les activités

Le bâtiment de 50 000 pieds carrés a permis à Cétal de réunir tous ses départements sous un même toit. Il s’agit de l’assemblage de câbles et de harnais électriques sur mesure, de la production de palettes et de caissons de bois ainsi que la sous-traitance industrielle pour l’ensachage et l’assemblage de tableaux de bord et de panneaux de contrôle. Jusqu’à tout récemment, ils étaient répartis dans trois usines différentes.

La Commission scolaire des Navigateurs y loue également des locaux pour le Centre d’éducation aux adultes (CÉAN). Les employés peuvent ainsi bénéficier de différentes formations, dans des classes flexibles, sur leur lieu de travail. S’ajoute aussi un jardin communautaire, une grande cafétéria décorée d’une immense peinture murale de 21 pieds de haut par 50 pieds de large peinte par l’artiste Caroline Verville. L’aire de vie Desjardins représente un paysage bien connu de la région.

Aide

Le conseil d’administration de l’entreprise a bénéficié du support financier de différents organismes dans la concrétisation de son projet.

Desjardins a remis 500 000 $. L’argent provient du fonds de 100 M$ mis en place par Guy Cormier et destinés à des projets de développement socio-économique des régions.

Le gouvernement du Québec, par le Programme d’immobilisation en entrepreneuriat collectif, a offert 500 000$. De son côté, Investissement Québec, par le Programme Immigrants investisseurs a accordé un soutien de 250 000 $ et les différents entrepreneurs qui ont contribué à la construction du bâtiment ont donné une aide de 50 000 $.

 

 

Les plus lus

Un prof pas comme les autres

ÉDUCATION. Enseignant en sciences à l’École secondaire Beaurivage de Saint-Agapit depuis 15 ans, Steve Julien a vu son approche pédagogique être saluée par un prix national il y a quelques mois. Le professeur qui cumule 25 ans d’expérience a en effet reçu le Prix du premier ministre du Canada pour l’excellence dans l’enseignement des sciences, à la technologie, à l’ingénierie et aux mathématiques ...

Beaurivage remonte au palmarès des écoles secondaires

ÉDUCATION. L’École Beaurivage de Saint-Agapit a repris sa place dans le top cinq régional du Palmarès des écoles secondaires de l’Institut Fraser, publié le 26 octobre. Quant à l’École Pamphile-Le May, elle dégringole du 5e au 12e rang régional. L’École Beaurivage est remontée au palmarès des écoles secondaires. (Crédit photo : Archives)

L’histoire de la Seigneurie de Tilly racontée

PATRIMOINE. La Société du patrimoine de Saint-Antoine-de-Tilly a procédé au lancement, le 1er décembre, d’un ouvrage retraçant l’histoire de l’ancienne Seigneurie de Tilly.

Saint-Apollinaire a payé pour sécuriser l’intersection 273 et rue des Vignes

TRANSPORTS. Afin de sécuriser l’intersection de la route 273 avec la rue des Vignes, la municipalité de Saint-Apollinaire a injecté 800 000 $ pour l’implantation de feux de circulation et d’une piste multifonctionnelle. Une dépense que la municipalité a assumée seule, bien que la route 273 soit sous la responsabilité du ministère des Transports du Québec (MTQ).

La CSDN veut une gouvernance scolaire «durable, positive et bienveillante»

La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a présenté, le 5 novembre à l’Assemblée nationale, son mémoire portant sur le projet d’abolition des commissions scolaires francophones devant la commission parlementaire de la culture et de l’éducation. L’une des rares commissions scolaires ne s’y opposant pas, la CSDN a alors proposé certaines modifications pour bonifier le projet de loi 40.

Cétal inaugure sa nouvelle usine

SOCIÉTÉ. L’entreprise Cétal de Laurier-Station a inauguré officiellement ses nouveaux locaux de la rue Olivier le 22 novembre dernier. L’édifice érigé au coût de 4,6 M$ a permis à la compagnie de regrouper l’ensemble de ses activités en un seul et même endroit.

Isabelle Charest n’a jamais abandonné

PORTRAIT. La vie de l’Apollinairoise Isabelle Charest a basculé le 8 mai 2003. La voiture dans laquelle elle prenait place a percuté de plein fouet un orignal. Le face à face avec l’animal aurait dû lui coûter la vie. Miraculeusement, elle s’en est sortie. Malgré la douleur et les épreuves qu’elle a traversées et traverse encore, elle s’est reconstruite et n’a jamais baissé les bras. Le 10 décembr...

L’École des Sentiers officiellement inaugurée

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a procédé, le 19 novembre dernier, à l’inauguration officielle de l’École des Sentiers de Saint-Apollinaire. La nouvelle école primaire, la deuxième de la municipalité, a été construite au coût de 12,4 M$ et accueille 210 élèves de la maternelle à la cinquième année.

Des ambulances informatisées

SANTÉ. Toutes les ambulances de la Chaudière-Appalaches sont maintenant équipées d’appareils informatiques : cellulaires et tablettes afin d’améliorer le temps de réponse aux appels d’urgence. Cette nouvelle technologie, qui a nécessité un investissement de 850 000 $, a été présentée par le Centre intégré de Santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches, le 4 décembre.

Découvrir la formation professionnelle en s’amusant

ÉDUCATION. 1 600 élèves de toutes les écoles secondaires de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), principalement de secondaire 1, vivront une expérience hors de l’ordinaire les 4 et 5 décembre prochains aux centres de formation professionnelle (CFP) Gabriel-Rousseau et de Lévis. Dans le cadre de la première édition du Défi des recrues à la CSDN, ces derniers rivaliseront amicalement entre...