(Crédit photo : OBV du Chêne)

ENVIRONNEMENT. Les équipes locales et régionales d’éradication de la berce du Caucase dans la MRC de Lotbinière ont déraciné plus de 15 000 plants l’été dernier.

«Si l'on compare à 2018, le nombre de signalements s’est maintenu de même que le nombre de colonies et de sites identifiés. La différence, c’est que cette année, nous avons fait affaire avec l’équipe régionale qui est venue nous aider à éliminer les plants. Comme ça, on a été en mesure d’en enlever davantage», a souligné la directrice générale de l’Organisme de bassin versant (OBV) de la zone du Chêne, Marie-Andrée Boisvert.

Il faut dire que pour être efficace, l’arrachage de la plante doit se faire de façon manuelle et les personnes qui y travaillent doivent être habillées en conséquence afin de ne pas être brûlées par la sève.

Des suivis des sites identifiés à Val-Alain, Sainte-Croix, Lotbinière, Saint-Antoine-de-Tilly et Saint-Narcisse-de-Beaurivage cette année ainsi que ceux qui l’ont été l’année dernière seront effectués à l’été 2020.

Marie-Andrée Boisvert précise que la collaboration de la population est également a été très importante dans la réussite de l’opération de l’été dernier. «Ce sont les citoyens qui appellent les municipalités. Ils sont nos yeux sur le terrain. On a eu beaucoup d’appels et de mentions cette année.»

Il s’agit de la deuxième année de trois de l’Offensive régionale de lutte à la berce du Caucase en Chaudière-Appalaches. Cette intervention est parrainée par le Comité de bassin versant de la rivière Chaudière (COBARIC). L’année dernière, plus de 70 colonies avaient été éliminées sur tout le territoire de la Chaudière-Appalaches.

L’offensive ne consiste pas uniquement à arracher les plants. Il y a aussi un volet de formation des employés municipaux et un autre de sensibilisation de la population. À la fin du plan, en 2021, Marie-Andrée Boisvert estime que la communauté devrait avoir en main tous les outils nécessaires pour poursuivre la lutte contre la propagation de cette plante envahissante.

Depuis le début de l’opération, en 2018, ce sont plus de 25 000 plants qui ont été arrachés. L’OBV du Chêne prévoit que l’année prochaine, ils devraient en arracher autant, sinon plus, que cette année.

Plante toxique

La sève de la berce du Caucase est liquide et contient des toxines activées par la lumière qui rendent la peau très sensible au soleil. Elle est incolore et inodore. Une exposition à la lumière peut causer des brûlures à la peau après être entrée en contact avec la sève.

La plante peut mesurer de 2 à 5 mètres de hauteur, ses feuilles peuvent atteindre 1,5 mètre de largeur et 3 mètres de longueur. Les fleurs blanches poussent sur une tige formant des ensembles en forme d’ombrelles. Ces dernières peuvent avoir un diamètre de 25 à 50 cm. 

 

 

 

Les plus lus

La relève agricole récompensée au gala de LARACA

AGRICULTURE. Trois entreprises agricoles de la MRC et Lotbinière et leurs propriétaires ont été récompensés lors de la septième Soirée hommage de la Relève agricole de la Chaudière-Appalaches (LARACA). L’événement qui a réuni plus de 160 personnes a eu lieu le 1er février, à Saint-Bernard.

Projet de patinoire couverte à Saint-Apollinaire

LOISIRS. Afin de prolonger la saison de patinage, la Municipalité de Saint-Apollinaire souhaite se doter d’une patinoire extérieure couverte. Le projet, qui pour l’instant est estimé à plus ou moins 3 M$, pourrait voir le jour en 2021.

Saint-Narcisse prépare son 150e anniversaire

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Narcisse-de-Beaurivage travaille sur les célébrations entourant son 150e anniversaire. Un comité a été mis sur pied le 29 janvier dernier pour élaborer sur les festivités qui se dérouleront en 2022.

Portrait de l’immigration dans Lotbinière

ÉCONOMIE. Bien que Montréal et les grands centres urbains aient un important pouvoir d’attraction auprès des immigrants, certains ont fait le choix de s’installer en région et ont déposé leurs valises dans la MRC de Lotbinière. Pour avoir une idée précise de la situation de l’immigration sur le territoire, le Carrefour emploi Lotbinière (CEL) a commandé une enquête pour faire l’état de la situatio...

Une fleuriste pas comme les autres

ARTISANAT. Constatant que la beauté des arrangements floraux est toujours éphémère, l’Issoudunoise Amélie Saucier souhaitait plutôt les voir durer dans le temps. C’est ainsi qu’elle a décidé d’utiliser le papier afin de créer de toute pièce des fleurs qui ne faneront jamais.

Une aide pour le transport collectif en région

TRANSPORTS. Le gouvernement a confirmé, le 3 février, qu’il bonifiait son Programme d’aide au développement du transport collectif dans toutes les régions du Québec. Le programme bénéficiera d’une enveloppe globale de 513,8 M$ répartie sur deux ans.

La construction de la nouvelle patinoire reportée à Laurier-Station

INFRASTRUCTURES. La municipalité de Laurier-Station reporte au printemps la construction de sa nouvelle patinoire.

Les glissades de Saint-Sylvestre de retour

FAMILLE. Pour une 13e année, les amateurs de glisse sont conviés à Saint-Sylvestre les 7, 8 et 9 février, près de l’église, au bout de la rue Delisle. La municipalité, le Club Lions de Saint-Sylvestre ainsi que la Corporation D.É.F.I. accueilleront les amateurs de sensations fortes dans le cadre des traditionnelles Glissades familiales de Saint-Sylvestre.

De l’aide pour les proches aidants

SOCIÉTÉ. La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a confirmé, le 7 février dernier, que 545 000$ seraient investis en Chaudière-Appalaches pour améliorer les services offerts directement aux proches aidants.

Près de 300 000 $ en redevances à l’enfouissement

ENVIRONNEMENT. La MRC de Lotbinière recevra une redevance de 284 000 $ de la part du ministère de l’Environnement pour la gestion de ses matières résiduelles. C’est ce qui a été confirmé aux élus le 8 janvier dernier à l’occasion du plus récent conseil des maires.